Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Premier pas sur le sol Chilien, après 17h de vol nous voilà enfin arrivés dans cette grande capitale de Santiago. A ce moment-là, beaucoup d´interrogations ! En effet, cela fait plus de six mois que l´on prépare ce voyage mais on ne réalise absolument pas ce changement... C´est donc ici que tout commence !!!


          images (1)      images (2)

 

SANTIAGO 13/01


Résumé de notre première journée :

 

A peine sortis del´aéroport et déjà une armada de requins qui se jettent sur nous. Oú sommes nous ? Nous pensions que nous étions le couple tant attendu... Mais coup dur, ce n'était pas nous mais seulement notre porte monnaie qui les intéressaient.

Après de multiples esquives nous avons réussi à voir le bout du tunnel. Avec nos trois mots d´espagnol et nos 17h de vol dans les pattes nous avons réussi à franchir ce mur de taxi man. 

Il est 16h30 et nous voici arrivés dans notre première auberge de jeunesse.


Premier bilan :

  • Nous sommes tous les deux perturbés et surtout très épuisés
  • Nous passons de 4 à 30 degrés
  • Du manteau au débardeur
  • De l´Euro au Peso
  • Du lambda aux touristes
  • Et du Française à l´Espagnol

 

Épuisés de tout ce changement il est l´heure d´aller faire dodo...

 

Bilan de notre première journée : Perturbante mais positive par l´accueil que nous a réservé notre première Auberge.

 

 

Nous ne sommes pas restés longtemps à Santiago car notre petite ballade à vélo nous a montré une grande ville très polluée où les automobilistes roulent comme des fous. En résumé, beaucoup trop de gens, trop étouffant....

 

Finis le vélo, pas de photos, rangeons nos sacs à dos et direction VALPARAISO.


 

 

VALPARAISO 15.01 au 17.01

 

 

Pour se situer, Valparaiso est une ville portuaire à 130 km à l'ouest de Santiago. Cette ville nous a valu une belle rencontre Bernardo, un normand, et oui! Ancien pretre et actuellement propriaitaire d'une auberge trés sympathique! (il cherche à la vendre...) Nous avons passé en sa compagnie de trés chouettes moments.

 

 

De la visite de Valparaiso nous retiendrons :

 

- De nombreux chiens dans la rue, plus de 24 000 chiens errants

 

                                         046


- Des taxis qui roulent comme des fous. Ils détronent de beaucoup les Italiens pour leur conduite calme!

 

- Des musiciens et danseurs de rues...

                         

 


- Le graphe est considéré comme un art respecté et respectable à l'inverse de chez nous. Dans toutes les rues, les murs en sont couverts. C'est très beau car chaque graphe à sa place.

                                                                    1.Valparaiso (11)  1.Valparaiso (17)

 

- La quantité de fil qu'un poteau électrique peut acceuillir. 

 

- Des ruelles à couper le souffle dans le premier sens du terme. D´ailleurs il se dit que les hommes apprecient fortement les fessiers des femmes de Valparaiso!

         1.Valparaiso (14)                  1.Valparaiso (3)


- Et pour finir des maisons pleines de couleurs et très penchées. 

                                        1.Valparaiso (10)

 

Notre coup de coeur aura été de faire la connaisance d´un couple lyonnais, tout deux à la retraite ayant pour seul plaisir le voyage. Pas celui, de visite guidé en visite guidé, mais celui de l'aventure. Lui est aveugle et a une confiance totale en sa femme. Certain pourrait dire que c'est dangereux mais pour eux c'est loin d'être un problème mais plutôt une force. 


Et pour finir la "Brigitte", une francaise d'Aix en Provence qui nous a bien fait rire. Cela faisait longtemps qu'elle souhaitait venir au chili pendant ses vacances. Mais sa fille de 24 ans lui disait qu'elle était complétement folle et inconsciente de partir seule à son âge!

Brigitte : " C'est le monde à l'envers, les rôles s'inversent. J'ai l'impression que ma fille se prend pour ma mére et c'est trés drôle!!! "

 

 

 

CHILLAN 17 au 29 Janvier

 

Nous voilà arrivés à Chillan après plus de 7h de bus. Cette ville se situe à 400 Km au Sud de Santiago. C’est dans un orphelinat Chillan que nous avons (Benjamin et ses compatriotes Belges) fait notre stage de fin d´étude en 2010. La ville est très peu touristique mais le passage à Chillan est inévitable car nous sommes attendus de pied ferme par toute une famille.

Pour résumer, deux ans auparavant nous (Lolo, Sophie, Rachel, Dadar, Pierrot et Benjamin) avons rencontré une famille chez laquelle nous passions nos journées et soirées dès que l’occasion se présentait. Les adieux avaient été forts en émotion tant on s´était lié d´amitié. Deux ans après, c´est le retour tant attendu!!! Pour Elise c’est la rencontre et pour Benjamin c’est les grandes retrouvailles.

Pas le temps de se poser de questions qu´un coup de klaxon d´un gros pic up rouge retentit… On aperçoit alors un sourire déjà vu qui en disait long. Et oui c´est bien le sourire de Chito qui été à notre recherche, s´inquiétant déjà de pas nous voir arriver.


                                       241.JPG

 

Nous avons à peine eu le temps de poser nos sacs et de saluer Jacki (son épouse) qu’un grand verre de Cristal (Bière Chilienne) nous faisait de l’œil pour un ´´SALUD´´ (santé pour trinquer) attendu depuis deux ans. Finit de rigoler avec la bière... Qui dit Chito dit Pisco (Alcool Chilien) et nous voilà partit pour fêter les retrouvailles qui ont eu le mérite d’avoir été bien arrosées.


               261--7-.JPG          261 (6)

 

                                          261 (20)

 

Dans cette atmosphère chaleureuse et familiale nous nous sentons comme à la maison. Chito, fidèle à son rôle de bon père de famille, se plie en quatre pour que notre séjour se passe au mieux. Nous passons donc nos journées en compagnie de Jackie et de ses adorables filles Mélanie, Valentina et sans oublier le petit dernier Christobal Benjamin.


                                      257.JPG       

   

           1--5-.JPG                1--6-.JPG

 

Entre les Pic Nic, les barbecues, la piscine, le passage aux thermes de Chillan et la visite de Dichato (ville côtière qui avait été ravagée par le séisme de 2010) nos journées et soirées ont bien été chargées.


                                      172.JPG

 

Nous n´oublierons pas nos deux superbes journées passées à la campagne. Nous avons rencontré une des sœurs de Chito et son mari qui vivent dans une magnifique maison entourée par plus de 50 hectares de champs. Nous n´avons pas fait le recensement des animaux présent. En effet, pas évident de trouver celui qui manquaient à l´appel!

         2.Thermes Chillan + Campagne (20)   

                                                                     2.Thermes Chillan + Campagne (30)

 

L´accueil qu´ils nous ont réservé était bien au-dessus de nos espérances. Niveau culinaire nous avons été servis, un mouton a été tué pour l´occasion. De même, les apéros étaient sacrément copieux!!  Nous étions comme des rois en compagnie de gens très chouette. D´ailleurs, nous avons été conviés à venir fêter les 25 ans de mariage d´Elia et Juan le samedi suivant.

                                          2.Thermes Chillan + Campagne (21)             

 

Nous avons également fait une halte de 3 Jours à Villa Allegre. Ce village se trouve à 1h30 au Nord de Chillan. Nous avons rendu visite à Fabiola ( une des sœurs de Chito). Villa Allegre est un petit village, où partaient en vacances d´été les enfants de l´orphelinat. Durant ces trois jours nous avons appris à cuisiner deux plats typique Chilien ´´el pastel del choclo´´ et ´´el humitas  ´´.

                2.CHILI--autres- 1858                       2.CHILI--autres- 1862

                                                  2.CHILI--autres- 1867

Ces deux plats sont essentiellement faient à base de purée de maïs. C´est bon, très consistant, économique mais ça demande énormément de travail avant de pouvoir le savourer.                                                                   

       2.CHILI--autres- 1871         2.CHILI--autres- 1874

     Humitas                                        Pastel del choclo

 

Nous sommes allés voir l´état de la cabane qu´on avait construit avec les enfants de l´orphelinat (en 2010 lors de notre stage). Visiblement nos fondations n´étaient pas antisismiques vu comment le séisme la ravagée. Seul Lolo, Rachel, Sophie, Pierre et Serdar seront surement attristés par ce constat tant on a pu en baver pour la construire.

                                    25015 1323851411174 1077525578 31005790 5398198 n

                                                              2010

                                    2.CHILI--autres- 1885

                                                                                            Aujourd´hui


Le lendemain nous sommes partis à la campagne pour fêter la noce de mariage d´Elia et Juan. Nous étions les seuls étrangers au milieu de cette grande famille (40 personnes environ). Nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre mais nous ne sommes pas près d´oublier cette soirée. Le curé s´était déplacé spécialement pour célébrer la messe de mariage. Durant la messe le curé balançait des vannes toutes les cinq minutes et l´ambiance était bon enfant.   


2.v Noce 25 ans (8)  2.CHILI--autres- 1915

 

Petit moment comique arrivé à la fin de la cérémonie. Tout le monde se lève et se dirige vers son voisin pour lui prendre la main et lui dire ´´LA PASSE´´. On s’est tous les deux regardés ne sachant absolument pas quoi faire. Les gens nous prenaient la main et nous disaient de prononcer ´´LA PASSE´´. Toutes les personnes étaient mortes de rire nous voyant dans l´incompréhension total. Du coup nous avons fait les moutons en allant vers son voisin pour lui dire ´´LA PASSE´´. On nous a expliqué par la suite que c´est un message adressé à dieux.  Super soirée, super repas que du super en gros.

                                                                2.CHILI--autres--1951-copie-1.JPG           2.v Noce 25 ans (10)

                                                  2.CHILI--autres- 1967

 

Déjá 12 jours passés en compagnie de gens exceptionnels et pas envies de faire nos adieux. Nous avons alors décidé de revenir à Chillan après avoir visité le sud du Chili. 

 

 


PUCON 30.01 au 04.02


Pucon petite ville de caractère au milieu des volcans et de superbes lacs aux couleurs bleues azure. Relativement touristique, Pucon a su garder son aspect village convivial et accueillant. Elle n'a pas été prise d'assaut par les nombreux promoteurs immobiliers ce qui lui donne tout son charme.

DSCN5371  DSCN5435

 

Cette fois-ci notre arrivé a été différente des autres car sous la pluie !! Et oui, notre premier jour de pluie depuis que nous avons posé le pied sur le sol chilien.

     5. Parc Huerquehue (1)        3. Chute Pucon (3)

Nos 5 jours passés á Pucon sont à classer dans la catégorie sportive. Il faut dire que les lieux s´y prêtent à merveille. Nous avons fait en tout et plus de 60 kilomètres à pied. Entre découverte de cascade au beau-milieu de nulle part, l´ascension du volcan Villarica et la traversée du parc Huerquehue.

Le volcan a été une expérience acrobatique et éprouvante mais la récompense une fois en haut fut de taille. Une vue imprenable sur la région. Sans oublier le meilleur pour la fin, la descente du volcan en luge !! Tout simplement exceptionnel.


            4. Volcan Villarica (16)     

                                                    4. Volcan Villarica (4)

             DSCN5505 

                                                         

 

Puis, la traverse du parc qui a été longue mais très agréable. A mi-chemin, nous avons pu inaugurer notre tente. Mais la nuit fut très froide…


                                DSCN5564


Nous avons croisé deux couples sur notre chemin. Le premier, habitant dans le parc au beau milieu de rien. Ils ont aménagé leur maison en refuge pour les marcheurs du parc. Leur vie est très atypique car par exemple pour aller faire des courses ils se déplacent uniquement à cheval et celá prend trois jours aller-retour !!!


                                                         5. Parc Huerquehue (17)

Le deuxième, des jeunes de Santiago qui s´étaient octroyés 2 semaines de vacances loin de la pollution. Ensemble, nous avons pu profitez des termes écologique qui se trouvaient pas très loin de la sortie du parc. Après deux jours de marches, 30 kilomètres dans les jambes et des coups de soleil l´eau chaude nous a bien détendus. Un réel bonheur !!!


     5. Parc Huerquehue (26)       5. Parc Huerquehue (23)

 

 

 

ILE DE CHILOE 5.02 au 9.02


Ile de Chiloé est connue par la quantité d´eau qui tombe par an, ses paysages et ses redoutables taons.

              6. Ile de Chiloe (Chepu) (18)         

                                                                            6. Ile de Chiloe (Chepu) (14)

Nous avons quand même tenté l´aventure et le résultat fut très positif. En effet, nous avons été gâté par le beau temps mais également par de très belles rencontres. Le premier soir, après avoir fait la connaissance de cinq compatriotes français (Albane & Mickael, Margaux, Thibaut et Eloïse), nous sommes allés ensemble au restaurant. Très bon feeling entre nous tous. C´est pour cela qu´à 1h30 du matin, après avoir bien mangé et bien bu, nous avons décidé de passer la journée ensemble du côté de Chepu. Mais levé à 5h30 puisqu´il n´y a que deux bus qui passent par jour (6h et 17h30 !). Cette journée n´a pas du tout été organisée c´est à dire, on ne savait pas où on allait mais on y allait !! Pas de pique-nique, pas d´info sur l´endroit où on se rendait.

Au final le bus que nous avons pris, avec bonne humeur le matin à 6h, nous a déposé à 15 kilomètres de l´entrée de Chepu (whouhou !!!). Marcher 15 kilomètres c´est une chose mais sans avoir mangé c´est autre chose. 

 Apres 20 minutes de marche, qu´avons-nous vu au loin ??? Un bus ! Et là on se dit ´´ouf´´... Arrêté au milieu de nulle part nous avons continué notre chemin qui nous a mené jusqu´à un fleuve.

              DSCN5794

                                                                                     6. Ile de Chiloe (Chepu) (1)

Une demi-heure s´écoule avant que l´on voit au loin un bateau qui                 s´approchait vers nous. C´était Alfonso qui faisait la navette entre les deux rives. Il nous a donc amené de l’autre côté ou se trouvait un parc.

                                         DSCN5764

Quel bonheur d´apprendre qu´il était possible d´acheter du pain et du fromage chez Anna, la seule maison de ce côté du fleuve ! Autant dire que tous nos petits yeux se sont mis à briller. Nous sommes sauvés !!

           6. Ile de Chiloe (Chepu) (9)                                                                                               

                                                                       DSCN5822

Notre après-midi a été génial, de découverte en découverte, de paysages plus beau les uns que les autres, des vaches (camarades de voyage) qui mangeaient des algues au beau-milieu d´une immense plage … 

                               DSCN5805

Vers 16h Afonso est venu nous chercher et nous a ramener jusqu´à l´arrêt de bus. Cependant, au depart toutes les filles le trouvaient mignon, gentil... etc Mais nous avons vite dechenté. Monsieur était interessé par prendre nos numeros et nous revoir dans d´autres circonstances! Quel coquin cet Alfonso...Nous avons terminé cette journée plus qu´atypique auprès d´un bon plat Chilien pour fêter les 6 ans d´Albane et Mickael. Tous ca arrosé au Mojito !!!

 

Le lendemain nous avons suivi les bons conseils de Margaux, et nous nous sommes dirigés vers Cucao où se déroulait la fête de la lune. Elle dure environ trois jours durant lesquels de nombreux Chiliens se réunissent pour fêter la pleine lune. C´est à cette période de l´année que la lune brille le plus (pas besoin de lampe torche). Le concept de cette fête est très simple, tu as besoin de ta tente, un peu d´alcool, ton carnet de chant, du bois pour faire du feu et un instrument de musique (Il avait même une cornemuse).

                                                   7. Chiloe (Cucao) (4)

      Il régnait une ambiance extra autour du feu. Lors de cette fête nous nous sommes très vite rendu compte que nous étions les seuls français au milieu de tous ces chiliens !!! Trouver les intrus !! (Pas très compliqué) Mais pas de souci d´intégration car les chiliens sont très curieux. Nous avons donc rencontrés beaucoup de Chilien dont Simon un Alemand vivant au Chili depuis plus de 10 ans.    

                                       7. Chiloe (Cucao) (2)

      Il s´est comporté comme un papa avec nous car nous sommes considéré comme des gringos (touristes) ayant beaucoup d´argent. Et comme dans beaucoup de fête, il n´y a pas que des personnes bien attentionnées. Le lendemain nous avons tous été nous baigner dans l´étang qui se trouvait juste à cote de notre camping. C´est trois jours nous on vraiment plongé dans l´ambiance Chilienne.

                                7. Chiloe (Cucao) (5)

 

 

 

CARRETERA AUSTRAL 11.02 au 14.02

Nous voilà en route pour la fameuse Carretera Austral numéro 7 du chili. Cette route Austral traverse toute une partie de la Patagonie, longeant la cordillére des andes sur 1240 km. Elle démarre de Puerto Montt et se termine á Villa O´Higgins. La carretera Austral est également appelé ´´sentier général de Pinochet´´, construite sous ses ordres de 1976 á 1986, elle est connu par ces chemins de pierre et ses routes étroites. Ces 10 années chantier permettrons d´accéder aux régions d´Aisén et des Lacs, inaccessible auparavant par le Chili.


                                          1 (38)

Nous continuons ce petit bout de route avec Tibo et Eloise. L´idée au départ était de louer un 4x4, mais les agences de location nous ont vite refroidi par leurs prix et leurs indisponibilités. Nous nous penchons alors du coté des bus et de nouveau deuxième coup dur, toutes les compagnies étaient complètes. De là nous commencions á comprendre que voyager en Patagonie s´organise quelques jours voir des semaines avant. Pas de voiture, pas de bus, pas d´avions il nous reste qu´une solution : LE BATEAU...

                                       9. Carretera Australe (1)

Par chance il restait des places de libres pour un bateau se rendant á CHAITÉN. Gros soulagement de pouvoir quitter Puerto Montt, car c´est une grande ville uniquement de passage et pas très accueillante.                                                                                          

                                   images

Nous embarquons á minuit et naviguons toute la nuit pour arriver le matin á CHAITÉN. Cette ville est essentiellement connue par son volcan voisin ´´le Chaitén´´ qui s´est réveillé le 2 mai 2008 détruisant la majorité de la ville. Les cendre se sont élevées á plus de 21 km d´altitude atteignant même la ville de Buenos Aires  qui se trouve á plus de 2000 km de Chaitén.       

          1 (11)   

                                                                     9. Carretera Australe (4)

Nous avons alors grosso modo 7 jours pour faire plus ou moins 2000km et arriver á Punta Arena (ville au Sud de la Patagonie). C´est cour mais réalisable. C´est seulement nos petits pouces et la sympathie des automobilistes qui nous aideront á avancer dans cette aventure. Les 300 premiers kilométres de CHAITEN á VILLA AMENGUAL seront les plus dur á traverser car seul les 4x4 peuvent y acceder...

                                         th carretera mapa

On enfile nos sacs á dos et c´est parti, mais déjà 3 heures de marche et aucune voiture ne s´arrête. Nous pensons alors aux deux sons de cloches racontés par des voyageurs ayant déjá fait la route Austral en STOP. Certains disent qu´il faut prendre son mal en patience et une voiture finira toujours par nous prendre tandis que d´autres auto stoppeurs disent déjà avoir attendu plus de 15h sans ne voir aucune voiture.  

Finis les partis de trou du cul (jeux de carte) et en avant pour cette drole d´aventure qui nous attend!!!!!!!!


                                      8. Puerto Varas


On croise alors un Chilien qui nous conseille de se séparer en deux groupe. On suit ses conseils et tactique gagnante. La première camionnette nous a seulement avancé de 15 km mais nous étions déja trés satisfait.


       9. Carretera Australe (6)

                                                                                 

                                           1 (29)


   Une famille nous a ensuite pris á l´arrière d´un pic up oú la mère de famille s´est cru pour Shumacker. Notre derrière á crié et souffert tout le long du trajet....Vu la beauté des paysages nous essayions de ne plus penser   á nos douleurs, mais tout de méme pas évident...


         9. Carretera Australe (12)

                                      DSCN5963 

                                                            

 

En fin de journée nous avons eu la chance qu´un bus nous  prenne pour nous amener jusqu´au village voisin LA JUNTA. A ce moment en se rend compte que l´on est au milieu de rien et qu´il y a un énorme décalage avec ce que l´on a pu voir auparavant. 

De là on se renseigne sur les bus et l´on comprend vite que faire la route Austral en STOP demande du temps et surtout de la patience. Il y a un seul bus par jour qui fait la route de LA JUNTA á COHAIQUE. Mieux ne vaut pas le louper !!!

Avant d´aller se coucher nous avons fait un petit récapitulatif avec les objectifs á atteindre pour chaque journée tant le temps nous est compté. L´objectif numéro 1 était d´arriver á COHAIQUE le 14.02 et le 2eme est d´arriver á Punta Arena vers le 18 Février pour rendre visite á nos amis les pingouins.

                                          

Objectif du 12.02 : Se rendre au parc QUEULAT.

Nous avons réussi á prendre ce fameux bus á 5h du matin (réveil 4h00) pour se rendre jusqu´au parc. Le seul hic est que nous pensions que le parc se trouvait tout près du village PUYUHUAPI sauf que celui-ci se situé á 30 km plus loin. Devinez quoi ? Nous nous sommes bien arrêtés au village PUYUHUAPI sans se poser la moindre question. Ne voyant pas d´indication donné pour le parc nous nous sommes dirigés vers un camping dans le sens opposé du parc. Bref une personne a fini par nous indiquer le bon sens de la route.

Le point positif est que l´on a assisté á un levé de soleil magnifique avec un décor exceptionnel.

               9. Carretera Australe (16)


Le point négatif est que nous avons mis plus de 5 heures pour parcourir seulement 30 km et se rendre á l´entrée du parc (pour seulement trente minutes en bus).


                                            9. Carretera Australe (35)


Nous avons donc fait la visite de ce fameux parc, et nous pouvons vous dire que ça vaut la peine d´en baver. Entre le lac couleur vert pastel, cascades, et glaciers nous nous sommes regalés.    

                              

                                      DSCN6007       

    

Une fois la visite du parc fini nous nous sommes dit qu´il était encore temps de faire du STOP pour se rendre au village suivant. Le marathon continu mais la fatigue se fait ressentir après avoir marché plus ou moins 30 km dans la journée avec nos sacs á dos.

Notre enthousiasme d´aller au village suivant s´est vite évaporé quand l´on a appercu au loin tous les autos stoppeurs á l´entrée du parc. Malheureusement nous ne sommes pas les seuls á avoir eu la même idée ´´Aille Aille Aille´´.


                                          9. Carretera Australe (29)       


 En s´informant nous pensions détenir l´information top qui pouvait peut être nous aider á avancer. Une habitante nous a dit que le bus passerait á 19h et que nous pourrions réserver nos billets directement pour le lendemain. De nouveau, notre plan a échoué car le bus est complet. De là, on s´est senti un peu seul au monde... Derniére essai, les gonzesses ont tenté de charmer en dansant... 


                                 DSCN6024

                                               Résultat néatif !!!!


Pas de réseau, plus de voitures á l´horizon seulement un petit bout de pelouse en contrebas de la route était á notre disposition pour planter nos tentes.

Il ne nous a pas fallu longtemps pour nous endormir et n´y pour se réveiller en panique. Un animal, oiseau non identifiable est venu hurler á coté de notre tente. Un cri, puis un autre, de plus en plus fort jamais entendu auparavant donnait l´impression que ce prédateur se rapprochait de nous. On peut aimer l´aventure et se dire courageux mais dans ce genre de moment c´est juste les palpitations du cœur qui se font ressentir. Aucune envie de sortir la tête de la tente pour voir á quoi ressemble cet intrus, seulement attendre que cette bébête fiche le camp au plus vite. Finalement plus de peur que de mal mais on ne sera jamais á quoi ressemblait notre étrange visiteur…


Objectif du 13.02 : Grosse étape, se rendre á COHAIQUE (200km á faire dans la journée)

N´ayant pas de places réservés pour le bus c´est de nouveau nos quatre petits pouces et notre bonne humeur qui ont fait la différence ce jour. Nous avons mis toutes nos chances de notre côté en se réveillant avant les autres Auto-Stoppeur. Il nous aura quand même fallu poiroter plus de 2h30 sans rien dans le ventre avant qu´un conducteur très sympathique nous prenne dans son pic up. Jackpot car celui-ci travaillait pour l´entretien des routes et se dirigeait jusqu´á la fin de la portion caillouteuse.


                                        DSCN6026


Quel bonheur pour nos fessiers de retrouver des routes goudronnées après avoir parcouru plus de 300 km sur des routes caillouteuse. Cette personne nous a laissé á Villa AMEUGUAL dans un petit village trés patriotique vu le nombre de drapeaux dressés.


    DSCN6040                                                       

                             DSCN6039   

                                                                     DSCN6042


De nouveau nous nous divisons et ce coup-ci nous battons nos records d´attentes. Plus de 4heures sans que personnes nous prennent.

Au loin nous voyons un gros camion avec une remorque rouge faisant penser á un convoi de poulailler. Ce camion s´arrêta juste á nos coté et une armada de touristes se précipitent de sortir du bus á l´affut pour prendre leurs photos. Moment assez comique quand tous ces gens nous ont aperçus. Certains nous regardaient de haut en bas nous prenant presque pour des martiens. Pour les autres c´est l´ignorance totale á notre égard. Seul quatre petits bonjours discret nous sont parvenus sur une quarantaine de personnes passant á nos coté.


                     DSCN6070


Tout juste le temps de prendre les photos (certains prenaient même les photos du bus) que le chauffeur avait déjà mis le contact qui signifié le départ. De leur bus ces Mrs Dames semblaient bien fier de rentrer dans leurs cage á poules, nous voyant á l´affut de la moindre voiture.


                                                    DSCN6072


 Voilà une vision de voyage complétement différente de la nôtre mais pour rien au monde nous envions cet amas de touristes qui ne semblaient pas regarder plus loin que leurs nombrils.

Un petit miracle s´est produit. Une petite camionnette s´arrêta pour nous dire qu´ils allaient á COHAIQUE. Youhou on fonce sans hésitation pour faire nos derniers kilomètres sur la Carretera Austral.

De leurs côté Eloïse et Thibaud étaient toujours au point de départ sauf que JoJo TUNING avec ses pneus tous lisses est arrivé á la rescousse. Jojo allait également á Cohaique, coup de bol car ils se voyaient déjà dormir dans le petit abri de bus.

Objectif réussi pour tout le monde est nous voilà donc á COHAIQUE !!! 

 


 

COYHAIQUE 14.02 au 15.02

Tous fatigués, nous avons cette fois-ci choisi l´option bon lit douillet. La famille avec qui nous avons fait la route nous a aidé à trouver une auberge bon marché. Mais quel accueil… A notre arrivé toutes les chambres étaient vides, surprenant car tout était propre et à première vue l´auberge paraissait charmante. Mais derrière tout ça se cachait l´ODIEUSE DANIELA, la gérante de cette auberge….


       9. Carretera Australe (45)   Auberge DANIELA


L´heure du repas arrive et c´est à ce moment que notre cher Daniela a gentiment commencé à sortir ses crocs. Elise a simplement demandé une poêle mais c´est avec un regard noir qu´on lui a rétorqué NO. Nous pensions alors que c´était sur le ton de l´humour. Elise insiste en rigolant et là coup de tonnerre… En plus du NO catégorique, voilà que Daniela nous balance que les gens qui voyagent sont des personnes mal éduquées, sales et ne sachant pas faire la vaisselle…..Rien que ça DANIELA !!!!!!!! Non mais incroyable c´est le monde à l´envers, change de métier chérie !!

Nous avons compris que notre Daniela n´était pas une rigolote mais une vraie teigneuse. Evidemment, elle ne nous a pas lâché la grappe tout le long du repas, épiant tous nos faits et gestes. Nous ne l´avons pas épargné, pas un mot adressé à notre super copine. L´impitoyable DANIELA avait beau nous guetter en permanence, elle ne comprenait pas un fichu mot de Français. Elle a quand même réussi à nous mettre bien mal à l´aise mais comprenant l´énergumène qu´on avait là, le repas a été une partie de fou rire. Malgré son cirque nous n´avons pas envenimé la chose, bien que l´on aurait peut-être du… Tout ça pour dire que si jamais vous pensez un jour aller à COYHAIQUE n´allez surtout pas chez DANIELA !!!!

                            1.Chile chico (16)

Prix recu en 2009 pour la meilleur auberge de Coyhaique.... Sans commentaire

 

Sinon parlons un peu de COYHAIQUE qui reste la grande ville de la PATAGONIE (plus ou moins 50 000 habitants) située dans une cuvette en plein cœur des  montagnes.

                              DSCN6085                     

Tous ses alentours sont exceptionnels, face à l´immensité de ses montagnes, on se sent vraiment petit. Le centre est sympa mais ne casse pas pour autant des briques… Une journée reste nécessaire pour faire le tour. Nous sommes partis en direction de CHILE CHICO le lendemain en fin de journée.

                                            9. Carretera Australe (44)

 

 


CHILE CHICO 15.02

Par chance la famille qui nous a pris en STOP la veille nous apprend qu´ils font des allers retours de Coyhaique à Puerto Ibanez (ce coup-ci payant car c´est leur business). Evidemment, nous avons sauté sur l´occasion car un transport en Patagonie quel qu’il soit ne se refuse pas.

Nous quittons donc Coyhaique pour prendre le bateau à Puerto Ibanez qui nous amènera à Chile Chico. Malheureusement,  la Carretera Austral se termine car le temps ne nous permet pas de continuer cette route si authentique. Pas possibilité de fermer l´œil durant le trajet tant les paysages sont fascinants.


              1.Chile chico (2)   

                                                                                                                                                                               1.Chile chico (3)                                                                                           


Au loin, on aperçoit le lac Gral Carrera. De nouveau, c´est de surprises en surprises tant les couleurs du lac et le panorama qui s´offrent à nous sont incroyables.


                        1.Chile chico (6) 

                                                          1.Chile chico (5)

              10. Chile chico (3)


Nous embarquons alors sur le bateau pour rejoindre Chile Chico. Les trois heures passées sur ce bateau resteront inoubliables. Pas besoins d´en dire plus, les photos parlent d´elles-mêmes…

                 1.Chile chico (10)

                           1.Chile chico (8)     

                                                                                            10. Chile chico (7) 10. Chile chico (14)

 

                                                   1.Chile chico (11)       

                           1.Chile chico (12)

Nous voilà arrivés dans ce charm

ant village de Chile Chico comprenant pas plus de 4500 habitants.

 

10. Chile chico (24)

 

Cette petite bourgade restera notre coup de cœur tant Chile Chico est en harmonie avec son décor.

Nous avons passé la nuit dans un camping tenu par un charmant couple de personnes âgées. Le lendemain matin, nous repartons déjà car un habitant du coin nous a proposé un plan intéressant pour se rendre à El Chaltén en Argentine, ce qui n´était pas prévu au programme. Voulant quand même profiter un peu de Chile Chico, un petit réveil à 5h du matin s´ imposait pour profiter du lever du soleil. Le spectacle était bien au rendez-vous…

 

DSCN6178

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1.Chile chico (14)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Route 40 & El Chaltén & El Calafate du 16.02 au 19.02 (lien vers Carnet de route ARGENTINE)

 


PUERTO NATALES A PUNTA ARENA 19.02 au 20.02

   

Arrivé à destination nous avons trouvé une très chouette auberge ``Chez lili´´. Il faisait très chaud dans cette maison ce qui fut un réel bonheur pour nous. Il nous a fallu très peu de temps pour compter les moutons…

 

2.Puerto natales (1)

 

2.Puerto natales (3)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lendemain matin, de bonne heure et de bonne humeur nous terminons notre ascension direction Punta Arena.Ville portuaire et capitale de la région Magallanes. Elle est située dans la péninsule de Brunswick. Nous sommes hyper content d´être arrivé car ce n´était pas gagné d´avance. En effet, nous étions pris par le temps ; nous par notre bateau navimag, embarquement prévu le 20.02 et Eloise et Thibaud par leur avion le 22.02.

 

 

Bref, une fois sur place l´envie commune était de trouver coute que coute un plan pour aller rendre visite à nos petits potes les pingouins.

 

3.Pigouins (2)

 

Mais quel jour sommes-nous ? Dimanche ! Tous les commerces fermés, pas un chat dans la ville et nous, déambulant dans la rue avec l´espoir de trouver une solution. En aparté, nous sommes quand même venus jusqu´ici en grande partie pour voir ces pingouins. On se dirige donc, plus que déterminé, vers le port. Et nous trouvons après 30 minutes de marche une petite boutique ouverte. Bingo, premier coup gagnant. Celle-ci propose des excursions pour aller sur l´ile où vivent ces pingouins. On embarquait pour 17h donc nous avons eu le temps d´aller déguster quelques fruits de mer au marché municipal. Pas déçu du détour, un vrai délice.

 

3.Pigouins (8)   3.Pigouins (6)

 

 

L´ile des pingouins :

  • Inouï, Magdalena héberge plus de 60 000 couples qui viennent s´y retrouver chaque année pour faire leur nid dans le sol.

3.Pigouins (7)

  • Cette race de manchot noir et blanc font entre 70 et 75 cm. La taille des pingouins adultes est la même que celle des jeunes. Seul le pelage permet de les différencier.

           3.Pigouins (5)                              3.Pigouins (4)

 

  • Autant de mouettes et de goélands qui grouillent de partout. Théorie :

``tu as autant de chance de te faire chier dessus par tout ce qui vole que de te faire tremper par la pluie !´´

  • (Elise) Je me suis fait attaquée et je peux confirmer que leurs becs sont bien puissants !

En outre, super moment, tout le monde était ravi. Le temps n´était pas avec nous cette fois-ci mais ça n´a aucunement enlevé l´engouement que nous avions à observer ces drôles d´énergumènes à la démarche plutôt atypique !

3.Pigouins (10)

 

 

NAVIMAG 20.02 au 24.02

 

´´21h embarquement sur le bateau Navimag. C´est partit pour 4 jours de navigation sur les fiords chiliens et également une partie de l´océan pacifique.´´

 

4.Traversée Navimag (24)

Notre départ du port était annoncé à 4 heures du matin. Oui, on s´en souviens car nous avons été suffisamment mis au courant… Le capitaine à fait retentir la cheminé centrale ! Pour ma part (élise), je ne pensais pas que c´était possible de faire un bon d´un mètre dans son lit en plein sommeil. Et bien si je confirme !

Après plus de dix jours de marche, d´excursions diverses, d´autostop combiné à très peu de sommeil c´est très appréciable de pouvoir prendre notre temps pour avancer notre blog, écrire des cartes postales, laver nos affaires, lire…  

Sur le ferry, nous avons fait la connaissance de français (et oui encore) ! Pour être plus précis de français canadien. Ils ont eu envie d´aller voir ailleurs et le canada a été la préférence pour les deux. Maintenant, ça fait sept ans qu´il y vivent. En discutant avec eux ça nous a donné quelques idées …

 

 

Point culture :

Alors ils ont pu nous éclaircir sur certaines questions qu´on se posaient. Nous avons pu savoir pourquoi tout au long du chemin depuis Chaiten il y a beaucoup d´endroits où l´on retrouve des quantités industrielles de bois mort, comme détruit par un incendie.

Avant toute chose, il faut savoir que la Patagonie vie essentiellement du tourisme. Ils ont souhaité se diversifier et se lancer dans le commerce de castors! 

Ceux-ci proviennent du Canada et ont été introduits en terre de feu par l´Armada argentine en 1946. L´idée était de développer l´industrie de la fourrure. Ce fut un échec. Le climat en Patagonie est beaucoup moins froid qu´au Canada. Par conséquent, ils ont développé des fourruresde faible épaisseur par rapport à ceux du Canada sans valeur marchande possible. De plus, les prédateurs naturels des castors comme l´ours, le lyns sont  inexistants. Résultat, maintenant il y a une incidence importante sur tout un écosysteme devenu déséquilibré.

(http://archives.lesoir.be/le-castor-menace-la-patagonie)

 

 

Lors de la traversée nous avons pu admirer :

 

  • Un glacier

4.Traversée Navimag (8)  4.Traversée Navimag (5)                    

4.Traversée Navimag (6)

 

 

 

  • Coucher de soleil

4.Traversée Navimag (17)   4.Traversée Navimag (15)

 

4.Traversée Navimag (16)

 

  • Bateau échoué

 

4.Traversée Navimag (19)

 

 

  • Des oiseaux

4.Traversée Navimag (20)

 

  • Des baleines : le capitaine lance une annonce, ¨baleine à bâbord¨ waouh !!! Au tout début nous avons pu apercevoir seulement les jets de respiration au loin. Ensuite, la surprise fut de taille, trois baleines se sont approchées à environ 15-20 mètres. C´est impressionnant et excitant de savoir que ces animaux de plusieurs tonnes sont là, juste à côté.

4.Traversée Navimag (21)

  • Des dauphins : Là nous sommes passés à la taille inférieur mais le spectacle était tout aussi grandiose. Tout d´abord, c´était un dauphin de couleur noir et blanc différent de ceux vu auparavant. Cette race de dauphin ne se trouve que dans l´océan pacifique près des côtes chiliennes. Celui-ci n´a pas fait que montrer son aileron noir, non, il nous a carrément fait un spectacle avec entracte au milieu !

4.Traversée Navimag (9)

  •  Un phoque : qui est venu seulement montrer le bout de son nez pour savoir ce qui se passait !
  • Le volcan el chaiten

             4.Traversée Navimag (23)             4.Traversée Navimag (22)

 

Lors de cette traversée, nous avons été très gâtés par tous ces paysages fascinant et ces divers animaux, les gros comme les petits. Les fiords chiliens regorgent de nombreuses richesses, c´est incontournable il faut le voir pour le croire.

   4.Traversée Navimag (12)     

                                                                                                                                                                                 4.Traversée Navimag (13)

 

 

 

 

 

 

PUERTO MONT & VALDIVIA 24.02 au 26.02

 

De retour sur la terre ferme mais sans grande envie de retrouver Puerto mont. En effet, pour faire court, de toutes les villes que nous avons visité, c´est bien celle-ci qui décrochera le palme de la plus moche !

Nous décidons par conséquent, de fuir cette ville au plus vite. L´objectif maintenant, était de rejoindre Chillan pour fêter l´anniversaire de Chito (13 février) et Benjamin (28 février) comme prévu. Mais pas si facile que ça… La rentrée des classes débutant le lundi, aucune place de libre dans toutes les compagnies de bus en direction du nord. Tout était complet jusqu´au 3 mars !  Bon logiquement dans ces moment-là il y a toujours un plan B. Heureusement que Margaux (rencontré à l´ile de Chiloé) nous avait dit qu´elle serait sur Valdivia. C´est l´occasion ou jamais car une grande fête était organisée pour fêter la fin des vacances. Par chance, il restait juste 4 places pour Valdivia. On prend sans hésitation ! Le hasard fait plutôt bien les choses...

Les retrouvailles avec Margaux furent très mouvementé car beaucoup de choses à se raconter…

 

Point culture :

Valdivia est la ville où il pleut le plus sur tout le pays. De même, c´est dans cette ville qu´il y a eu, le 22 mai 1960, le plus fort tremblement de terre  enregistré au Chili (9.5 sur l´échelle de Richter).


Le lendemain, nous avons visité la ville et notre priorité était d´aller voir les fameux lions de mer. On ne nous avait pas donné d´endroit très précis d´où on pouvait voir ces monstres pas très séduisant…


DSCN6530   DSCN6534

 

Ces énormes bêtes se trouvaient à côté du fleuve qui passe dans la ville en bordure de route. Actuellement, la ville a dû pauser des grillages et sécuriser le lieu car avant ça, les lions de mer se baladaient tranquillement sur la route sans trop se soucier de ce qu´ils les entouraient. Résultat, il y a eu de nombreux accidents de voitures. Alors pour situer un peu le cri du lion de mer s´est entre le rot et le bruit quand on vomit. Autant dire charmant et raffiné.

 

            DSCN6542         DSCN6543

 

Nous avons également eu l´opportunité de visiter une brasserie grâce à un amis de margaux.

Dans un premier temps, nous avons dégusté plusieurs bières. Puis, le patron nous a offert une choppe de sa propre marque (calle-calle). Situation assez cocasse, quand on leur a dit que nous étions de Belgique et de France. Ils nous ont sorti leurs livres avec toutes les bières du monde recensées. Ils les connaissaient toutes par cœur ! Enfin, ils nous ont demandé s’ils pouvaient faire une photo de nous avec la bière calle-calle pour faire de la publicité ! Ils nous ont photographié et filmé dans tous les sens. Situation amusante mais quelque peu gênante.

 

DSCN6572


Dans un second temps, nous sommes allés visiter l´atelier de fabrication. Le patron est un ancien mécanicien et plutôt très agile de ses mains. En effet, il a fabriqué lui-même toutes les cuves. Et déborde d´imagination pour ces futurs projets. Apres midi, très enrichissante dans tous les sens du terme.


Deuxième jours, l´heure est à la fête ! On se prépare un bon petit repas accompagné d´une bonne bouteille de vin. Entre temps, nous faisons la connaissance de Chiliens qui se préparaient également à sortir. 

 

Chili-carnet-de-route 2172

                                                                 Chili-carnet-de-route 2169

 

Après plusieurs verres, nous nous sommes dirigés vers le centre. Et là, une foule énorme. On nous avait informés que c´était la fête de la fin des vacances la plus réputée du centre du Chili. Seulement, on s´attendait pas à ça de nouveau. De surprise en surprise.

Magnifique feu d´artifice suivit d´un défilé de bateau. On en a eu plein les yeux. Pas déçu de notre plan B !

 

      Chili-carnet-de-route 2161

                                               Chili-carnet-de-route 2150

 

Chili-carnet-de-route 2174   Chili-carnet-de-route 2177


De Valdivia, nous avons pu réserver des places pour Chillan. On quitte de nouveau Margaux mais pour mieux la retrouver sur Santiago !

 

 

 

CHILLAN 26.02 au 05.03

 

Etrangement, nous commençons à bien connaitre cette petite ville… C´est le retour chez Chito et Jackie. Nous sommes heureux de retrouver ce beau monde. Se poser une semaine était la bienvenue, grasse mat´, bonne petite bouffe, sieste et papoter avec Chito et Jacki nous ont amplement ravi.

 

 

Flash-back sur le 27 Février 2010

Nous voilà, déjà deux ans après le séisme de 2010 qui avait frappé le Chili d´une magnitude de 8.9 (cinquième plus fort tremblement enregistré jusqu´ à présent).

P1000674  Photo Chili lolo 364

Nous avons pu remarquer que le Chili s´est bien relevé de cette catastrophe. Il y a deux ans, le message était ´´CHILE AYUDA A CHILE´´ (chili aide le chili). En effet, les fonds nécessaires étaient prévus pour une éventuelle catastrophe de ce type sans faire appel à l´aide internationale.

chile-ayuda-a-chile

Nous avons fait la visite de Dichato, ville côtière qui avait été balayé par le Tsunami en 2010.

006   CDichato (1)

 

Actuellement, mise à part des murs de toilettes sont encore gravés les noms des familles qui ont perdu la vie, la ville est quasiment reconstruite.


Lors de la petite visite en bateau le guide nous a expliqué que la vague qui a frappé Dichato était trois fois supérieure à l´immeuble que l´on avait sur notre côté…Difficile à imaginer qu´une telle catastrophe se soit produite auparavant.

     Tremblement-2009 1829        Tremblement-2009 1841


28 Février

 

Voilà que mes 26 ans (Benjamin) ont sonné….Quelques cheveux en moins et les premiers cheveux blancs font leurs apparitions ! Deux ans après avoir fêté mes 24 ans au Chili, c´est le retour mais cette fois-ci accompagné d´Elise. Très bon petit repas concocter par les nanas tandis que de notre côté le papa Chito s´est gentiment occupé de me rincer le gosier depuis le début de la journée. Très bonne soirée dans une ambiance très familiale, juste parfait…

 

Le lendemain, nous avons appris que nous étions conviés au Baptême du petit dernier, Christobal Benjamin. Nous étions réjouis de découvrir comment pouvait se célébrer ce moment, tant la religion est importante chez eux.

Tous les parrains et marraines avaient été choisis par Chito et Jackie, sauf qu´àma grande surprise, Chito est venue me proposer deux jours avant le Baptême d´être le parrain de Christobal. Quel honneur de me voir attribuer ce nouveau rôle. Evidemment,  j´ai accepté cette proposition avec beaucoup d´engouement. Je me suis senti touché par la confiance et l´estime qu´ils m´ont confié. Chito m´a bien répété que sa lui tenait vraiment à cœur que je sois le parrain de son petit dernier…

DSCN6580 

Le jour du Baptême est donc arrivé. C´est simple avec Elise nous étions les seuls invités extérieurs à la famille.


DSCN6591DSCN6603


La cérémonie s´apprêtait àcommencer lorsque le curé a gentiment invité les parrains et marraines à se lever pour prendre place au premier rang. Peu à peu, la pression commençait àmonter…


DSCN6620  DSCN6689

 

Ma seule appréhension était que cet aimable curé ne vienne me parler ou m´interroger durant la cérémonie !

Il n´aura pas fallu longtemps pour que celui-ci exauce mon vœu… En effet, il a spécialement fait une pause pendant la cérémonie pour venir me demander si j´arrivais àcomprendre tout ce qu´il disait.

Benjamin : ´´Plus ou moins Mr le curé mais ne vous inquiétez pas pour moi !!!´´ (tout ça en bégaillant)

 DSCN6658

 

Evidemment, tous les rituels à faire durant la messe étaient adressés aux parents, parrains et marraines. Je vous avoue qu´à ce moment j´étais désireux que la cérémonie se finisse au plus vite…


               DSCN6682        

                                                     DSCN6673

  

La cérémonie s´apprêtait à se clôturer sauf que le curé en décida autrement. Celui-ci était curieux de savoir d´où venait les personnes présentes : Santiago, Villa Allegre, Chillan… Et là, cerise sur le gâteau, me revoilà sous les projecteurs.

Mr le curé : ´´Et oui, la France est également présente pour fêter cet événement !!!´´

De nouveau, j´ai dû me lever devant tout le monde et par chance la famille a bien insisté pour qu´Elise se lève à son tour. Nous voilà donc tous les deux debout face à tout ce beau monde. Enormément gêné par cette situation, l´un comme l´autre ne sachant ni ou regarder ni quoi faire, notre cher curé continu son ´´show´´ en invitant toutes les personnes ànous applaudir…


DSCN6696 DSCN6698


Enfin, la cérémonie se clôture, la pression peut enfin se relâcher. Petite séance photos avec toute la famille !!!


  DSCN6701DSCN6702

 

Puis, en avant toute… Direction la maison de Jackie et Chito pour fêter comme il se doit ce nouveau baptiser. Une petite réserve de 15 litres de sangria, 10 litres de vin et pour couronner le tout, 12 bouteilles de Pisco (alcool á 40 degrés) ont été prévu pour l´occasion. Soirée très réussie que l´on ne sera pas prés d´oublier…


 Chili-carnet-de-route 2212 Chili-carnet-de-route 2216


Chili-carnet-de-route 2225 Chili-carnet-de-route 2220


 Chili-carnet-de-route 2260Chili-carnet-de-route 2253

 

 

Il est l´heure de faire nos valises et ce coup-ci pour de bons car il est peu probable que l´on refasse une halte à Chillan. Comme on pouvait l´imaginer les adieux ont été dur et fort en émotion. Mais en tant que parrain responsable, il me doit de revenir régulièrement !!!

2.Thermes Chillan + Campagne (8)

Encore MERCI pour tous ces merveilleux moments que l´on a pu passer avec vous tous….

 

 

 

SANTIAGO le retour du 05.03 au 12.03

Retour à la casse départ, ce coup-ci c´est dans un autre état d´esprit que nous retournons à Santiago. Margaux, Eloïse et Thibaud ont bien fait leurs boulot pour nous convaincre d´y revenir. Nous étions presque dans l´obligation d´y repasser mais ce n´est pas de force que nous reposons nos valises dans cette grande capitale. Nous étions avant tout contents de retrouver nos petits potes…

DSCN6756Premier lieu, la maison de Thibaud et pas n´importe laquelle… Cette maison peut accueillir jusqu´à20 personnes et la gérante favorise avant tout l´échange interculturel. Durant notre passage, nous avons pu faire la connaissance d´un Colombien, d´un Vénézuélien, d´un New Zélandais, d´Argentins, de Chiliens et de Français (en force dans cette maison)…A première vu cela fait penser à l´auberge Espagnol mais détrompez-vous car c´est puissance 100 à Cueto (nom de la maison). En résumé, c´est la fiesta en permanence, des bières en veux-tu en voilà, du monde en permanence… CUETO c´est la débandade !

DSCN6758

Chili-carnet-de-route 2278Pour nous difficile à suivre ce rythme imposé. Du coup, nous nous sommes rabattus sur des sorties et visites un peu plus culturelles. S´il a bien une attraction à faire, c´est bien de grimper jusqu´au sommet du Cerro San Christobal et d´y admirer le coucher de soleil… Pour les moins courageux, un funiculaire est prévu à cet effet pour atteindre ce sommet (c´est l´option que nous avons choisis !). D´en haut, une vue imprenable sur tout Santiago et nous pouvions juger de l´immensité de cette ville.

            

 


Chili-carnet-de-route 2297 Chili-carnet-de-route 2289

 

Moment magique quand toutes les lumières commencent à s´illuminer… Très beau spectacle !!!


DSCN6726 DSCN6755


        DSCN6735               DSCN6748

 

Sur les conseils de Margaux et Thibaud nous sommes allés visiter le musée de la mémoire. Celui-ci retrace le coup d´Etat de Pinochet du 11 Septembre 1973 et également toutes ces années de dictatures. Nous avons beaucoup apprécié mais il faut s´accrocher car c´est difficile de ressortir de  ce musée indifférent, tant il remémore les atrocités, les tortures, les témoignages qu´a pu vivre ce peuple Chilien durant 17 années.

Depuis 7 mois, Margaux fait un travail d´étude sur des témoignages d´anciens opposants à Pinochet qui furent torturés pendant son régime. Nous intéressant fortement à son travail, elle nous a proposé de venir visiter une ancienne maison de torture en plein centre de Santiago. Cette visite, presque privée, (nous étions que les trois) nous a été proposé par un ancien opposant torturé lui-même dans tous les centres de Santiago. Celui-ci s´est vu offrir énormément d´œuvres provenant de différents artistes pour son réel engagement contre le régime dictatorial. Moment très émouvant quand on a visité la dernière salle qui était réservée pour la torture. Il nous a brièvement expliqué ce qu´il s´y passait mais dans son regard et sa voie, on sentait encore toute sa tristesse et sa peine (lui-même s´est fait torturer dans cette pièce). Moment très enrichissant… De là, il nous a conseillé d´aller visiter la maison mère de torture se trouvant en plein cœur de Santiago…

En attendant l´heure d´ouverture, nous sommes partis faire un petit tour au Cerro Santa Maria. Très beau parc en décalage total avec la ville. La vue tout en haut ne vaut pas celle du Cero San Cristobal mais vaut le coup d´œil.


            Chili-carnet-de-route 2361        Chili-carnet-de-route 2355


Chili-carnet-de-route 2370  Chili-carnet-de-route 2375

 

Nous sommes tombés nez à nez face une immense église. Par sa grandeur et sa splendeur, celle-ci vaut vraiment la peine de s´y arrêter et d´admirer son architecture. De toute beauté !


            Chili-carnet-de-route 2331       Chili-carnet-de-route 2335

Chili-carnet-de-route 2328


L´heure de la visite est arrivée et nous découvrons cet autre centre de torture (Londres 38). De nouveau, visite très intéressant et très prenant de ce lieu si symbolique…


Chili-carnet-de-route 2380 Chili-carnet-de-route 2384


Voilà, que nos foies ont à peine eu le temps de reprendre du poil de la bête, que l´heure est de nouveau à l´apéro dans une ambiance digne de Cueto (comme expliqué ci-dessus)…


 Chili-carnet-de-route 2389 Chili-carnet-de-route 2390

 

 Chili-carnet-de-route 2393

 

Chili-carnet-de-route 2395 Chili-carnet-de-route 2391

 

Pour clôturer cette belle semaine, rien de tel qu´aller voir un match de foot. Cela tombait bien car Colo-Colo (équipe la plus supportée de Santiago) jouait à domicile contre la Serena. Les supporters commençait déjà à donner le ton dans le métro : ça chantait, criait…en résumé tout pour plaire à Elise !!!


Chili-carnet-de-route 2414 Chili-carnet-de-route 2412


Malheureusement Colo Colo a perdu mais on a pu voir que  les supporters Chiliens savent donner de la voie pour encourager leur équipe…

Super semaine passée à Santiago nous avons eu la chance de faire de nombreuses connaissances. Tous les préjugés que nous avions sur Santiago se sont quelques peu estompés…

DSCN5953

Merci à vous tous pour cet accueil et rendez-vous sur le territoire Belge…

 

 

 

 

 

 

FIN DU CHILI, DIRECTION MENDOZA (en Argentine) 12.03 au 13.03

 

Notre départ de Santiago s´est fait avec un pincement au cœur car, mine de rien, on s´est attaché à nos amis franco-chiliens…

En vue des comptes  plutôt salé au Chili ($$$), nous nous sommes lancés le défi de faire tous nos trajets en stop, coté Argentin. C´est donc parti pour de nouvelles aventures…


Pour sortir de Santiago ça n´a pas été des plus faciles car les gens se méfient beaucoup en ville.DSCN6764 De même, nous partions avec un boulet au pied parce que de nombreux chiliens nous ont informé sur la difficulté de faire du STOP en Argentine. Pendant une période des personnes se faisaient passer pour des voyageurs dans le but d´être pris en stop et, ensuite, piller les chauffeurs. Mauvaise pub pour nous, mais on ne se décourage pas pour autant !!!

 

DSCN6771A force de persévérance nous avons été pris par une personne qui nous a bien avancé (30 kilomètres avant la frontière Argentine). Il était super content d´avoir des français dans sa voiture.  Nous avons bien rigolé avec lui, et quand on lui a parlé du super match Colo-colo contre la Serena, que nous avions vu la veille, c´était la fin des haricots ! Il s´est mis à chanter, danser, frapper dans ses mains… Nos chemins se sont séparés à Rio Blanco (tout petit village).

 

DSCN6777

 

Après deux heures d´attentes nous pensions dormir sur place, au vu du nombre de voitures qui passaient au compte goute ! Sauf que Zoro sur son grand Pick up blanc a eu la gentillesse de nous amener jusqu´à la frontière. Il était tellement content de pouvoir nous aider qu´il a fait 20 km en plus sur son trajet.

Bon ce coup-ci la nuit nous a devancé, ça sera dodo près de la douane à 3000 mètres d´altitude. Arrivé au passage, un des douaniers nous fait des grands signes avec un sourire jusqu´au oreille ! Que se passe-t-il ? DSCN6798 Très prévenant, il nous montre l´on pouvait dormir en virant toutes les affaires des douanier pour qu´on dorme dans leur petit abri au chaud. Super enthousiaste, il nous pause 300 questions et nous dit qu´il y a un autre français présent. Nous faisons donc la connaissance d´Antoine qui voyage à vélo depuis 4 mois et compte près de 6000 km déjà parcouru! Très chouette bonhomme qui a pu nous raconter toutes ses bonnes et parfois mauvaises aventures de voyageur solitaire…

 

C´est avec un gout un peu amer et mélancolique que nous entamons notre dernière nuit au Chili en compagnie de poids lourds. C´est des images pleins la tête qui viennent se bousculer les unes après les autres.

 

DSCN6797

 

On a bien apprécié notre réveil très ensoleillé en plein milieu de la Cordière des Andes. Après deux mois passés jour pour jour au CHILI, il est temps de rendre visite aux meilleurs amis des Chiliens, LES ARGENTINS !


DSCN6802


Partager cette page

Repost 0
Published by