Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Carnet de route ARGENTINE                           

              

 

Nous voilà partis à la conquête de notre deuxième pays, un géant du continent, l´ARGENTINE. Ce coup-ci nous avons pris de grandes dispositions pour parcourir ce pays, nous possédons une carte (mais toujours pas de guide) !!! Cependant, nous n´avons aucune idée de l´itinéraire que l´on prendra ni combien de temps on restera. Après avoir visité la Patagonie Chilienne et une petite Argentine, on va s´attaquer maintenant au nord de ce grand territoire avec des régions plus arides et tropicales !!!


 carte-provinces-argentine

Provences d´Argentine

 


Petit passage en Patagonie sur la RUTA 40 (16.02 au 18.02)

 

 

El Chaltén & El Calafate 

 

DSCN6287

 

7h, départ pour los Antigos (petit village en Argentine), de l´autre côté de la frontière. Le chauffeur nous avait informé qu´il fallait une vingtaine de minutes pour traverser. Ici, la théorie n´a pas du tout été respectée car nous avons eu des soucis avec le passeport de Benjamin. Et oui, après la carte bancaire c´est le document servant de preuve àl´entrée du pays, qu´il a égaré. Mais dans ce cas-ci il n´a pas été retrouvé ! Au final le douanier a été clément et a laissé passer. D´après les dires on aurait pu payer une amende. En fin de compte on s´en sort encore bien…

Le passage de la frontière entre le chili et l´argentine est assez surprenant. En effet, cette frontière naturelle contraste entre un paysage verdoyant et vallonné à un panorama aride et plat. 

 

 9. Carretera Australe (11) 1.Route 40 (8)


Arrivé de justesse au terminal de bus de Los Antigos, on apprend qu´il y a 12 heures de bus qui nous attend ! Waouh garde la pêche. Ce n´est pas terminé car il faut préciser que toutes ces heures de bus se feront uniquement avec une pomme, un avocat, une tranche de jambon et de fromage, une petite bouteille d´eau, pour quatre personnes … 

Nous débutons donc la route 40, sans peso argentin, avec très peu de nourriture et beaucoup d´interrogation. Nous roulons des heures au milieu de nulle part, sous une chaleur caniculaire, entourés de cailloux, de terre et d´une quantité importante de poussière. Mais la chance est avec nous. Nous nous arrêtons à une auberge (la seule maison sur la route). Celle-ci tenait aussi une petite épicerie. Le problème après, fut de négocier pour pouvoir payer en peso chilien. Résultat positif mais vous vous en doutez, on a payé bien plus que le prix initial. Ce n´est pas un souci car on avait qu´une seule idée en tête, manger ! (c´est le jeu ma pauvre Lucette !) Là nous étions heureux et rassasiés. En plus de cette bonne nouvelle nous avons eu le droit a un superbe couché du soleil.

 

DSCN6304

DSCN6289

                                                                             DSCN6290 

 

L´arrivé à El Chaltel fut frisquet, voire très frisquet! Nous avons pris le premier camping qui venait et vite hisser la tente car la fatigue et le froid se faisait ressentir. Nous nous sommes réveillés tel de petits glaçons, admirant cette gelée matinal ! Dur dur le changement de température…

 

SAM 0081 DSCN6276

 

Activité du jour : petit trekking de cinq heures pour atteindre  un glacier majestueux surnommé le mini Torres Del Paine (plus beau parc du Chili). Journée très sportive ce qui nous a valu de grosses courbatures le soir !

 

DSCN6263

 

19h, nous nous dirigeons tant bien que mal avec nos dégaines de Cowboys vers le terminal de bus pour rejoindre El Calafate dans la soirée.


DSCN6277


Notre arrivée fut plus qu´agréable car nous avons retrouvé par pur hasard une petite blonde aux yeux bleus… Et oui c´est bien la Margot, le monde est vraiment petit !!! Elle était accompagnée de Fleur une amie rencontrée lors de son voyage.

 Evidemment, grosse soirée en vue, tout cela abifurqué sur un pari de faire une nuit blanche ! Tous chaud patate, nous sommes sortis dans une boite de nuit et avons savouré la généreuse carte des cocktails qui était ànotre disposition.

 

DSCN6320

DSCN6324

      DSCN6332

 

Au final, pari réussi, nous sommes arrivés au terminal de bus à sept heures pour tenter de chopper les premier bus pour Puerto Natales. Seulement, aucun bus avant treize heures ! Résultat gros dodo pour les gonzesses et bouteille de bière pour les mecs pour rester éveiller. C´est la crise !

 

 DSCN6340 DSCN6341

 

Cinq heures de Bus nous attendaient. Le changement de bus au bout de deux heure a été une grande épreuve qu´on a failli louper vous vous doutez bien pourquoi ! Nous avons gentiment passé la frontière pour rejoindre de nouveau le Chili, sans pertes de documents cette fois ci…

 

 

Retour en Argentine


Les tarifs de bus nous ont quelques peu effrayé et refroidi donc pour pimenter l´aventure nous nous sommes lancé un défi : ¨traverser l´Argentine en STOP¨

Même si d´après les Chiliens se sera très difficile !!!

 

 

ROUTA 7 POUR ARRIVER A MENDOZA 13/03/12


Près à franchir la frontière, nous saluons avant nos potes, les douaniers chiliens et Antoine. Objectif du jour, atteindre Mendoza (ville la plus proche de l´autre côté de la frontière).


DSCN6805


Il fait très chaud, le soleil pique c´est normal nous sommes à plus de 3000m d´altitude. Ca fait à peine 5 minutes que l´on fait du stop quand Fabio s´arrête et nous ouvre la porte de son camion avec un visage enjoué. Il va à Mendoza, parfait ! Il était très content d´avoir un peu de compagnie car la route est longue pour lui (il va jusqu´au nord du Brésil).


      DSCN6854       DSCN6833

 

Durant notre ascension, nous avons eu quelques soucis de moteur. On a pu remarquer  que, pendant nos heures d´attentes, beaucoup d´autres camions se sont arrêté. La solidarité et l´entraide sont très présentes dans ce métier.

Il a fallu trois heures pour réparer cette panne ! Mais pas de souci car les paysages qui nous entourent sont à couper le souffle...

 

           DSCN6858           DSCN6847

 

           DSCN6850           DSCN6838


Il a fallu trois heures pour réparer cette panne ! Mais pas de souci car les paysages qui nous entourent sont à couper le souffle...


DSCN6859


Une fois la panne mécanique réparée, nous avons continué notre chemin jusqu´au poste de douane où nous avons pu manger notre premier hamburger et avoir un premier avant-gout de la viande Argentine !  Les passeports tamponnés et le ventre plein nous reprenons la route mais pas pour longtemps car rebelote, deuxième panne !


         DSCN6875           DSCN6856

 

Là, c´est un amis à Fabio du Brésil qui s´est arrêté pour l´aider. Les deux ensembles nous ont donné du rêve. Ni une ni deux, le bob et le bleu de travail enfilés et c´était partit pour de la mécanique, danse, chant et en rythme s´il vous plait !!! Ambiance assuré sur la route 7 !!!


 DSCN6938-copie-1 DSCN6941


DSCN6947          DSCN6923


Nous sommes repartit en pensant que : ¨ jamais deux sans trois bien sûr ! ¨. Mais cette expression ne s´est pas confirmée. Finalement, ces deux pannes nous ont permis de profiter plus amplement du paysage et du beau temps. Et ce genre de petit souci rajoute un peu de piment à cette aventure. 30 heures piles poil pour parcourir Santiago-Mendoza au lieu de 8h en temps normal, mais aucun regret…


DSCN6930 

Super expérience, merci Fabio!!!

 

 

MENDOZA 14/03/12

 

Que dire de Mendoza ? C´est une grande ville (capitale de la provence de Mendoza)  colée à la Cordière des Andes essentiellement reconnue pour ses bons vins… Sinon, la ville en elle-même n´a rien d´exceptionnelle, c´est uniquement ses alentours qui sont magnifiques.

En revanche, nous ne sommes pas près d´oublier notre premier morceau de bœuf Argentins… Nous pouvons confirmer sa réputation, c´est un régal !!!

Du coup, on ne s´est pas attardés à Mendoza. Cap sur la ville de San Juan à un peu moins de 200 km au nord.

 

 

SAN JUAN 15/03 au 17/03


DSCN6960Ayant une grève générale des bus, nous n´avons pas eu d´autre choix que de continuer notre trajet en Stop pour se rendre à San Juan. Dans un premier temps, c´est un énorme Pick Up venant tout droit de Miami qui nous a avancé de 30 km. A l´intérieur un Argentin et une Péruvienne vraiment adorable. 

 

Par la suite, c´est Tito et son fils Will qui se sont arrêtés à leurs tours. Ils transportaient des litres et des litres de vin rouge dans leur camion ! Visiblement, le papa Tito apprécie bien le vin qu´il transporte ! Malgré qu´il conduise ça ne l´a pas empêché de s´en mettre dans le cornet tout le long du trajet. DSCN6964Nous avons alors compris d´où venait son énergie et sa bonne humeur…                                                                                                    Moment trop comique quand Tito et Will ont tenté de prononcer le prénom d´Elise… Leurs manquant chacun pas mal de chicots, impossible pour eux de prononcer Elise correctement. Après plusieurs tentatives, Will a quand même trouvé la solution en bouchant les trous des dents manquantes. Mort de rire, l´un comme l´autre ils se sont éclatés pendant 10 min en pratiquant leur nouvelle tactique…Très chouette moment passé en leur compagnie.

 

Nous voilà arrivés dans la ville de San Juan sous une chaleur étouffante. Il n´y rien de très attractif à faire mais ça reste tranquille et pas très touristique. Nous y sommes restés deux jours à glandouiller, donner des nouvelles et également avancer notre blog…

 

 

VALLE FERTIL 17/03/12 AU 18/03/12

Vu nos bonnes aventures en Stop, nous sommes d´autant plus motivés à  continuer sur notre lancée… Ce coup-ci direction San Augustin de la Valle Fertil, village situé à 280 km au Nord de San Juan. De nouveau, on n’aura pas attendu plus de 30 min pour monter dans une voiture. Pour le coup, nous avons eu d´autant plus de chance car Hugo (le conducteur) nous a fait découvrir un lieu culte d´Argentine.


 DSCN6976 DSCN6975


Depuis que nous sommes arrivés dans ce grand pays, nous voyons régulièrement le long des routes énormément de sanctuaires ornés de bouteilles d´eau. Jusque-là, nous ne savions pas le pourquoi du comment cependant nous détenons enfin l´explication.

Le petit village de Vallecito regorge d´un mythe incroyable de ´´la Difunta Correa´´. Dans les années 1800, Correa, une femme très amoureuse, a tenté de rejoindre son mari parti à la guerre. Dans cette folle aventure elle emmena son bébé. Elle traversa le désert de San Juan mais n´ayant plus rien à boire, elle mourra de soif. De son côté, le bébé réussit à survivre en s´allaitant au sein de sa mère. Un cavalier trouva ce nourrisson et le sauva. Ils enterrèrent Correa au village de Vallecito. Des paysans seraient venus se recueillir sur sa tombe et des miracles se seraient alors produits…


DSCN6995


Aujourd´hui, c´est un lieu adoré des Argentins, Chiliens et beaucoup d´autres nationalités. Chaque année, c´est près d´un million de personnes qui viennent s´y recueillir. Les gens qui font le déplacement offrent énormément de dons de toutes sortes.


 DSCN7003 DSCN7004-copie-1

 

De plus, les tas de bouteilles retrouvées sur les bords des routes sont déposées par les camionneurs, afin, croient t´ils d´apaiser la mort de Correa. Hugo, nous a fait découvrir ce lieu qui mérite vraiment d´être vu. D´ailleurs, c´est une coutume pour lui de s´y arrêter pour se recueillir quelques minutes. Vraiment surprenant à voir.


DSCN6990


DSCN7027Hugo nous a donc déposé à une centaine de kilomètres de la Valle Fertil dans un petit village, pour le coup bien pommé. Seulement 3 voitures sont passées en 2h… Désespérés, le dodo sur place s´imposait sauf qu´au dernier moment nous avons vu un camion au loin. Là, on a vraiment tout donné pour le convaincre de nous prendre. Et ça a porté ces fruits! Jackpot car il allait jusqu´à San Augustin Del Valle Fertil... Youpi !!!


      DSCN7018      DSCN7032


DSCN7036-copie-1San Augustin Del Valle Fertil est un petit village ravissant et bien peinard. Nous voilà dans de nouveaux décors beaucoup plus arides où la végétation se fond au milieu de gigantesque cactus. La visite de ses alentours s´est faite sous un cagnard de dingue… Deux journées passées dans un camping très convivial où l´on a fait la connaissance d´un couple argentin très sympathique.


               DSCN7053        DSCN7075

 

 DSCN7067 DSCN7091

 

Néanmoins, l´attraction de la région se trouvait à une soixantaine de kilomètres plus loin.Nous remballons donc la tente et direction la Valle de la Luna !

 

DSCN7083

 


VALLE DE LA LUNA 19/03

C´est une réserve des plus réputées en Argentine. La seule chose qui nous a freiné était le prix de cette excursion. En effet, seul 2 agences proposent cette virée en partance de Valle Fertil, et évidemment ils font largement leur marge sur les tarifs. Nous avons alors tenté de s´y rendre tranquillement en Stop, ce qui a été assez facile et rapide.


 DSCN7138 DSCN7143

 

DSCN7147


Par contre, grosse surprise à l´arrivée. Mise part une maison l´on pouvait se procurer les entrés du parc il n´y a rien… Toutes les excursions se font obligatoirement accompagnées d´un guide et interdiction de le faire à pieds. Bon bon bon…Mis à part notre sac à dos nous n´avions ni bus, ni voitures de réservés !

Seul chose à tenter, demander aux gens s´ils leur restent des places libres dans leurs voitures. Par chance nous avons fait la connaissance d´un couple Lou et Cyril accompagnés de leurs parents. Ils avaient une place de libre pour benjamin. De son côté Elise a trouvé une place dans une voiture avec visite d´autant plus guidé car un responsable du parc était à ses côtés.


   DSCN7170        DSCN7179

Début de la visite, extraordinaire on passe dans un décor totalement différent en quelques mètres. Le parcours ce fait en plus ou moins trois heures avec 5 lieux incontournables à voir. On comprend alors très vite pourquoi ce parc porte le nom de la vallée de la lune. C´est tout simplement épatant!!

 

 DSCN7222 DSCN7188

 

DSCN7357

 

 DSCN7252 DSCN7201

 

Nous étions un peu retissant au départ, d´une part par le prix de cette excursion (au final nous avons payé que l´entrée du parc) et du fait d´obligatoirement faire ce parcours en voiture. Toutefois, on ressort avec l´intime conviction que ça valait vraiment la peine. Le soleil était également de la partie ce qui donne au décor lunaire une palette varié de couleurs sublimes…

 

 DSCN7352 DSCN7267

 DSCN7319 DSCN7213


La VALLE DE LA LUNA c´est de la bombe de balle… A faire et à refaire…


 DSCN7276 DSCN7323


DSCN7316

 

 DSCN7286 DSCN7306

 

Nous avons terminé cette journée par une nuit au camping du parc avec vue sur un ciel étoilé qui nous a laissé sans voix…

Journée TOP TOP TOP !!!

 

 

Province de Cordoba du 19.03 au 28.03.12


 Sous les conseils du couple Argentin rencontré à Valle Fertil, nous partons découvrir un petit village SAN MARCOS SIERRA se trouvant prés de CORDOBA!!!

Sur la route, au beau milieu de nulle part, nous rencontrons un couple d´Espagnol qui se déplace également en STOP.

 

562648 10150745078776539 752766538 11756918 52819972 n

 

Nous partions tous dans la même direction… Mission impossible car d´une part, rare sont les automobilistes à prendre 4 personnes en Stop, et d´autre part, c´est le néant en circulation sur cette portion de route! Mais il y a toujours des exceptions à la règle. Fabien accompagné de sa grande camionnette nous a tous embarqué dans sa remorque !!! 

 

          293738 10150745079321539 752766538 11756922 1565274832 n           DSCN7380

 

 DSCN7381 556411 10150745079961539 752766538 11756926 1930846693 n

 

Nous avions fait 70 km et là, deuxième bonne nouvelle, celui-ci se dirigeait en direction de CORDOBA. Youhouh !!!

 

 DSCN7385 DSCN7393

 

Nous roulons une bonne partie de la journée jusqu´à CRUZ DEL EJE (près de SAN MARCOS SIERRA) où nous avons passé notre première nuit dans un hôtel, car aucune auberge ni camping dans cette ville…

 

Le lendemain, sans tarder, nous prenons la route pour SAN MARCOS SIERRA se trouvant au Nord-Ouest de Cordoba.

 

 DSCN7519  DSCN7425

 

Il ne nous a pas fallu longtemps pour tomber sous le charme de ce petit village. Tout y est réuni : c´est beau, tranquille, des gens adorables, avec des alentours magnifiques.

 

 DSCN7422 DSCN7507

                                                                                                DSCN7456

 

 DSCN7481 DSCN7514

 

Les routes sont en terre et encore de vielles bagnoles circulent donnant le sentiment de revenir 30 ans en arrière. De plus, ce n´est pas la période touristique… Que demander de plus ?

 

 DSCN7466 DSCN7460

DSCN7417Nous nous sommes installés dans un chouette camping où nous avons fait la connaissance d´un couple Espagnol (Anna & Moïses) et Argentin (Lola & Francisco). Les Espagnols voyageaient en vélo depuis un an et demi. Ils ont quitté leur pays car, suite à la crise, Moïses a perdu son boulot et sa baraque. Du coup, ils se sont tous les deux lancés dans l´artisanat et comptent bien s´installer en Amérique du sud.


 

     DSCN7543      DSCN7428

 

Initialement, nous pensions rester deux jours mais ils se sont prolongés en une bonne semaine.

 

De toutes les villes et villages où nous sommes passés, SAN MARCOS SIERRA est sans hésiter notre coup de cœur ! C´est un lieu incontournable pour son calme, sa simplicité, loin des grandes villes que l´on a pu visiter auparavant. De plus, ce hameau se démarque essentiellement par son artisanat, ses peintures, ses médecines alternatives et ces apiculteur.


          DSCN7494          DSCN7436

 

C´est quelque peu mélancolique que nous quittons ce charmant canton avant de se rendre à CORDOBA…


 DSCN7576 DSCN7590

 

           DSCN7588                    DSCN7571  

 

Pour notre dernière nuit, nous avons eu le droit à une belle petite tempête qui nous a valu un beau spectacle…

 

DSCN7597

 

DSCN7585

 

 

CORDOBA (ville capitale de la province)


Nous avons passés deux jours dans la grande ville de CORDOBA. Le centre est à voir mais les quartiers extérieurs ne sont pas vraiment charmant. On peut voir notamment de vieux bâtiments remplis de cachet à coté de neuf où de désaffecté. Ca enlève beaucoup de charme mine de rien. Par contre, nous sommes tombés par hasard sur une auberge de jeunesse parfaite en plein centre-ville (backpackers).

 

  DSCN7641        DSCN7664

    Célébration de la fin de la dictature de 1976 à 1983


Ne pouvant pas aller à BUENOS AIRES car tous les trains étaient réservés depuis belle lurette, nous nous dirigeons donc vers la Province de MISIONES où se trouvent les fameuses CHUTES D´IGUAZU… Mais avant tout ça pas moins de 1400 km nous attendent… Objectif : Y arriver en plus ou moins 5 jours !!!

 

 

ROUTE CORDOBA – MISIONES 28.03/31.03


C´est rempli de bonne volonté que nous quittons Cordoba pour rejoindre la province de MISIONES. Pour cela, nous devons avant tout traverser les provinces de SANTA FE, ENTRE RIOS et CORRIENTES, c´est pas moins de 1400 km qui nous attendent !!!

DSCN7683Seulement, pour la première fois depuis notre aventure en stop, on s´est confronté à de nombreux automobilistes avec une tout autre mentalité. Très peu font des signes de sympathies laissant place à l´ignorance. Cerise sur le gâteau, on s´est même fait envoyer ´´chier´´ par un camionneur… Hallucinant, avec si peu de distance le comportement des gens semble bien différent. Malgré tout ça, nous tentons de garder la patate et ça paye car en l´espace de trois heures nous avons été pris par un jeune qui nous a avancé de 30 km et ensuite un routier (Georges) qui nous a conduit aux portes de Santa Fé (plus ou moins 350km de Cordoba).

Georges était un grand consommateur de feuilles de coca. Il lui manquait également quelques dents donc autant vous dire que pour le comprendre ça n´a pas été une mince affaire! Néanmoins, il nous a épaté à chanter du Joe Dassin, Edite Piaf mais le d´Johnny Holiday, inconnu au bataillon!!

Un des aléas du Stop est que nous ne savons ni ou ni quand nous dormirons. Ce coup-ci c´est sur un parking à côté d´un péage que nous avons posé notre baluchon.                                   

 

Le lendemain matin, à peine le temps de se brosser les dents et de replier bagage, qu'en seulement 10 minutes nous étions pris pour aller tout droit à Santa Fé. C´est un record ! A la fin de la journée nous avions atteint notre objectif : Fédéral où le camping municipal nous a ouvert ses portes (Nous étions les seuls!!).


      DSCN7692         DSCN7701

 

Là, nous avons fait la rencontre de trois petits bonhommes, qui nous ont fait découvrir les alentours et surtout le fleuve en nous montrant leur technique de pêche.

 

DSCN7693 

 

30.03.12 : La journée de merde par excellence...


DSCN7709Elle avait pourtant bien débuté. Nous avions bien dormis, il faisait beau mais les automobilistes ne voulaient pas de nous... De 10h00 à 16h30, rien de rein, uniquement deux voitures qui se sont arrêtées pour nous dire qu´elles allaient 5 km plus loin...

C´est donc avec un sourire crispé et en se faisant des paris un peu absurde, qu'on tente de garder la pêche. Nous étions près à plier bagage quand notre sauveur Diego (jeune camionneur) s´est arrêté! Quelle aubaine, mais qui sera de courte durée car un arrêté national a été posé stipulant que tous les camions devaient ce stationner de 18h00 à 00h00. Quelle heure est-il ? 18h05 !!! AAAHHHH le sort s´acharne sur nous !!

C´est donc à San Jaime que tout le monde descend… Tout petit village où les gens n´ont jamais dû voir de voyageur en vue du regard qu'ils nous portaient !


DSCN7707


Bon qu´est-ce qu'on fait maintenant? Nous avons continué à faire du stop mais sans résultat. Alors, trois options s´offraient à nous : 

  1. Soit on patientait minuit pour repartir avec Diego.
  2. Soit on dormait sur place dans le but de retenter le stop le lendemain matin mais avec le risque de ne pas être pris.
  3. Soit on prenait le bus à 3h30 du matin. Seulement, information importante : Il ne passait que deux fois par semaine !

DSCN7711Après une bataille impitoyable avec notre cerveau et des cheveux en moins, nous décidons d´opter pour la solution numéro 1 en oubliant un petit détail...

De son coté, Diego avait fermé les rideaux de son camion, pour se reposer. Nous avons donc attendu jusque minuit, 1h, 1h30 mais personne... Notre ami Diego fait bien dodo!!! Nous n´avions pas du tout réfléchi à cette éventualité... C´est donc la solution 2 qui s´imposait à nous car le défi stop était toujours d´actualité, dans les bons comme les mauvais moments !

Nous voilà donc partis à chercher un endroit où poser la tente. Après une poursuite avec une meute de chiens, nous trouvons une petite parcelle d´herbe en bordure de route. Ça fera l´affaire pour ce soir, aucune envie d´aller chercher plus loin !!! C´est donc au son des voitures et des grognements de chiens que nous avons fini cette rude journée...

 

 

DSCN7712Le lendemain matin, fatigués et quelque peu inquiet car aucun bus avant 3 jours, plus de Diego, zéro plan de secours. Nous remballons rapidement la tente pour nous placer au plus vite au bord de la route. Situation cocasse, nous étions entourés de vaches et d´un papi ne comprenant pas notre présence dans ce coin... 

Après deux petites heures d´attente, c´est le grand soulagement quand Raul s'arrête. La chance est de retour car il allait jusque Posadas dans la province de Misiones (à plus où moins 500km). C´est 7 heures de route que nous avons partagé avec lui entre fou rire, histoires étonnantes et voyages. Nous avons beaucoup apprécié être en sa compagnie.

Arrivé à Posadas, nous nous rendons rapidement compte que nous avions oublié notre appareil photo dans son camion. Voilà que notre si belle journée se finit en grosse déception. Certes ce n´est que matériel mais nous étions bien dégoûté!!!

Par chance, Élise a eu la bonne idée de lui noter l´adresse de notre blog ainsi que notre nom et prénom. Le soir même, Raul avait déjà fait les démarches par internet pour nous avertir qu'il avait bien retrouvé notre appareil. Quel joie en apprenant cette nouvelle!!!

 

Voila qui s´appelle ´´avoir le cul bordé de nouilles´´

 

 

 

Province de MISIONES du 01.04 au 12.04.12


Après quatre jours intensifs avec toutes ces péripéties, nous passons deux jours relax dans la charmante ville de POSADAS. 


Misiones 2429  Misiones 2451-copie-1


Misiones 2417


Nous quittons cette ville pour contacter Raul et récupérer notre appareil à Puerto Rico. Très content de nous revoir, il part chercher sa femme pour nous la présenter.


DSCN7725


Cerise sur le gâteau, notre cher Raul devait se rendre à Puerto Iguazu le lendemain matin. Si ça nous intéressait, il serait très content de faire le chemin en notre compagnie. Génial mais où va t´on dormir car réveil à 4h? Pour clôturer le tout Raul et son épouse nous ont gentiment invité à passer la nuit chez eux! Un peu gênant tout de même...


         DSCN7732       DSCN7739

 

De fil en aiguille, nous passons la soirée ensemble avec petite visite guidée de la ville. 


UN GRAND MERCI RAUL !!! Voilà une belle leçon de savoir vivre que nous sommes pas prés d´oublier....

 

 

 

Chute d´Iguaçú ou cataratas del Iguazu


Nous arrivons enfin à destination, très impatient d´aller admirer ces fameuses chutes d´Iguazú... 

Petite sieste, et en route pour contempler cette merveille naturelle classer au patrimoine de l´UNESCO. Ces chutes se situent au beau milieu d´une forêt tropicale délimitant trois pays : l´Argentine, le Brésil et le Paraguay...


DSCN7812


Petite surprise en rentrant dans le parc... C´est la semaine Sainte en Argentine ce qui signifie vacance et par conséquent beaucoup de gens. Ceci enlève quelque peu la magie de ce lieu incontournable...

 

    DSCN7854       DSCN7816

 

Malgré cette foule, le spectacle est bien au rendez-vous !!! Quelle excitation de voir au loin ce nuage de vapeur d´eau mélangé au vacarme de toutes ces cascades. Hallucinant...


DSCN7796 DSCN7803

 

DSCN7819


Du tigre aux reptiles, tous types de bestioles vadrouillent dans

cette réserve. La plupart restent cachés mais pour notre plus grand plaisir, une partie d´entre eux étaient bien au rendez-vous.

Les deux acteurs emblématiques du parc sont les COATIS et les TOUCANS. Le premiers est immanquable car il se trouve à tous les points cibles où il peut grailler. Faut bien faire attention car ces pilleurs n´ont aucun scrupule à dépouiller votre casse croûte.


DSCN7774

 

Quand à eux, les TOUCANS sont un plus discret mais si l´on ouvre bien l´oeil il y a de fortes chance d´en apercevoir...


     DSCN7846         DSCN7834

 

                                  

Nous avons également croisé un TATOU mais pas de photo car cette canaille nous a aperçu et s´est vite faufilée dans sa cambrousse. D´autres pensionnaires du parc, un peu plus connus, nous ont également montré le bout de leur nez :


DSCN7783  DSCN7780                                      

DSCN7795

 

 

Nous avons eu du beau temps qu´à partir de 16h. L´heure exacte où notre appareil photo nous indiquait ¨ l´accumulateur de pile est déchargé ¨… C´est pas de bol, à croire qu´il nous en veut de l´avoir oublier derrière nous.


     DSCN7871      DSCN7866

 

Petit craquage : nous avons pris le bateau pour aller au pied des chutes. C´était extraordinaire, super excitant et super cher au passage! C´est juste dommage de pas avoir une trace… Ces chutes resteront un très beau souvenir.

 

DSCN7864 DSCN7811 

  

      DSCN7872.JPG                 DSCN7868.JPG

 

bye bye Iguazú...


Après l´épisode des chutes, nous sommes restés deux jours au camping où nous avons pu faire la connaissance de trés chouettes personnes.


Misiones 2491 Misiones 2494

               Misiones 2477Misiones 2482

 

Petit tour dans la ville de Puerto Iguazú qui vaut le coup d´oeil, non pas pour la ville, qui n´a rien d´exceptionnelle, mais pour admirer le fleuve qui fait office de frontière entre l´Argentine et ses deux pays voisins.

                                                    DSCN7915                  Paraguay à gauche et Brésil à droite 


 

DSCN7924Nous replions bagages pour explorer la province de Misiones avant de rejoindre le Nord Ouest de l´Argentine. Nous arrivons donc dans la petite ville de Jardin America où se trouve les chutes TABAY. La veille toute la région a été frappé par une forte tempête ce qui explique cette couleur orange rouille de l´eau qui est du essentiellement dû à la couleur de la terre.


DSCN7935  DSCN7943


        DSCN7955            DSCN7940       

 

De Jardin America nous avons filé à San Ignacio, village connu essentiellement pour ses ruines Jésuites. Nous avons trouvé le camping parfait pour se poser quelques jours et profiter pour faire des balades à vélo.

 

             DSCN7973                 DSCN7989     

 

DSCN8020

 

   DSCN8002 DSCN8030

 

DSCN7991

 

 Misiones c´est fini...Derniére étape d´Argentine : Rejoindre la province de Salta et Jujuy pour ensuite filer en Bolivie!!!!

 

 

 

Ituzaingo : 12.04.12 au 15.04.12 


Le STOP c´est fini plus personnes ne veut de nous!!!


Ituzingo (4)

 

Sur la route qui nous amène à Salta, nous faisons une halte dans un petit village, Ituzaingo. Nous ne savions absolument pas où nous allions atterrir, pourtant, nous avons été agréablement surpris…


 Ituzingo (9) Ituzingo (8) 

Ituzingo (10)

 

C´est une fois de plus le camping municipal, qui nous a ouvert ses portes. Enfin, pas tout à fait car pas de lumière, personne présent à l´entrée... Ituzingo (1)Nous décidons, quand même, de planter la tente. En réalité, nous n´étions pas seuls... Bichette, un des nombreux chiens abandonnés en Argentine, nous a accompagné dans tous nos faits et gestes. D´ailleurs, nous nous sommes retrouvés dans des situations plutôt comiques, comme par exemple au supermarché. Le chien nous suivant à la trace, a eu la bonne idée de nous suivre dans le magasin, ce qui n´était pas du goût des employés. Résultat des courses, le boucher en pôle position suivi de quelques caissières se sont mis à poursuivre le chien qui nous retrouvait malgré nos esquives. Situation tout à fait cocasse et particulièrement gênante quand le boucher vient nous demander, énervé et tout en sueur, si le chien qui nous suit nous appartient!!! 

 

Cette escale imprévue à Ituzaiguo nous aura valu une visite de la centrale hydroélectrique Yacyretá. Impressionnante par sa taille (25 mètres de hauteur), elle permet de couvrir en électricité une vaste partie de l´Argentine. Seulement, d´écoule de ce projet gigantesque de nombreux problèmes écologique. 

 

     Ituzingo (6)          Ituzingo (5)

 

Nous avons clôturé notre séjour par une note quelque peu humide. C´est sous un orage dément que nous avons essayé de passer notre dernière nuit, accompagné de bichette évidemment. Quelle affaire pour dégager l´eau autour de la tente...


              Ituzingo (11)           Ituzingo (12)

Ituzingo (2)

 

Heureusement, nous avons survécu mais pas sans mal car durant la nuit nous avons tous les deux fait d´étonnant cauchemars. Ituzingo (3)Ben croyait que nous allions nous faire écraser par un train arrivant à toute vitesse. Angoisse terminée une fois qu'il a grand ouvert la tente en laissant rentrer suffisamment d´eau pour nous tremper ! Elise, dans un tout autre registre, était persuadée qu´un type voulait nous voler nos affaires enfin spécialement la boite de chocapic! Réveil de Ben, qui ne s´était pas remis de ses émotions, bondi en ré-ouvrant la tente. Rien en vue ! Que du bonheur...

 

Nous replions bagages tant bien que mal car tout est trempés!!! C´est avec un pincement au coeur que nous quittons notre bichette national qui a désespérément tenté de nous rejoindre en courant derrière le bus... Bye Bye BiBi!


C´est l´heure pour nous de partir en direction de Salta avec un nouveau projet en perspective!!!

Partager cette page

Repost 0
Published by