Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Il était un petit navire... Qui avait nananana navigué sur le Mamoré!!!

 

 

Rurrenabaque reste le point de départ de toutes les agences pour faire des excursions dans la Pampa pour observer tous types d´animaux (crocos, anacondas, dauphins, piranhas…) ou de partir plusieurs jours dans la jungle. Nous avons entendu du bon comme du mauvais pour ce type d´excursion. Nous choisissons donc de faire une boucle un peu plus authentique et pour le coup très peu touristique.


 DSCN9131 DSCN9133


L´idée est de se rendre à Trinidad (500km de Rurre), de là nous prendrons un bateau qui remonte le long fleuve du Mamoré pour atteindre Guayaramerin (ville frontalière avec le Brésil) pour enfin revenir sur nos pas. Nous ne savons pas dans quoi nous nous embarquons mais qui vivra verra !!! Comme dirait Elise un petit peu de folie dans ce monde de brute…


 DSCN9111


Arrivés à Trinidad, c´est ici que les choses sérieuses commencent, à savoir trouver un bateau qui veuillent bien de nous !!!

Comme à  Rurre, tout le monde ici circule en motos. Nous louons donc un Scooter pour se rendre au port et tenter une approche auprès des personnes qui seraient susceptible de nous renseigner. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour rencontrer tout une famille vivant sur un bateau. Le capitaine nous explique que c´est tout à fait faisable. De plus, le bateau juste en face part dans deux jours pour Guayaramerin. Il faut juste attendre le capitaine pour avoir son feu vert.

 

Du coup, pour patienter ceux-ci nous invitent à une partie de pêche qui s´avérera payante et très comique. Après 10 min de pêche un cri venu de nulle part surgit, c´est Elise !!! Elle n´est pas tombée à l´eau mais à seulement un beau poisson au bout de l´ameçon! Tout cela avec une excitation rarement vu . C´est compréhensible car c´est une grande histoire d´amour entre elle et la poiscaille! Pour être franc elle en a une légère peur mais pas de moquerie svp!!! De même, c´est la première fois qu´elle réussit à en sortir un hors de l´eau. Chapeau !!!


  DSCN9123       DSCN9122


Dommage qu´on ne puisse pas partir à bord de leur bateau (ceux-ci ne partent pas avant 3 jours) car cette famille nous a paru vraiment adorable. Cependant, nous garderons tout de même un très bon souvenir de cette après-midi pêche.


 DSCN9128


En fin de journée, nous rencontrons un membre de l´équipage, qui en accord avec le capitaine nous dit qu'il n´y aucun problèmes pour qu´on embarque à bord de leur Navire! Ils nous ont seulement demandé une petite participation de 300 Bolivianos (par personne), soit plus ou moins 30 euros pour cinq jours, ce qui nous a paru complètement dérisoire.

 

C´est donc parti pour de nouvelles péripéties sur le Mamoré à bord du SAN LOUIS !!!


 DSCN9127

 

Après un long combat incessant contre un régiment de moustiques, nous embarquons enfin. Nous rencontrons les membres de l´équipage et découvrons notre suite royale où l´on s´empressera d´installer notre moustiquaire. Le San Louis est opérationnel, en avant moussaillons !!!

 

Avant toute chose petite visite de notre paquebot :


DSCN9215  DSCN9218

                       Salle à Manger                                                    Cuisine du chef


       DSCN9219                       DSCN9221

                       Lieu d´aisance                                                   Accès privé au Mamoré

                                                                                                                           

        DSCN9232                      DSCN9226         

                Séance de remise en forme                                   Aperçu de notre suite royale  

 

 

DSCN9211

Notre super compagnon de route


Après avoir fait connaissance de l´équipe, nous comprenons vite que la communication sera difficile. Ce n´est pas faute d´avoir essayé mais c´est tout simplement leur style de vie car même entre eux ce ne sont pas de grands bavards. C´est vrai qu´au premier abord ceux-ci nous paraissaient un peu sauvage. Nous découvrons alors ce nouveau mode de vie, inconnu alors jusque-là.


DSCN9199


Le premier repas s´avérera assez surprenant. Du fait que nous mangeons juste à côté du moteur faisant un boucan d´enfer! Impossibilité donc de communiquer. De plus, une simple question tel que : ¨ou se trouve la poubelle¨ et la réaction ne se fut pas attendre. C´est un éclat de rire général que nous avons eu car sur le bateau il n´y a pas de poubelles, c´est le fleuve. Bouteilles, papiers, bidons plastiques, tous est balancés sans exception dans le Mamoré.

Assez surprenant car ils passent tous leurs temps sur ce fleuve, se lavent, font leurs lessives, cuisinent et boivent également cette eau brunâtre. Malgré cela, ils n´ont aucun scrupule à jeter tous ces déchets.

 

Nous avons eu droit à quelques dégustations spéciales Mamoré. Vous connaissez évidemment le café expresso, café au lait… Mais sûrement pas le café saveur Mamoré avec ses vertus radicales. En résumé, c´est illico presto aux toilettes (on n’ira pas dans les détails) avec en prime une bonne nausée. Une fois mais pas deux !!!

Cinq jours c´est bien mais plus on pourrait vraiment trouver le temps long. On a du mal à imaginer que ces personnes vivent toute l´année à ce rythme de vie. Mis à part diriger le bateau, il n´y pas grand-chose à faire, du coup ils s´occupent comme ils peuvent… Et à vrai dire ils ne font pas grand choses !


 DSCN9235


De notre côté, nos journées se passent aux rythmes de siestes, lecture, siestes, recherche du crocodile, siestes, petits jeux de cartes, siestes, écriture et dodo !!! Dur dur la vie de Moussaillon…


            DSCN9163         2.1 Trinidad-Guayaramerin (3)-copie-1

 

Sur notre liste d´animaux observés, nous avons : des dauphins roses (sans doute les plus moches de leur espèce), pleins de tortues à la que leu leu, des perroquets, un paresseux et une panoplie de toutes sortes d´oiseaux… Mais à notre grand regret nous n´avons pas vu de crocos et de piranhas !!!


 DSCN9135 DSCN9188

 DSCN9143       images (1)

 

Après cinq jours de navigation nous quittons le San Louis et pour tout vous avouer, nous ne sommes pas mécontents de remettre pieds à terre. Cependant, nous ne regretterons absolument pas d´avoir choisi de faire ce trajet avec ce bateau de chargement. Cela restera une très chouette expérience. La seule petite déception est de pas avoir plus communiqué avec les membres de l´équipage !!!

 

 

Nous posons alors notre baluchon à Guayaramerin, ville en plein cœur de l´Amazonie où nous passerons en coup de vent. En effet, c´est bien la première fois que cela nous arrive de ne pas nous sentir bien dans un endroit.

De cette ville nous retiendrons les supers Touc Touc tunning, mis à part ça…Pas grand-chose à dire ! Aaaah si, nous apprenons que la malaria est bien présente ici, nous n´avons évidemment aucun médocs en autre possession. Et pour clôturer le tout nous tombons nez à nez devant une affiche déclarant un jeune couple Français portés disparus dans cette ville!!! Autant dire que le moral est en chute libre… Nous changeons donc notre programme et prenons un bus pour revenir sur nos pas.

 

 RSCN9260 RSCN9263

 

DSCN9274

 

Apres plus de 15h de bus, c´est le retour à Rurre. Nous y passerons deux jours dont une journée au Mirador où nous avons fait de très sympathiques rencontres, on pense évidemment à Natacha et Xavier.


 DSCN9318 DSCN9312

 

Juste avant notre départ nous rencontrons en coup de vent Mathias et Nathalie que l´on recroisera un peu plus tard sur notre route.

 

C´est un peu à contre cœur que l´on quitte Rurre mais pas d´autre choix. L´heure n´est plus à la glandouille car nous devons rapidement quitter le territoire Bolivien. Cependant, pour clôturer cette palpitante expédition de trois mois sur cette terre Bolivienne, une dernière halte s´impose à nous.

 

DSCN9044


Partager cette page

Repost 0
Published by