Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 02:14

 

 

       

 

 

Billet d´entrée : 13 Janvier 2012 pour Santiago.

Terminus : 5 Décembre 2012 de Bogotá!!!

 

 

 

Laissons place à notre dernier article qui ne sera pas des plus faciles à écrire. D´une part, c´est la fin, d´autre part, par où commencer pour résumer 11 mois de voyage et pour finir difficile de se dire que l´on va clôturer ce blog sur ce dernier mot. C´est sans doutes ce troisième point qui sera le plus compliqué…

 

4.7 Isla del Sol (9)


Nous allons donc commencer par ce qui nous semble le plus important en remerciant toutes les personnes qui nous ont suivis depuis notre départ. De par le blog, par des petits commentaires, par mails, par Skype nous avons eu au final plus de nouvelles durant cette année que pendant nos quatre années en Belgique. Et oui le voyage c´est beau, c´est l´aventure mais quand l´on s´éloigne de toute sa famille et amis c´est là que l´on aimerait être à leurs côtés !


104

105.JPG


Le 14 Janvier parait déjà bien loin et pourtant… Il aurait fallu voir nos deux petites têtes complètement tourmentées au moment de quitter Willy qui nous aura accompagné jusqu´à la ligne de départ. A ce moment là, c´est une ribambelle de questions qui défilent dans nos cerveaux...


2.4 Trajet Machu Pichu (1)


Pourquoi quittons-nous notre petit quotidien qui au final était très bien?

Pourquoi partons nous si loin et si longtemps ?

Dans quoi nous lançons-nous et va t´on se supporter 24h sur 24?

Et pourquoi et pourquoi ?????


Cependant nous partons avec un gros avantage qui est loin d´être négligeable. Nous avons eu le soutien de nos parents respectifs pour se lancer dans cette démarche. Personne ne nous aura freinés dans ce projet, ni famille, ni potes ce qui, au final, aura été d´autant plus difficile pour faire nos ¨aux revoirs¨. Pour beaucoup les inquiétudes étaient belles et biens présentes, pour nous également, voir plus mais au final nous nous sommes lancés dans ¨ On ne sait pas trop quoi, on se sait pas trop où mais on y va¨ !


1.1 Ayacucho (6)


Pour ceux qui nous ont suivis ces derniers 11 mois vous connaissez déjà la suite…

 

 

En quelques chiffres nous résumerons notre voyage par :


  • 331 jours pour traverser 6 pays, Chili-Argentine-Bolivie-Pérou-Équateur et Colombie. C´est peu mais ces six pays réunis ont tout de même une superficie comme 13 fois la France et accrochez vous, comme 240 fois la Belgique.


CHILI

(60 jours)

 

9. Carretera Australe (15)

4. Volcan Villarica (8)

6. Ile de Chiloe (Chepu) (19)

D. Navimag (3)

A. Chile chico (9)

 

 

ARGENTINE

      (81 jours)

3.3. Cachi à Salta (8)

8.9 Iguazú (14)

7. Valle de la Luna (37)

1. El Chalten (7)

3. Route El Chalten á El Calafate (5)

 

 

BOLIVIE

(91 jours)

1.8 Sud de Lipez (5)

4.3 Isla del Sol (4)

2.3 Coqueza (5)

4.2 Copacabana (4)

 


      PÉROU

(42 jours)

1.4 Ayacucho et ses alentours (4)

1.3 Ayacucho et ses alentours (4)

2.1 Salinas (7)

2.5 Machu Pichu (4)

 

 

ÉQUATEUR

(18 jours)    

6. Otavalo (1) 

 2. Cuenca (7)

4. Volcan Quilotoa (1)

1. Guayaquil (6)

 

 

COLOMBIE

      (39 jours)

1.8 Archipel San Bernardo (4)

DSCN1951

2.7 Parc Tayrona (7)

           DSCN2248           

 

  • A 2-3 km près, nous avons parcouru en tout et pour tout 27 000 km dont 3300 en Stop, 1900 en bateau et 1500 à vélo. Et n´oublions pas les centaines de km parcouru à pieds…

 

8.6. Route pour Misiones (2)

4.Traversée Navimag (24)

1.3 Salta à Cafayate (9)

2.0. Cafayate à Cachi (3)

DSCN6764

9. Carretera Australe (8)


  • Un sommet en Bolivie à 6088m !

 

3.6 Descente du Huyna (9)

3.5 Sommet du Huyna (14)

3.4 Sommet du Huyna (2)


 

  • Une belle leçon de vie donnée par Raoul  !

 

DSCN7725

 

  • 20 jours inoubliables passés au Pérou avec la famille d´Elise. 

 

1.2 Ayacucho (4)

 

  • Des températures extrêmes, -20 degrés en Bolivie pour un pic à plus de 45 degrés en Amazonie au Pérou !

 

  • 460h (soit 19 jours) passées dans tous types de bus !

 

  • Des supporters de tout âges de notre blog ! Du plus jeune, le petit Louka 7 ans à la Didi (grand-mère de Benjamin) un peu moins jeune 91 ans !

 

  • 35 nationalités différentes rencontrées !

 

 

Et des rencontres avec pleins de grosses comme de petites bébétes!!!

  

1.1 Arménia (région du café) (2)

RSCN1862

2.4 Parc Tayrona (9)

DSCN1692

DSCN0703.JPG  DSCN0693.JPG

                              Tarentule                                                                      Piranha

3.2 Parc Tayrona (5)

DSCN1470

8.9 Iguazú (1)

    C. Punta Arena et les pingouins (15)

 

Des paysages magnifiques on a en a vu, revu mais si on nous pose la question de savoir qu´est ce qui nous a le plus marqué dans ce voyage se sera sans aucun doute nos rencontres…

Nous pensons évidemment à notre passage à Chillán où nous avons trouvé une seconde famille ! 

 

2.v Noce 25 ans (12)   

 2.vv Noce 25 ans (7) 2.v Noce 25 ans (11)

Chili-carnet-de-route 2216

 

De plus, pour marquer cette confiance et amitié j´ai (Benjamin) eu droit à mon plus beau cadeau, être le parrain du petit dernier de Jackie et Chito, el señor Christobal ! Encore merci à eux…

 

Chili-carnet-de-route 2229

Chili-carnet-de-route 1808 DSCN6582

DSCN6655

DSCN6701

2.Thermes Chillan + Campagne (8)

 

Et évidemment tout le long de notre route nous avons fait d´autres rencontres exceptionnelles, images à l´appui !


7. Chiloe (Cucao) (8)

6. Ile de Chiloe (Chepu) (25)

DSCN5696

7. Chiloe (Cucao) (2)

DSCN6319

Chili-carnet-de-route 2172

Chili-carnet-de-route 2395

9.4. Salta (5)

9.4. Salta (9)

Misiones 2494

562648 10150745078776539 752766538 11756918 52819972 n

salta (26)

  DSCN9153 DSCN8244

velo-fin 9999bis (Copier)

velo-fin 9987

563071_10151028635832761_910559664_n.jpg

2.6 Combat catch Cholita (1)

2.8 Soirée Tétécos (1)

2.8 Soirée Tétécos (2)

DSCN8460

3.7 Sorata (7)

Autres-0110.JPG

Autres-0121.JPG

P1050626.JPG

P1050656

Autres 0473

DSCN9318

DSCN9771

DSCN9786.JPG

393450_10151152932724738_16921487_n.jpg

15978 411116018959825 17197298 n

DSCN2467

DSCN2190

390211 3878456996263 1122391779 n

DSCN1125

DSCN2620.JPG

 

Nous pensons également à nos deux représentants du blog qui ont joué le jeu et on peut vous le dire que nous sommes fiers de vous !


250996_2057375951569_6434444_n.jpg


David, tu nous as vendu du rêve avec ta lettre de candidature et tu nous refais rêver avec ce jolie résumé de notre voyage (voir ci-dessous) ! Merci pour ton inspiration un peu farfelue..


384853_10150522215685985_721745792_n.jpg


Notre petite Olga, que dire... Tu te bas depuis deux ans contre cette maudite leucémie et t´arrives encore à trouver des forces pour lutter. Tu aurais pu nous enviez durant cette année mais à l´inverse tu nous as écrit à plusieurs reprises pour nous dire que ça te faisait du bien de nous voir heureux, vivre cette aventure ! Courage on pense fort à toi, on a hâte de te retrouver… 


 Chili-carnet-de-route 2375

 

Pendant ces 11 mois le temps a été mis de côté, l´horloge a pris une autre tournure que celle que l´on connaissait auparavant… Certains nous dirons que nous eu avons de la chance. De notre côté, on pense surtout se l´être donné et avoir pris tout de même quelques risques. Par contre, on doit avouer qu'on a de la chance d´être en bonne santé et ne pas avoir eu de pépins physiques.

Certes, nous n´avons pas cotisé pour notre retraite mais nous avons pris conscience de beaucoup de choses durant cette année, qui est loin d'être une année perdue.Voir des gens heureux qui pourtant n´ont pas grand choses, découvrir des cultures, traditions, une langue tant de choses dont on ne s´est pas lassés. Se sentir libre, se laisser aller là ou bon nous semble, de prendre le temps de penser et de rêver à nos futurs projets... Que c´est bon la liberté!!!

Voilà, c´est la fin de cette folle aventure! Difficile à réaliser que demain nous sommes de retour mais dans nos têtes le voyage ne va pas s'arrêter ici! 

L´heure est aujourd´hui aux retrouvailles et également au renflouement des comptes avant de vous donner rendez-vous, dans un an... deux ans... pour de nouvelles aventures!

 

Et nous dans tout ca???


4.6 Isla del Sol (10)

 

Ce voyage signifiait beaucoup de choses, notamment le défi de se supporter 24h sur 24h, 7 jours sur 7! Le bilan docteur?


 Autres-0162.JPG

DSCN2447


Nous sommes partis amoureux et il semblerait que nous en ressortons encore plus...

 

2.4 Volcan Tunupa (5)

1.1 Salta à Cafayate (1) 


C´est sur cette belle note que nous cloturons ce blog...

 

Voir article de David ci-dessous...


Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 13:40

Bonjour à tous,

Vous vous dites, « tiens c’est pas Elise, ni Benjamin. Alors c’est qui ce c... qui vient pourrir leur blog. Ça, c’est encore un coup des flamands ». Et c’est bien normal, j’aurais dit pareil.

Alors voilà, je vous explique. Elise et Benjamin ont eu une idée (vous remarquerez que je n’ai pas dit une bonne idée..). Ils m’ont demandé, aux vues des critiques dithyrambiques qui leurs sont revenues au sujet de ma candidature officielle pour le poste de parrain de leur aventure (c’est pas moi qui le dis, c’est télérama), de conclure leur séjour par un résumé de leur périple.

Mais moi, ça m’arrange pas. Et ce pour deux choses. 

La première, pour ceux qui ne le savent pas, je suis fonctionnaire de l’éducation nationale (française, pas belge, faut pas déconner non plus !). Autrement dit, quand mes heures sont finies, j’ai pas pour habitude de me surcharger de boulot, mes weekends de 5 jours étant déjà assez courts (comme disait Coluche, la seule chose qui n’est pas assurée chez les fonctionnaires, c’est la pendule, parce que tout le monde a le nez dessus). Et voilà qu’on me demande de bosser en plus. Mais bon, pour faire le mec à la cool, je fais l’effort, mais c’est dur… Mais je fais l’effort !

La deuxième chose, et là c’est délicat, c’est que pour faire un résumé de leur voyage, il faut avoir tout bien lu leur blog. Alors bon, au début je suivais avec assiduité leurs aventures. Mais le problème c’est que Elise fait des phrases beaucoup trop longues (on va pas se mentir Benjamin, je sais que c’est pas toi !), et ça me prend du temps de bien comprendre, alors je prends du retard. Du coup quand ils m’ont demandé ce résumé le 22 novembre, j’en étais à l’article du 5 février. Au passage, l’ile de Chiloé, ça a l’air sympa.

Arrivé à ce constat, trois choix s’offrent à moi. Faire le mort, et attendre qu’ils reviennent en disant que je n’ai jamais reçu leur proposition (machinalement, c’est la première idée qui m’est venue) , lire tout leur blog en 5 jours pour faire un vrai bon résumé (idée très vite écartée), ou leur inventer un périple. C’est cette dernière proposition qui a été retenue par le conseil supérieur du bien être de moi-même. 

J’ai donc l’honneur de vous présenter, le résumé du vrai faux périple de Benjamin et Elise.

 

Un an en Australie, par Benjamin et Elise.

 

Après plus de 17 heures de vol, vous voilà donc arrivés à l’aéroport international de Sydney le 13 janvier. Et déjà, les images donnent le tournis. Un aéroport immense, avec pleins d’avions qui décollent et atterrissent sans arrêt, et à l’intérieur, des milliers de personnes qui attendent. Les photos sont réellement impressionnantes, et c’est là qu’on se rend vraiment compte de ce que l’être humain est capable de réaliser. Vous passez donc une semaine à Sydney, son opéra, ses quartiers d’affaires, et ses surfeurs blonds. Vous faites la connaissance de John et Kate, dit Johnny et Katy, les heureux propriétaires d’une auberge de jeunesse avec vue sur la baie qui vous feront visiter les quartiers les plus pittoresques de cette ville aux multiples visages ! Vous en profitez également pour peaufiner votre carnet de route pour l’année australienne à venir. J’ai pu me procurer un document exclusif, grâce auquel on se rend compte de l’organisation qu’il vous a fallu pour profiter au maximum de vos vacances. Au passage, merci à Felindra, la femme de chambre de l’auberge qui a bravé tous les dangers pour me transmettre cette carte.

 

 carte australie


Après avoir passé cinq jours persuadé que vous aviez visité la capitale australienne, et considérant que Sydney n’a plus rien à vous offrir, vous prenez la direction de Brisbane sans payer votre chambre à Johnny et Katy qui lanceront un mandat d’arrêt international contre vous. Heureusement, après avoir réglé les 23 dollars qu’ils vous réclamaient, la plainte sera retirée. 

Vous faites donc du stop pour faire les 935 kilomètres qui vous séparent de votre prochain point de chute. Vous êtes accueillis dans le van de Joël et Marie, deux français qui comme vous sont en soif de découverte. Très vite le courant passe entre vous et pendant un temps, vos vacances ne se feront pas à deux mais à quatre. 


van 

Le van de Joël et Marie..


Vous avalez donc les kilomètres en compagnie de vos nouveaux amis, et au bout de trois jours, vous arrivez à Brisbane. Vous y passez une semaine magnifique, et vous vous entendez tellement bien avec Joël et Marie, que vous envisagez même de passer l’année ensemble. Malheureusement, un incendie malencontreux dans le van dû à une chaussette humide oubliée par Benjamin sur un réchaud hors d’âge mettra fin à cette amitié aussi sincère qu’éphémère. Penauds, vous prenez le train direction Darwin, après avoir fait les démarches nécessaires pour faire rapatrier les corps en France.

 

      flic« Darwin, terminus of this train! ». C’est le message qui vous réveille après 5 jours de trajet, de sandwichs triangle et de coca pas frais.  Vous prenez la décision de rester quelques temps dans cette ville, avant de partir découvrir la vie sauvage australienne. Pour faire des économies, vous décidez de planter votre tente dans un parc à l’extérieur de la ville. Très agréable, calme et reposant, vous vous sentez en harmonie avec ce lieu magique. Mais ce que vous aviez pris pour une forêt quelconque est en fait une réserve naturelle, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1965, qui abrite les derniers spécimens d’une espèce florale en voie d’extinction. Et vous tombez des nues, lorsqu’un soir, revenant à votre campement, vous trouvez la police et le SWAT australien entourant votre tente. L’information sera relayée par les médias du monde entier, et le 20 février, Itélé ouvrira son journal par cette information « Les autorités australiennes et les services secrets de l’UNESCO (si si ça existe) recherchent un couple de francophone suspecté d’être les responsables de l’extinction de la Gossypium sturtianum, emblème du Territoire du Nord ». Sans faire de bruit, vous vous rachetez le matériel nécessaire à votre voyage et partez à l’intérieur des terres australiennes. 

Elise fut ravie du bouquet que Benjamin lui a ramassé. L’Australie moins..

 

 fleur

 

Les recherches continuent du coté de Darwin.

 

Décidemment, le sort s’acharne ! Mais toujours plein d’entrain, vous ne baissez pas les bras, bien décidés à passer la plus belle année de votre vie, et vous commencez à vous enfoncer dans l’Australie profonde. Vous tombez sur des paysages magnifiques, passant du désert et ses décors dignes de monument valley, jusqu’aux côtes de l’océan indien. Ces trois mois se passent bien pour vous, et vous commencez à vous dire que les mésaventures du début de séjour ne sont que de vieux souvenirs qui vous feront rire d’ici quelques temps. Durant une halte à Perth, vous achetez deux 103 SPX pour aller seuls dans des endroits encore plus reculés et ainsi trouver l’authenticité du territoire australien. 


 paysage


Mais là, patatras ! Alors que le séjour se passe merveilleusement bien, Elise fait la boulette du séjour. Peut-être trop sûrs de vous, vous arrivez dans une réserve aborigène. Elle prend pour un mur destiné à écrire des messages de soutien au peuple aborigène ce qui est en fait un sanctuaire vieux de plus de 45 000 ans, et décide de laisser la trace de son passage dans ce lieu  chargé d’histoire :


 super

Les autochtones, très énervés (on les comprend), vous arrêtent à la frontière de leur territoire, et organisent un procès pour « dégradation de lieu de culte, et atteinte à la culture aborigène ». 

Durant le procès, Elise se défendra en disant « j’avais pris les inscriptions pour des dessins d’enfants », phrase qui rajoutera de l’huile sur le feu entre vous et le peuple aborigène. Au terme des six semaines de procès, la sentence tombe le 30 mai 2012 : confiscation des deux 103 SPX, et 8 mois de détention pour, je cite « être les touristes les plus cons du monde ». Vous essayerez bien de contacter Europe assistance, mais le réseau ne passe pas dans les montagnes. Vous prenez donc votre mal en patience, enfermés dans 5 m², à manger des branches d’eucalyptus. Votre seul compagnon d’infortune sera Kiki, un petit koala qui lui a pris trois ans pour avoir uriné sur la fille du chef du village. La cohabitation se passe plutôt bien entre Kiki et vous. Finalement vous positivez en vous disant que cette expérience vous permet de resserrer les liens de votre couple. 


kiki

 R.I.P Kiki


Au bout de 6 mois, lassés par les plaintes de Benjamin (« S’il vous plait, Kiki il me mange tout mon repas »), les aborigènes décident de vous libérer deux mois avant la fin de votre peine. Le 23 novembre, enfin libres, vous repartez vers votre point de départ afin de préparer votre retour dans l’hexagone, en ayant pris soin de laisser vos coordonnées à Kiki.

Malgré toutes vos mésaventures, vous garderez un souvenir impérissable de votre année passée loin de l’Europe, et vous restez motivés à repartir et découvrir de nouveaux paysages. Prochain étape : L’Amérique du sud !

 

Voilà, j’ai fini ce résumé d’une épopée qui n’a absolument pas eu lieu, je suis crevé et je pense me mettre en arrêt un jour ou deux pour récupérer. 

Je remercie les trois personnes ayant eu le courage d’aller au bout de ce texte, et je tiens à vous dire, Benjamin et Elise, qu’il nous tarde à tous de vous revoir ! L’Amérique vous a gardé trop longtemps, à nous de profiter de vous désormais !

 

 

nous

 Autres 0299

Pour finir, les deux belles têtes de vainqueur !!

 

David

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 00:06

 

Medellin

(20.11 au 23.11) 

 

DSCN2009

 

De nouveau, nous avons choisis de prendre un bus de nuit dans le but de gagner une journée étant donné que les jours sont maintenant comptés. Seulement, c´est sur les rotules que nous avons débarqué à l´hostal ¨way point¨ de Diego rencontré à Carthagène.


 DSCN2025 DSCN2031

      

Ce fut assez amusant de découvrir Diego en mode vacance et un peu plus tard sur son lieu de travail. Toujours fidèle à lui-même : La patate et toujours le sourire.

La visite de la ville fut variée, entre statues obèses, jeux de sorcelleries, architecture gothique et marché en tout genre, nous avons été servis.


DSCN1999 DSCN2006

DSCN2003 DSCN2007                              DSCN2014 DSCN2015

 

Medellin ne fait pas partie de nos coups de cœur en matière de grande ville. Néanmoins les alentours valent le détour.


DSCN2017

 

A l´hostal nous avons fêté le départ d´Oliver. Suisse qui y a vécu durant six mois. Vous pouvez constater le résultat!!

 

DSCN2042


C´est à coup de déguisement, d´aguardiente (Alcool typique Colombien) et de bonne humeur que nous avons festoyé. Ambiance assurée !


  302891 408953099176117 2139579361 n 600049 408559462548814 766245670 n 

DSCN2048 DSCN2072

               DSCN2041 DSCN2032

 

Enfin pour clôturer notre petite virée à Medellin, nous avons passé une après-midi dans la ville d´Envigado (où habite Diego) à l´extérieur de Medellin.


      DSCN2081

 

                        DSCN2079      DSCN2082

 

Lieu très sympathique avec au programme, visite de la petite place, repas dans un restaurant typique, passage dans le bar emblématique d´Envigado (la femme du propriétaire est française et originaire de Pau !) et rencontre d´un chien lion ! 

 

Perro lion !!

 

Envigado ou encore appelé ¨ville murale¨. En effet, ici le graff est totalement considéré comme un art. Par conséquent, de nombreux endroits de la ville sont mis à disposition pour les graffeurs. Fernando Gonzales, écrivain connu y est beaucoup représenté.

 

DSCN2086 DSCN2089

 

C´est sur cette belle note que nous nous sommes dirigés vers Santa Rosa de cabal.

  


Santa rosa de cabal

(23.11 au 24.11)


COLOMBIE-2 0671

   COLOMBIE-2 0606 COLOMBIE-2 0603 COLOMBIE-2 0605

 

 

Retrouvaille avant le retour, de nos copains lillois !!

 

DSCN2211 

 

Jamais trois sans quatre ! Après :

  • La Paz
  • Coroïco avec la fondu aux fromages
  • Rurrenabaque avec son mirador et la viré en moto
  • Enfin Santa Rosa de Cabal

 

Les retrouvailles furent riches en histoires et anecdotes. Cependant on ne sait pas arrêtés à cela… 

       

DSCN2100

DSCN2109 DSCN2128

DSCN2125

 

Ca y est nous avons vu les fameuses fleures de Colombie car ne l´oublions pas c´est un des pays qui a une des biodiversités les plus riches au monde.


                           COLOMBIE-2 0627  COLOMBIE-2 0630

                           DSCN2199  DSCN2407

  DSCN2282  DSCN2203

 

Au niveau gastronomie nous avons testé le chorizo réputé pour être le meilleur d´Amérique latine. Ensuite direction le bar du coin où nous avons fait des rencontres plutôt atypique mais du terroir, il n´y a pas de doute !

 

COLOMBIE-2 0659 DSCN2232DSCN2267

 

Musique à gogo, petits vieux totalement farcies mais avec le sourire tout cela accompagnés de bières bon marché ! Lors de notre arrivé les regards se sont pas mal tournés sur nous, simple curiosité ou pas l´habitude de voir des touristes ? Un peu après nous étions fixés grâce à Ricardo, Marco et Danilo déjà bien entamés mais très curieux de nous connaître. Réponse : Aucun touriste ne vient dans ce bar en temps normal !!

DSCN2268

 COLOMBIE-2 0678         DSCN2270

 

Ce n´est pas un souci pour eux, au contraire car étranger ou pas tu dois danser et payer ta tourner ! Nous avons passé une super soirée avec des gens ouverts et drôles. Merci à eux.

 


Salento

(26.11 au 27.11)


DSCN2308

 

DSCN2316  DSCN2319

 

 

Visite de la ville et découverte d´une finca de café


 COLOMBIE-2 0636 COLOMBIE-2 0687

            COLOMBIE-2 0634         COLOMBIE-2 0689

 

Petit village tout à fait charmant caractérisé par ses maisons aux façades de couleurs et ses poutres apparentes.

 

 DSCN2299 DSCN2306

 DSCN2255 COLOMBIE-2 0728

 

A force de tourner et virer dans le village nous sommes tombés sur une superbe auberge.

       

DSCN2144

 DSCN2190 DSCN2153

 

Et surprise, le sapin de noël était de sorti. Sauf qu'à la différence de chez nous, vous pouvez constater derrière le sapin des bananiers en fleurs. Trouvez le paradoxe !!

 

DSCN2171

 

Lieu très agréable où nous avons pu flâner et jouer au UNO (jeux incontournable du voyage, vous l´aurez bien compris !) et également au javelot! Et oui un peu d'innovation ça fait pas de mal!


 COLOMBIE-2 0613 DSCN2256

 

Le grand gagnant au Javelot fut benben grâce à ses longs bras!!

 

 DSCN2170 DSCN2167

 

Nous avons enchaîné avec la visite du mirador suivi de la descente de ces escaliers vertigineux.

 

             DSCN2254

                                                 DSCN2259

                                         DSCN2275

 

                   COLOMBIE-2 0677           DSCN2240

 

Le lendemain nous sommes allés faire la visite de la finca de Don Hélias, connu et reconnu dans la région.


COLOMBIE-2 0752

 

C´est son petit fils, José qui nous a fait le tour du propriétaire. Passionné et bien décidé à reprendre le flambeau.


COLOMBIE-2 0740

 COLOMBIE-2 0737            COLOMBIE-2 0745

 

Nous avons pu découvrir la ferme et tout les processus nécessaires pour arriver au produit final que nous connaissons tous : le café !

 

DSCN2386

 

1. Il existe en tout dans le monde 200 variétés de cafés. La Colombie en recense seulement 15 et détient encore maintenant sa réputation de meilleur café au monde.

 

DSCN2380 DSCN2401            DSCN2408

 

2. Il existe deux couleurs de fruits, le rouge le plus répendu et le jaune plus rare.


 COLOMBIE-2 0753


3. Pour une meilleur production, ils plantent entre les rangs de cafés tous types de plantes.

 

 COLOMBIE-2 0754        DSCN2404

DSCN2384

DSCN2405

 

4. Les récoltes se font en deux fois et s´étalent sur plus ou moins trois mois. La première où 70 pourcent est récolté s´effectue d´avril à juin. La seconde où cette fois-ci 30 pourcent est récolté, d´octobre à décembre.

 

COLOMBIE-2 0743 COLOMBIE-2 0748      DSCN2387 DSCN2389

DSCN2385

 

5. Ensuite, il faut passer les fruits dans une machine pour enlever la peau. 

 

COLOMBIE-2 0755 

 

                    DSCN2410           DSCN2413

 

Voici le résultat : les graines ont un aspect gluant et pour remédier à cela il faut les rincer à l´eau.

 

DSCN2416

 

6. Puis, vient le séchage, 2 semaines sont nécessaires quand il y a grand soleil et 1 mois par temps gris.


 DSCN2425 DSCN2419

DSCN2427

             DSCN2420       COLOMBIE-2 0760

 

7. L´heure est maintenant au passage sur le feux pendant environ 1 heure.


               DSCN2429       DSCN2430

                                       DSCN2441

 

8. Le tour est joué, il ne reste plus qu'a moudre le grain et bingo...


          COLOMBIE-2 0764        DSCN2434

 

9. Voici le résultat que tout le monde connaît.

 

COLOMBIE-2 0768

 

10. N´oublions pas la dégustation bien sûr!!!

 

DSCN2447 DSCN2445 

DSCN2442

 

Une vraie découverte culturelle  

 


Arménia 

(28.11)

 

Bref passage chez Dany pour récupérer notre sac et profiter de la piscine !!!


 DSCN2454

On se sentirait même pousser des ailes!!!


 DSCN2455 DSCN2467 

DSCN2465

 


 

Dernière étape avant Bogotá, Villa de Leyva!!!

(29.11 au 2.12)


DSCN2539 

 

L´heure n´est plus à la rigolade, il nous reste exactement 6 jours, autant dire que les jeux sont faits... Nous sommes tiraillés, entre l´excitation de rentrer et l´envie de rester et continuer cette folle aventure...

Du coup nous tentons une approche avec les moines du village, car c´est complétement perturbés que nous raudons dans les ruelles de Villa de Leyva! Résultat gagnant, un des moine nous prend sous son aile et nous fait visiter son monastére en toute bonté!

La surprise est de taille quand Frére José Louis nous ouvre ses portes!!!


DSCN2496 DSCN2516

DSCN2502

DSCN2522 DSCN2505


Frère José Louis nous a quand même posé une question, jusque la jamais entendue :

¨Êtes vous frère et soeur? ¨(lui)

¨Non non nous sommes en couple¨(nous)

¨Aaaah bon!¨ (lui, l´air tout surpris)


DSCN2525

Fin de l´histoire


En tout cas chapeau pour se somptueux jardin!!!


DSCN2508 DSCN2510

DSCN2511 DSCN2505

 

Voili voiloú, c´est bientôt l´heure de prendre la direction de Bogotá, et cette fois-ci........ RENTRER AU BERCAIL!!!!!!


 DSCN2490 DSCN2531DSCN2493

DSCN2535 DSCN2575

DSCN2562

DSCN2547 DSCN2582


Trois petits jours et puis s´en vont...


DSCN2268

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 23:15

 Un petit air Colombien...

 

 

COLOMBIE

 

 carte-colombie

Ultime étape avant notre retour!

  

Le 13 Janvier 2012, c´est le Chili qui nous ouvrait ses portes, s´en est suivi le passage en Argentine, Bolivie, Pérou, Équateur. Cela semble déjà bien lointain mais encore bien présent dans nos têtes. Seulement, toutes belles choses ont une fin… Pour nous, c´est bientôt l´heure de faire nos valises et quitter cet incroyable continent…

A présent, il nous reste exactement 38 jours pour finir en beauté et profiter comme il se doit de la Colombie…

 

DSCN1455


La Colombie, ce pays qui en fait frissonner plus d´un par son histoire, ses FARCS et par l´image qu'en font passer nos médias, n´est en réalité qu´un triste cliché. Étonnamment, nous avons rarement été autant enjoués et excités de traverser une frontière.

Nous ne voulons, non pas faire les héros à titiller les FARCS qui s´avèrent encore bien d´actualité (cependant bien localisés). Mais simplement explorer de près ses plages caraïbes, sa région des cafés et sa population à ce qu'on dit très accueillante…


            DSCN1664        DSCN1029


Un dicton dit que :

¨ En Colombie, le seul gros risque que l´on ait c´est de vouloir y rester...¨

Allons-nous même jeter un coup d´œil et nous faire notre opinion sur ce pays si intriguant mais à la fois si fascinant…


 DSCN0985 DSCN1002


Ce dernier passage de frontière Equatorienne - Colombienne n´aura pas été des plus évident, pas d´autres choix que de passer par plusieurs étapes ! Entre bus et taxi côté Équateur puis de l´autre côté, de nouveau prendre un taxi puis bus, nous arrivons enfin à Pasto la première grande ville en Colombie sur notre chemin.


DSCN1004


Pour nous il n´y a aucun doute, nos envies respectives sont de rejoindre au plus vite les superbes plages et îles Caraïbes. Pour cela nous devrons traverser tout le pays, ce qui implique beaucoup d´heures de bus! Youpi!

 DSCN1885

Petite dédicace pour Vili !


Avant de commencer cet article nous allons rendre hommage à nos deux charmants potes playmobiles qui se sont fait la mâle lors d´une session de plongée. Ils ont été présents dés le début et c´est seulement 15 jours avant le grand départ qu´ils nous ont quitté.

Gros coup dur!!! Désolé Willy nous pourront pas te les ramener en terre Landaise... Longue vie à eux!

 

 

ARMÉNIA

(29.11)

 

Finalement, nous ferons une halte dans la région des cafés car ça nous évite de passer 48 heures d´affilé dans un bus et la région mérite un arrêt.


DSCN1022

Plantation de café!


C´est Danny le propriétaire, retraité Colombien qui nous fait découvrir son auberge, pour faire simple : parfaite ! Piscine, billard, petit terrain de foot et de basket tout cela dans un cadre exceptionnel !


 DSCN1005 DSCN1058  

 DSCN1024 DSCN1014


Nous y passerons deux journées que l´on résumera par : ¨tranquille Emile¨. Il fait chaud, très chaud mais quand l´orage montre le bout de son nez ça rigole plus! En effet, nous sommes en pleine période des pluies et en fin de journée vaut mieux se mettre à l´abri! C´est un conseil…


 DSCN1036 DSCN1024

 DSCN1032 DSCN1040

  

C´est l´heure pour nous de prendre un bus de nuit qui nous conduira directement près des plages Caraïbes, plus exactement dans la ville de Carthagène.

 DSCN1013

Camarade rencontré par hasard!    

 

Travaux sur la route, changement de bus et tout le tralala… C´est après plus de 24h de bus dans les pattes que nous poserons enfin les pieds à Carthagène. Ça y est nous y sommes, depuis le temps qu'on attendait ce moment ! 

Cependant, dans une grande ville comme celle-ci, ça n´a pas été des plus facile de trouver une auberge. Et oui nous sommes arrivés de nuit, jusque-là ça va, mais le jour d´halloween !! Première auberge complète, deuxième, troisième et quatrième de même. A croire que tout le monde s´est donné le mot pour venir faire la fête à Carthagène !!!

AHAH il est tard, tout est plein, les gens font tous la fête et nous on est comme des neuneus dans la rue avec nos sacs sans endroit où dormir. Au final nous avons dû chercher un hôtel. Le budget n´est pas tout à fait le même mais pas le choix…

 

CARTHAGÉNE

(31.10 au 4.11)


 DSCN1092


Première impression, des gens qui chantent dans les rues, qui dansent dans les supermarchés, en d´autres termes qui respirent la joie de vivre. 

La vie tourne au son de la salsa et de la cumbia Colombienne! Petit bonus, nous avons tapé fort dans notre choix d´auberge car tout y est réuni…


DSCN1073 DSCN1068

DSCN1069

 

Super ambiance, des gérants qui ont le sourire en permanence, de la musique à gogo, tout simplement parfait. Entre Chiliens, Argentins, Brésiliens, Italiens, Suisses et Colombiens les nationalités se mélangent et ça donne une belle équipe de champion !


DSCN1119 DSCN1124

DSCN1115 DSCN1125

 

Avouons-le, nous avons eu des soirées bien arrosés avec des lendemains un peu délicat à gérer. A vrai dire compliqué de contourner l´embuscade ¨grosse soirée¨!

 

 IMG-20121103-00245 IMG-20121103-00246IMG-20121103-00247

 

Difficile à concevoir pour beaucoup, mais on se sentirait presque en vacance dans notre voyage, comprendra qui voudra...


DSCN1128

DSCN1141

DSCN1137


Nous profiterons tout de même des plages de Carthagène (pas si jolie et il y passe un nombre de vendeurs en tout genre assez invraisemblable) et de l´île juste en face, mais pour être franc, de nouveau, ce n´est pas les plus jolies. Le meilleur reste à venir.

 

DSCN1132


De nouveau quand il pleut ça ne rigole pas ici...En l´espace d´une demie heure la ville se transforme en véritable pataugeoire!

 

 DSCN1081 DSCN1083

DSCN1143

 

 

BARU : PLAYA BLANCA

(4.11 au 6.11) 


DSCN1200


Nouvelle destination de rêve, Playa blanca. Nous avions deux solutions, la première y aller en bateau ce qui signifie payer le prix fort et la deuxième plus compliquée mais bien plus excitante et bon marché en prenant tous les types de transports possibles. Autrement dit, le bus, encore le bus, un ferry pour passer un fleuve et enfin une moto taxi.


DSCN1145

DSCN1147

 DSCN1149


La surprise est de taille avec cette solution car tu découvres tout d´un coup et non au fur et à mesure. Plage de sable blanc, eau turquoise et chaude, palmiers, poissons de toutes les couleurs, hamacs, jus de fruit frais... On va s´arrête là!

 

DSCN1178 DSCN1181DSCN1189 DSCN1228DSCN1234 DSCN1165

 

Dans ce petit paradis, la tente à refait surface, ça faisait bien longtemps. Nous avions également prévu le coup en achetant préalablement des masques et tubas pour faire du snorkeling. Faute de ne pas pouvoir faire de plongé, on s´adapte avec les moyens du bord!


DSCN1411

DSCN1217


Quel est le rapport moussaillon : AAHHHH c´est trop canon cette vie sous l´eau, ces couleurs, cet univers, on se croirait sur une autre planète. Dépaysement assuré !


 DSCN1185 DSCN1183


 DSCN1244


Première expérience positive, les poissons ne sont pas trop gros et trop moche donc tout va bien !! Je resitue (Elise) pour ceux qui ne le save pas, les poissons ne sont pas mes grands amis. Plus ils sont loins mieux je me porte !!! Affaire à suivre car nous sommes qu´au prémices…


       DSCN1169      DSCN1230


On pourrait poser un bémol en parlant de nouveau de tout ces vendeurs ambulants te proposant tous et n´importe quoi. Néanmoins nous avons eu la bonne idée de s´y rendre en début de semaine et c´est apparemment plus calme.


DSCN1253

 

 

      ARCHIPEL SAN BERNARO

(8.11)

Une journée au paradis!!!


DSCN1470

 

Nous avons continué sur notre lancé en allant crescendo. Bienvenue à San Bernardo, jardin multicolores dans les eaux cristallines des caraïbes…


DSCN1402


Nous avons choisi cet archipel car beaucoup moins touristique que l´archipel des Rosaires et par conséquent nettement moins cher. Nous étions obligés de faire un grand détour pour y arriver mais croyez-nous ça se mérite.


Nous voici donc partis pour une journée sur des îles comme on les imagine, comme on les a toujours rêvés et admirés dans les magazines de voyages. Ça y est, on y est et concrètement t´en prend pleins les yeux…


 DSCN1289 DSCN1304


Ces petits bouts de terre qui apparaissent au loin après 1h30 de bateau, là au milieu de nulle part, c´est juste sensationnel. On a débuté par faire un petit tour des premières îles sans poser pied à terre mais le spectacle était bien au rendez-vous.

Une île nous a particulièrement marqué par son originalité. L´île Santa Cruz est peuplée de 1240 habitants pour une superficie d’environ 1 hectare ! Rien que ça !! Nous avons pu visiter l´île la plus peuplée au monde en superficie, voilà ce que ça donne :


santa_cruz_del_islote.jpg


DSCN1316 DSCN1325

DSCN1330 DSCN1353

 DSCN1314 

Enfin, dernière étape, le bateau nous a déposé sur l´île de Mucura. Ça y est, nous sommes au paradis…


DSCN1393


DSCN1451


DSCN1379


Pas un touriste étranger, que des couples, amis ou familles Colombiennes, ambiance tranquille et tout à fait détendue. Là, tout était réuni pour passer une journée inoubliable…


 DSCN1363 DSCN1399 

 DSCN1374 DSCN1380

 

Nous ressortons tout notre équipement de plongée pour découvrir ce qui se passe sous cette eau cristaline, verdict : pas mal du tout!!!


                    DSCN1427           DSCN1454

 

DSCN1432 DSCN1405 DSCN1415 DSCN1433DSCN1489 DSCN1417DSCN1493 DSCN1385

 

DSCN1476

 

 

Le retour sur la terre ferme nous a paru, après ce que l´on a vu et vécu, quelque peu fadouille. Il est clair que l´on venait de voir le haut du panier !!

 

 DSCN1507 DSCN1516


DSCN1509

 

Santa Marta

(9.11 au 12.11)


C´est dans une auberge ambiance Club Med où tout le monde sauf deux gugusses parlent Anglais, que nous atterrissons.


DSCN1520

 

Pour être franc ce n´est pas vraiment notre tasse de thé cette ambiance English people où personne ne dit bonjour et ne fait l´effort de parler Espagnol. Au final, on se prend au jeu et en profite pour continuer sur notre lancé depuis quelques jours, à savoir flâner comme il se doit!


 DSCN1518 DSCN1522


En outre, rien à dire sur la ville et le centre de Santa Marta car c´est ni moche ni beau… Néanmoins, à 30 min de là, se cache un petit parc qui risque d´en faire rêver plus d´un ! Mais avant cela nous filons passer une nuit à Palomino où soit disant se trouve les plus belles plages de Colombie…

 


Palomino

(12.11)


DSCN1532


Petite déception en arrivant sur ces plages. D´une elles ne sont pas aussi belles que l´on dit, de deux on peut pas s'y baigner car les courants sont trop dangereux et de trois, planter sa tante ou dormir en Hamac est un luxe. Nous choisissons finalement l´option hamac!


                       DSCN1612         DSCN1619

 

Cependant, nous avons assisté à un magnifique spectacle quand le ciel à commencé à se déchaîner...


DSCN1539

DSCN1540 DSCN1582

DSCN1546


Nous sommes proche de la fin du monde ne l'oublions pas, mais finalement ce ne sera pas pour cette fois-ci! ouuuuuuuffffff

En attendant, c´est sur ce petit air, pour le coup pas Colombien et un peu pourri on vous l´accordera que l´on repart heureux car la fin du monde n´a toujours pas sonnée...

Petite pensée pour Evariste qui nous a fait découvrir et vendu du rêve sur ce refrain dont lui seul a le secret!

 

DSCN1569

 

Après cette grosse frayeur la vie reprend son cour et nous filons en direction du parc Tayrona!

 

              DSCN1624      DSCN1630

 


 Parc Tayrona

(13.11 au 15.11)


DSCN1641

 

Après 10 mois de bon et loyaux service mes tongs (Elise), achetées au Chili m´ont lâché au mauvais moment. Par chance, en esquivant une armée organisée de crabes et fourmis rouge, j´ai trouvé une tong abandonnée… Ironie du sort, c´est une tong d´enfant de pied gauche qui fera tout à fait l´affaire le temps dans retrouver d´autres !!


 DSCN1685 DSCN1925

 

Pour notre première journée dans ce parc, nous avons eu droit à un sacré accueil de la part de ces occupants. C´est des petits singes sautant de branches en branches qui ont ouvert le bal avant qu´un drôle d´énergumène surgisse de son lit…


DSCN1651 DSCN1678


          DSCN1683           DSCN1652

 

DSCN1661 DSCN1917


Attention où vous mettez vos pieds car je risquerai d´attaquer contre mon gré, qui suis-je ?


DSCN1690


Cette photo parait pour le moins banale, mais 5 secondes après avoir été prise le Monsieur à droite s´est empressé de quitter ce cour d´eau en saut de biche !!! En criant ATENTION C´EST UN……………


DSCN1692

 

C´est droit devant à seulement un petit mètre qu´un combat Caïman- Bigoudène était sur le point d´éclater. Alors surgi l´homme fort pour défendre sa protégé et montrer que le Landais a du cran devant une telle situation… Au final, le scénario ne s´est pas déroulé ainsi et on peut dire que c´est l´instinct de survie qui a parlé…


DSCN1700

 

Moral de l´histoire la Bretonne n´est pas si tenace qu'on le croit! Par contre elle nous a poussé un cri mémorable, de son côté le Landais semble plus à l´aise en compagnie de canards !

Pour reprendre cette anecdote, des moins surprenantes, à première vue cette ombre paraissait n´être qu´un banal morceau de bois !


DSCN1693

 

Après une brève analyse et quelques mouvements de sa part, celui-ci c´est vu transformer en Caïman de 3 mètres de long pour Élise et 4 mètres pour Benben, officiellement on dira 3 mètres 50 !

 

 

Finalement, plus de peur que de mal car notre pote le croco mangerait, sois- disant, que des poissons. En effet, il pêche en rivière et en mer mais bon ça ne donne pas vraiment pas envie de s´y frotter, car qui s'y frotte s'y pique, c´est bien connu!

 

DSCN1697


Ce parc est une vraie merveille, en plus de bénéficier d´un paysage paradisiaque, il regorge d´animaux de tous les styles! Voici un échantillon :


 DSCN1662 DSCN1673

 DSCN1675 DSCN1687

 

Un régiment de crabes, il y en a partout sur la plage ce qui m´a value (Elise) quelques frayeurs !!

DSCN1770

 

Lézard bleu

DSCN1754

DSCN1914

 

Des fonds marins exceptionnels...

RSCN1863 RSCN1864


DSCN1817


RSCN1866 RSCN1868


                                                         

DSCN1832

DSCN1834

DSCN1895

DSCN1891

 

 

Un gros lézard vert qui semblerait être un iguane!

DSCN1912

 

Une panoplie d´oiseaux

DSCN1722

DSCN1741 

DSCN1745

 

 

Et la plus belle pour la fin... Nous avons eu la chance de voir une tortue de mer. Coup de bol? Sûrement car on est vraiment tombé nez à nez alors qu´il n´y avait pas un chat aux alentours!

DSCN1858

RSCN1862

DSCN1849

 

Et n´oublions surtout pas le régiment de moustiques et de fourmis rouges présents du début à la fin en nous attaquant sans aucun répis...

DSCN1870

 

Là on doit vous avouer, sans hésitation, que depuis le début de notre voyage, c´est le parc le plus époustouflant qu´on est vu et c´est pas faute dans avoir fait !! Un vrai bonheur pour les yeux…


  DSCN1873 DSCN1806

 3.1 Parc Tayrona (5)


  DSCN1776 DSCN1840

 


Retour sur Carthagène après une sacrée virée dans les caraïbes


DSCN1087

 

Plus au-dessus nous vous avons raconté nos aventures trépidantes et quelques peu arrosées avec la petite troupe que nous étions. Cependant ici, changement de note, on va plus s´attarder sur la superbe ville coloniale de Carthagène!


DSCN1959 DSCN1930

                           DSCN1966

 

DSCN1965 DSCN1943


Carthagène un des plus gros pôles touristiques de la Colombie mérite beaucoup d'attention, pour son charme colonial et ses airs tropicaux. Néanmoins, on ne peut pas commencer sur ce sujet sans parler du paradoxe architectural.


DSCN1992

DSCN1960

 

On s´est baladé pendant des heures dans le quartier historique à admirer toutes ses petites ruelles si craquantes et bourrées d´histoires ; observer les gens et leurs rythmes plus ou moins dynamique; contempler toutes ces couleurs sur les façades des maisons…


              DSCN1954       DSCN1980

 

 DSCN1968 DSCN1942  

                         DSCN1963          DSCN1978

 

De même, la culture est bien présente, on croise sans trop de difficulté statues, peintures, musé en tout genre sans oublier la musique qui reste la seconde religion !

 

 DSCN1951


DSCN1946


DSCN1990

DSCN1974

 

L´épisode Carthagène s´est terminé par la rencontre de Tairo, Colombien originaire de Barranquilla (Ville située au bord des plages caraïbes). Lors d´une discussion celui-ci nous apprend qu'il a traversé l'atlantique l'année passée pour rejoindre la France et deviner par où il est passé? Du coté deSaint Brieuc (à quelques pas du patelin d'Elise) pour donner des cours d´Espagnol. Alors là si le monde n´est pas petit !

De la France il aura retenu, le froid avec l'achat de sa première doudoune, les feuilles des arbres qui tombent en automne et des Français en général un peu froid par leurs accueils... Et oui tant de choses qu'il ne se passe pas ici, en Colombie. 


Les Caraïbes c'est déjà finis, on avait hâtes d'y arriver et nous voilà déjà parti! Nous sommes arrivés avec beaucoup d'engouement, au final nous ressortons émerveillés de ce petit paradis à tel point qu'on se verrait bien vivre un jour ici! 


DSCN1884.JPG


Du soleil toute l'année, des plages magnifiques, de la musique à tous les coins de rues, des gens accueillants et attachants... Que demander de plus?

 

Prochaines et dernières étapes, Medellin, Régions des cafés, Bogota et retour à la réalité...

 

LIEN VERS L´ALBUM...

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 21:49

      Latitude 0´ : Bienvenue sur le sol Equatorien...

                                                                            DSCN0916

                   Hémisphère nord                           Hémisphère Sud 

 

Pendant un bon moment, la question était de savoir si l´on zappait ou non l'Equateur. Finalement, nous y feront un petit séjour. Et oui, le billet retour étant prit, le temps nous est maintenant compté. De plus, nous envisageons de passer plus de temps chez sa voisine la Colombie…

  5. Quito (3)

 

Nous avons pris la décision de ne pas faire le Nord du Pérou et de foncer directement dans ce riquiqui pays Equatorien. Celui-ci, de par sa taille ressemble à une petite tâche comparé à ses imposants voisins!

Cependant, tout y est regroupé, en quelques heures nous pouvons passer de l'Amazonie à la cordillère des Andes avec tous ses volcans et de là aller faire un petit plouf sur les belles plages du pacifique! Et pour les plus chanceux se rendre sur les îles Galápagos… Ce qui ne sera pas notre cas en vue de cette crise économique qui commence à sévir !

 

DSCN0721   

Le climat tropical bien présent, s´avère un peu capricieux en ce moment. En effet, nous entrons dans la saison hivernale ce qui n´inclu pas des températures froides mais de la pluie et des orages!

 

Pays réputé pour son incontournable chapeau Panama

 DSCN0856

      Record du plus grand chapeau tressé réalisé au monde

 

 

 GUAYAQUIL

(10.10)

 DSCN0743

 

Grosse ville, temps gris, beaucoup de bruit, des Mac Donalds à chaque coins de rue. On sent le coté Américanisé de l´endroit, à vrai dire pas vraiment représentatif de l'Equateur. Nous visitons donc en coup de vent le fameux parc d´Iguanes (pour les trois quarts amputés d´une patte, de la queue ou de leur crête) au cœur de la ville. 

 

DSCN0731 


DSCN0725 DSCN0735

 

Nous passons également un moment sur l´avenue Malecon en bord de mer, très branché, tout est aménagé pour les touristes mais pas vraiment à notre goût. Effectivement rien de passionnant. Alors, nous mettons le cap sur la ville de Cuenca, qui pour le coup va nous donner une meilleur image de l'Equateur.

 

 

CUENCA

 (11.10 au 16.10) 


DSCN0788


Superbe ville et capitale des chapeaux Panama, c´est avec un très bon pré-sentiment que nous sommes arrivés à bon port. Un seul bémol, le temps pluvieux et orageux est bien présent, on avait presque oublié que la pluie existait! On doit quand même bien avouer que c´est un sacré spectacle visuel et auditif!!

Néanmoins, on ne va pas se plaindre, loin de là car si on récapitule un instant, nous avons peut-être eu à tout casser, une semaine de pluie en 9 mois de voyage...


 DSCN0851 DSCN0847

DSCN0754

 

 

Musée du chapeau Panama


DSCN0819     DSCN0815

 

DSCN0862           DSCN0791

 

Nous passons tout de même 5 journées à Cuenca et ses alentours car tout nous plaît ici, la ville, les gens sans oublier ses beaux chapeaux!

 


Parc Cajas


DSCN0837

DSCN0842

 

 

Volcan Quilotoa !

 

DSCN0867

 

De nouveau, nous renfilons grosses chaussettes, blousons et tout ce qui nous reste de chaud dans la valise, c´est à dire pas grand chose! En effet, le village de Quilotoa est situé à 4000m d´altitude au pied d´un majestueux volcan.

 

 DSCN0869 

 

Sous les conseils de César rencontré à Cuenca nous posons notre baluchon dans une petite auberge ambiance chalet ! Poêle au feux de bois dans chaque chambres et repas commun le soir ! Bonne ambiance, repas copieux, tout ça pour un prix d´amis !


 DSCN0888 DSCN0878


Ce qui différencie ce volcan des autres c´est qu'il préserve précieusement en son coeur un immense lac de couleur turquoise ! Pour nous, ce ne sera pas cette couleur mais un peu plus terne car ça y est nous sommes en hiver!

Une belle couche de nuages s´est installée depuis quelques jours et compte visiblement rester un petit temps ! Cependant, même avec un temps grisou il faut dire ce qui est, ça reste impressionnant. Cet amas de nuages donne même une petite ambiance ténébreuse! Un sentier est prévu pour faire le tour du cratère, pour une durée de 4-5 heures sans se tromper de chemin bien évidemment ! 

 

 DSCN0871 DSCN0884

 

Après deux heures de marche, les affaires se compliquent... D´une part, nous n´y voyons pas plus loin que le bout de notre nez et d´autre part un vilain orage est venu se mêler à la partie. Nous accélerons alors le pas mais visiblement nous choisissons le mauvais sentier. Nous descendons presque en bas du cratère par des chemins bien galère. Finalement, c´est complètement trempés et frigorifiés que nous rejoignons tant bien que mal le village de Quilotoa...


DSCN0886


Nous filons au chaud dans un petit restaurant où un grand feu nous attendait. Résultat, nous faisons sécher chaussures et chaussettes qui n´ont visiblement pas appréciés la température du feu... Résultat chaussettes cramées, bonne à mettre à la poubelle et sauvetage de justesse pour les chaussures qui commençaient à fondre, elles aussi. Une vrai équipe de champion!

 

 

Quito 

(19.10 au 26.10)


            DSCN0909         DSCN0900

 

 

C´est au tour de Quito, capitale Equatorienne de nous accueillir. De nouveau, on nous a dit du bon comme du très mauvais. Mais, à première vue nous en avons une bonne opinion.

Nous avons d´autant plus de chance du fait que nous avons rencontré Sophie à Cuenca qui nous a gentiment invité à venir voir un concert de Jazz Electro avec mélange de musique Française et Equatorienne. C´est Julien Lourau, un monstre du Jazz Français qui était en tête d´affiche et qui nous a bien régalé durant tout le concert.

 Julien_Loureau_DSC5514.jpg

 

Nous avons également fait la rencontre de Thomas avec qui nous avons été non pas au bout du monde ni au trou du cul du monde mais en son exact milieu (merci Thomas pour cette jolie citation).


                DSCN0926              DSCN0925

 

Après avoir passé le Tropique du Capricorne en Argentine nous sommes à présent sur la ligne de l´équateur séparant hémisphère Nord et Sud. Nous tentons quelques petites expériences, mais coup dur, on apprend que la ligne Equatorienne n´est pas fixe et que chaque année elle se déplace. Tout s´explique! Seul le test du cul à l´air a bien fonctionné.


     DSCN0921    DSCN0918


DSCN0915


En attendant le célèbre Marché Artisanal d´Otavalo, se déroulant chaque Samedi nous passons quelques journées à se la couler douce du coté de Quito.

Au programme rien d´exitant, mis à part squatter la terrasse de l´auberge enchaînant parties de cartes avec Thomas accompagné de quelques bières et Rhum. Évidemment, tout ça dans la joie et la bonne humeur... Au bout du compte, nous avons beaucoup apprécié cette courte semaine dans cette jolie capitale!


 DSCN0901 DSCN0911   

 DSCN0928.JPG

 

 

Otavalo

(26.10 au 28.10)


DSCN0957


Du cochon au dindon en passant du chapeau au poncho tout se trouve sans exception au marché d´Otavalo!


 DSCN0945 DSCN0944

 DSCN0935 DSCN0938

 

Rien à dire, le samedi toute la ville et les rues se retrouvent en ébullition. Des stands de tous les cotés, avec des vendeurs à l´afut du moindre regard. vrai dire pas évident, car ici tous ce négocie.

 

           DSCN0960        DSCN0972

DSCN0953 DSCN0961

 

La principale crainte est de savoir si le voisin nous vendra pas le même tissu, bonnet ou bracelet à moitié prix. Du coup il faut s´accrocher mentalement parce que nous sommes de vraies cibles pour tous ces artisants. Très chouette ambiance, ce marché vaut vraiment le détour.

C´est donc ici que nous clôturons ce court passage en Équateur dans cette paisible ville réputée essentiellement pour son marché artisanal, un des plus célèbres en Amérique Latine.


       DSCN0975       DSCN0983

 

C´est en coup d´éclair que nous sommes passés en Equateur. Pour le coup, nous changeons nos habitudes de tarder et flemmarder car pour la première fois depuis 9 mois nous commençons à regarder le calendrier! Résultat, il faut s´activer : action-réaction!!

Dernier objectif avant le retour : trouver du bon café, des gens accueillants, souriants, dansant au rythme de la Salsa, du soleil, des cocotiers, du sable blanc avec des îles aux eaux chaudes et Turquoises... Et oui, rien que ça!

On en a trop dit, certains vont déjà nous détester...

 

yyyyyuz.jpg

Prochaine et dernière étape, sortir nos maillots et direction LA COLOMBIE!!!!!!!!!!!!!

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:19

        Cusco 13.09 

 

Carnet-de-route-Perou 0337

 

Nous voilà sur le terrain minés des touristes, cela parait logique car l´on a jamais été aussi proche du légendaire site du Machu Picchu. C´est en coup de vent que nous sommes passés dans la ravissante ville de Cusco. Et oui, mine de rien le temps passe vite et d´après les explications reçues, la route pour le célèbre Machu Picchu ne sera pas des plus facile. En d´autre terme, il se mérite s´il l´on décide de prendre une autre alternative que le train!!


 4 Cuzco (1) 4 Cuzco (8)

 4 Cuzco (3) 4 Cuzco (2) 

      4 Cuzco (5)

 

 

Première étape sur le chemin du Machu Pichu & découverte de la vallée sacrée

 

Urubamba 14.09 


5 Urubamba (1)

 

Dans ce petit village, nous avons été reçus comme il se doit par Carmen et son fils Raoul. Le feeling est très bien passé. Il faut dire que Carmen a des origines Française. Elle apprécie tout particulièrement la présence des touristes Français et le fait savoir !


Carnet-de-route-Perou 0430

  5 Urubamba (3) 5 Urubamba (4)


Nous avons eu le plaisir d´avoir des chambres plutôt très sympa tel un chalet à la montagne avec vue sur un magnifique jardin.


5 Urubamba (6) Carnet-de-route-Perou 0444


Prés d´Urubamba nous avons pu visiter une salinas. Endroit tout à fait magique. En effet, la route qui nous y mène est plutôt aride, très peu de buissons, aucun arbre, pas de maison… Et lorsqu´on aperçoit cette étendue blanche c´est comme un oasis en plein milieu du désert. En outre, ça vaut largement le détour, y a pas de doute à avoir !


 6 Salinas (1) 6 Salinas (5)

6 Salinas (3)               

  6 Salinas (4) 6 Salinas (2)

 

Avant notre départ pour Santa Maria, l´amie Carmen nous a officiellement adopté. A peine réveillés, elle nous a appâté de bon matin en nous offrant deux bouteilles de bière. Du coup changement de programme, Carmen et son fils nous ont conquis. Lors de notre retour du Matchu Picchu nous repasserons par ici ! Rien de tel que l´improvisation.

Quelle belle personne, quel accueil, quel lieu…


Carnet-de-route-Perou 0490  


 

Santa Maria 15.09 


La route pour s´y rendre fut bien rocambolesque ! Notre chauffeur, comme son bus, tous deux bien désaxés nous ont valu quelques belles frayeurs... Du coup Annie (maman d´Elise) fidèle à sa réputation nous a fait un jolie enchaînement de ´´popopopop´´ ´´hope là chocolat´´ tout le long du trajet !


3 Andayhualas (5)

Dur dur la culture !!!

 

De plus, la route était loin d´être évidente. Nous sommes montés jusque 4700 mètres d´altitude avec des conditions météo plutôt atypiques. Dans la même journée nous avons eu du grand soleil, nuages, pluie, grêle, neige, orage et enfin éclaircies ! 


Carnet-de-route-Perou 0561

 Carnet-de-route-Perou 0569 

Carnet-de-route-Perou 0582 

 

 

 Santa Teresa 16.09 


7 Thermes (2)


Petit tour aux termes où nous avons passé pas moins de deux heures ! Que du bonheur après une nuit digestive bien difficile!


7 Thermes (3) 7 Thermes (4)


7 Thermes (1)         7 Thermes (5)


Ensuite nous avons été visité une des plus grandes cascades du Pérou.


             8 Route pour le Machu Pichu (2)     8 Route pour le Machu Pichu (3)


Enfin petit train en direction d´Agua Calientes petit village au pied du grand monsieurs : le Machu Pichu.


 8 Route pour le Machu Pichu (5) 8 Route pour le Machu Pichu (6)

 


Agua calientes, Machu Pichu 17.09 

 

 9 Machu Pichu (4)


Ça y est nous y sommes… Pas si simple que ça de l´apprivoiser le bonhomme ! Levé à 3h30 pour un départ à 4h30 du matin. Pour l´ascension nous avons dissocié la troupe en deux.


              8 Route pour le Machu Pichu (7)             9 Machu Pichu (12)

 

Nous (Benjamin et Elise) avons pris les marches de l´Inka qui nous menaient directement à l´entrée. Le reste de la troupe a opté pour l´option bus. Même à cette heure très matinale ça commençait déjà fameusement à se bousculer au portillon ! Nous nous sommes rejoint avant l´ouverture du site vers 6 heures. Tout cela nous a permis d´être dans les premiers et de pouvoir profiter du site vide.


 9 Machu Pichu (11) 9 Machu Pichu (6)

 9 Machu Pichu (9) 9 Machu Pichu (10)

 

Nous avons eu la chance de voir les premiers rayons du soleil éclairer le site. Perché au beau milieu des montagnes, ils ont du en baver ces petits Incas! 


 9 Machu Pichu (2) 9 Machu Pichu (3)

                     9 Machu Pichu (7)    9 Machu Pichu (8)

 Carnet-de-route-Perou 0163 9 Machu Pichu (1)

 

Nous étions prévenus de l´influence touristiques, mais à ce point! Celà devient une fourmilière passé 10-11h du matin. Il y a des équipes jaune, vert, rouge, bleu... pas évidant de trouver sa place avec tous ces powers-rangers (on se croirait à Koh Lanta)! Évidemment cela reste le Machu-Picchu mais on l´a tellement vu en photo, en vidéo, sur les billets et pièces de monnaies que l´on a pas la surprise à l´arrivé... Par contre le choc nous l´avons eu en prenant les billets de train pour retourner à Urubamba. Mais c´est le jeu ma pauvre Lucette!

 

8 Route pour le Machu Pichu (1)

On garde tout de même la pêche!


Le soir nous étions de retour à Urubamba où de nouveau nous avons été accueillis comme si nous étions des personnes connus et reconnus !! Carmen était très émue qu´on repasse la revoir. Nous en garderons vraiment un souvenir très fort de ce passage chez notre maman de voyage…

 Carnet-de-route-Perou 0553

 

Passage en coup de vent à Cusco avant de prendre notre bus de nuit direction le Lac Tititcaca...

 

10 Lac titicaca (2)  10 Lac titicaca (1)

10 Lac titicaca (3)  10 Lac titicaca (4)

 

 

  Puno, lac Titicaca 19-20.09 


10 Lac titicaca (16)


L´arrivé fut quelque peu difficile car le dodo dans le bus c´est pas ce qui a de plus reposant ! Néanmoins, c´est un remarquable levé de soleil qui nous a remis une pêche d´enfer ! Quel accueil…


10 Lac titicaca (13) 


Rapidement et sans trop d´effort nous avons trouvé une petite agence qui proposait de visiter les îles flottantes suivit de l´île Amantani et enfin l´île Taquille. Tous cela en deux jours. Nous n’étions pas emballés de prendre une agence mais y a pas le choix, c´est ça ou rien !

 

10 Lac titicaca (5)

 


Les îles flottantes


Ces îles flottantes ont été créées par le peuple des Uros pour échapper aux incas, la tribu rivale. Cependant, elles ont été déplacées plus près du bord côté Puno seulement pour des raisons économiques et touristiques.

 

 10 Lac titicaca (6)


Une fois que nous avons posé pied sur l´île, le guide nous a expliqué comment elles étaient construites. C´est une sensation très étrange car lorsque tu marches ça bouge réellement. Ensuite, très rapidement les habitants nous prennent en charge pour visiter les maisons typiques. Le but final, étant de leur acheter de l´artisanat…


10 Lac titicaca (11) 10 Lac titicaca (12)

10 Lac titicaca (7)

 

Nous sommes tous les 6 sur la même longueur d´onde pour dire que tout est fait pour grappiller de l´argent aux touristes. La relation avec les habitants de l´île est faussé, c´est sur joué et faux.

 


 L´île Amantani


10 Lac titicaca (8)


Ici, nous avons été accueillis dans une famille vivant sur l´île, chez Gloria. Nous avons partagé leur rythme de vie, habitudes et nourriture. Grâce à cela nous avons découvert leurs traditions et coutumes. Mais faut pas se voiler la face car de nouveau rien est naturel et tout est fait pour nous faire mettre la main aux portes monnaies...


10 Lac titicaca (14) 10 Lac titicaca (15)


Nous avons tout de méme profité du cadre somptueux pour faire des courtes balades et apprécier le couché de soleil.

 

10 Lac titicaca (18) 10 Lac titicaca (17)

 

 

 

L´île Taquille


10 Lac titicaca (9)


Marche autour de l´île et dégustation d´une truite fraichement pêchée dans le lac. Ça si c´est pas la classe !!

 

 

Aréquipa 21.09 :


11 Arequipa Chivay (2)


L´arrivé à Arequipa fut marquée par un grand changement. Nous avons pris les choses en mains : marraine nous a coupé les cheveux et tous poils disgracieux! Il était temps on vous l´assure.


11 Arequipa Chivay (4)  11 Arequipa Chivay (3)


Le temps s´y prêtant, nous avons ralenti notre rythme effréné en profitant de la terrasse  de l´auberge  pour se dorer la pilule, prendre soin de nous sans oublier les parties de Uno endiablés !!

 

11 Arequipa Chivay (1) 11 Arequipa Chivay (10) 11 Arequipa Chivay (7)   

 

    Visite du monastère Santa Catharina

 

 11 Arequipa Chivay (21) 11 Arequipa Chivay (23)

              11 Arequipa Chivay (24)     11 Arequipa Chivay (25)

                               11 Arequipa Chivay (5) 

 

 

Chivay 22-23.09 


11 Arequipa Chivay (18)


Petit village très charmant rempli d´histoire où nous avons posé nos bagages pour deux jours. Au programme, profiter du marché, achats de petits cadeaux et passage au therme du coin !!! 


11 Arequipa Chivay (17) 11 Arequipa Chivay (12)

                               11 Arequipa Chivay (11)         11 Arequipa Chivay (16) 

11 Arequipa Chivay (13) 11 Arequipa Chivay (15)

                                     


Retour Arequipa...

 

 11 Arequipa Chivay (28)

      Toute bonne chose a une fin...

 

 

 

 

L´aventure tant attendue se termine déjà... Et oui quand l´on s'amuse le temps passe vite!

Mais avant de clôturer ce beau séjour nous allons donner la parole à nos nouveaux baroudeurs!!! 

 

 

Alors Jean-Miche, tes impressions du voyage???

2 Ayacucho et ses alentours (1) 

C´était super CHOUCHOU!!!!

J´ai adoré Ayacusco...euuuuuh merde AYACUCHO, je n´y arriverai jamais avec ce nom à la con! Mais oui, mais non, enfin oui euuuh non roooooh MERDE!!! Incroyable mais un peu fatigant! 


 

Et toi Annie???

DSCN0246

Pas de réponse...On reviendra un peu plus tard. Bonne sieste!

 


Alors, que d´émotions Annie avec toutes ces heures passées au bord des ravins?

Carnet-de-route-Perou 0130

Hopopopop, croyez moi, je ne me voyais non pas en haut de l´affiche comme Aznavour mais je me voyais déjà au fond du ravin! Ils sont vraiment fous ces chauffeurs Péruviens...

 


Hey, Jacko mis à part l´altitude como se pasa??

Carnet-de-route-Perou 0474

Baaaah je vais te dire ma petite! Mis à part avoir perdu deux dents, je me suis découvert des nouvelles passions durant ce séjour! Et quel soulagement... Mais je n ´irai pas dans les détails, seuls les intimes comprendrons. 

 


Carnet-de-route-Perou 0162

Comme dirait l´autre, c´est le jeu ma pauvre Lucette!

 

 

Et alors Annie on a fini sa sieste?

Carnet-de-route-Perou 0208

Roooh, merci, merci, merci...C´était crooo génial! A l´inverse de mon frangin qui semble quelque peu fatigué, pour ma part j´ai fait ma cure de sommeil. Super, Super, Super!

 


DSCN0301    DSCN0221

Qu´est ce tu dis frangine, je péte la forme comme ma fille!!!

 


Carnet-de-route-Perou 0089

Moi je ne suis pas fatiguée...On fait quoi maintenant? On joue au UNO? 

 


Carnet-de-route-Perou 0075

Rooooh Annie j´en reviens toujours pas de ce que j´ai fait...C´était incroyable!!!

 


Carnet-de-route-Perou 0306

Je pense savoir de quoi ils parlent ces deux là! Sacré Jacko...

 

 

Allez Jean-Miche c´est le moment, c´est l'instant... Demandes l´addition!!!

Carnet-de-route-Perou 0305

 

Carnet-de-route-Perou 0461

La cuenta pooooreuuu favooooreeeuuuh???

 

       

   Mais que voit-on à l´horizon moussaillons?? 

DSCN0484

Carnet-de-route-Perou 0093

Un vrai temps de Breton!

 

 

Le mot de la fin???    

Carnet-de-route-Perou 0605

Ils sont vraiment fous ces BRETONS!!!

 

 

Cher Bretons,    

 La compagnie Larronde-Leroy souhaitait vous remercier pour ses 20 jours forts en émotion, court mais intense.

 

Merci de nous avoir accompagné un petit bout de chemin dans cette aventure qui est la nôtre. D´avoir pu vous faire découvrir notre vision du voyage avec tout ce qui en résulte nous remplit de joie. D´autant plus que celle-ci fut une grande réussite à nos yeux.

Les parties de UNO, les apéros aux pisco, les heures de bus, toute cette ambiance colonie de vacances va beaucoup nous manquer.

En outre, c´est la tête remplie de très bons souvenirs et d´anecdotes que nous poursuivons notre route.

Encore merci à vous, c´est que du bonheur

 

      Elise et Benben

 

Encore plus de photos, c´est ici!!!

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 15:44

 

Quatre beurres salés débarquent au Pérou!


1.0 Lima (1)

A quelques fautes près on y est presque...


Après plus de 7 mois de vadrouille, nous avons eu le droit à une petite visite et pas des moindre. C´est 4 bretons pur beurre salé, plus motivés que jamais que nous avons vu arriver à l´aéroport de Lima le 7 septembre.

 

L´Amérique du Sud, ce n´est pas la porte à côté, vous en conviendrez. C´est pour cela que notre envie de faire découvrir ce continent, sa culture, ses paysages splendides et son histoire était si forte. Nos petits Bretons ont répondu présent à l´appel et ont accepté de s´aventurer sur les traces des Inkas avec tout ce que ça comporte.

 

Mais qui sont-ils ces aventuriers en herbe ???


 1 Lima (1) 

Gillou : alias Jean miche, mon papa


 

1 Lima (5)

Annie : alias Popopopopopo Hopela chocolat, ma maman

 


1 Lima (10)

Annie : alias Morphée, déesse du sommeil, ma marraine

 


1 Lima (4)

Jacques : alias Jaco le doyen, mon parrain

 

De leurs côtés, nos aventuriers avaient aussi prévu une surprise… Rien de négligeable à cette époque de crise car nous avons eu le droit à un repas cidre et une panoplie de fromages. Camembert, compté, fromage de chèvre... Sans oublier bien sûr le désert, gâteau breton (plus de beurre qu´autre chose !) et petits gâteaux aux caramels beurre salé ! Qui dit mieux…

 

 

1 Lima (3)


Et ce n´est pas fini mais plus du registre alimentaire cette fois-ci. J´ai eu la chance (Elise) de recevoir un petit mot de ma filleule. Que dire… Quel bonheur et ça, ça n´a pas de prix. J´en profite pour lui dire que je suis très fière d´avoir une filleule aussi chou. Merci beaucoup ma bichette.


 DSCN3330 - copia

 Canon les gonzesses!!!

 

 

Mais avant toute chose, reprenons du début. On ne va pas vous raconter nos aventures trépidantes maintenant, mais vous expliquer comment a murit le projet. 


      images--7-.jpg

 


Amis Bretons, bien le bonjour !!


Le départ est tout proche, l´excitation, la tension mêlée à l´appréhension doivent être à leurs combles. Avec la compagnie Larronde-Le Roy, plus de questions à se poser, il faut foncer car tout est prêt ! Vous voulez du rêve, c´est ici que ça se passe…

        Votre attention s´est portée à notre égard et nous vous en remercions d´avance. Croyez-nous, vous ne serez pas déçus du voyage…

       Culture typique, dépaysement total, rencontre avec les locaux, découverte des ruines et de l´histoire Inca ainsi que des montagnes à couper le souffle, voilà un programme bien chargé qui vous attend.

          A votre arrivé à Lima, malgré l´heure bien matinale, nous vous attendrons de pied ferme dans la joie et la bonne humeur.

      L´itinéraire que nous vous avons concocté a été établi en prenant compte plusieurs facteurs déterminants tel que la météo, le temps que nous avons ensemble, l´importance des sites à visiter ainsi que le fait de passer le moins de temps possible sur la route.

 

 La compagnie Larronde - Le roy vous propose le parcours suivant :

Lima – Paracas – Ayacucho – Andahuaylas – Cuzco – Puno – Lac Titicaca – Arequipa-Canon de colca - Nazca – Retour à Lima.


 Remarques

         Qui dit lieux incontournables tel que le Machu Pichu ; les villes de Cuzco, Nazca, Arequipa ; le lac Titicaca incluent inévitablement une masse importante de touristes. De ce fait, notre envie serait de vous proposer une vision plus locale du Pays. Pour cela, la route Pisco-Ayacucho-Andahuaylas-Cuzco nous parait idéale. Ceci inclura plus d´heures de bus mais le paysage que l´on peut observer fait parti des plus beaux du Pérou. 

         Il va de soi que les envies et les attentes de chacun sont différentes. Par conséquent, nous prendrons le temps tous ensemble d´y réfléchir et de faire des choix. Comme dirait l´autre on ne change pas une équipe qui gagne !!


     Nous vous invitons donc à vous plonger dans votre guide du routard.

 

Bonne lecture


 Elise & Benjamin

 

 

Présentations faites, parcours plus ou moins établi, nous voilà partis pour trois semaines de folie dans le Sud du Pérou...

 

Nazca-Carte 


        Lima 07.09 


Nous avons dû attendre pas mal de temps avant de retrouver notre petit monde. Et oui, quand on ne parle pas la langue et qu´un chien reste renifler la valise de Gillou pendant un certain temps ça donne une situation plutôt cocasse ! Fausse alerte.

De retour à l´auberge de jeunesse non pas 2 mais 6, une petite surprise attendait nos aventuriers, un petit déjeuné avec fruits à volontés parsemés de chocolat accompagné d´un smoothie. Autant dire que ça a fait fureur !


Carnet-de-route-Perou 0033 Carnet-de-route-Perou 0036


Nous avions aussi prévu un cadeau de bienvenue. Jugez par vous-même ! 


1 Lima (7)


En outre, le passage à Lima fut court car grosse ville, pollution, temps gris, et beaucoup de bruit mais intense car les retrouvailles ont été fort en émotions.


 1 Lima 1 Lima (11)

 

1 Lima (9)

 


Ayacucho 08-09-10.09 

 

2 Ayacucho et ses alentours (17)


Départ à 8h00 de bonne heure et de bonne humeur bien entendu ! C´est dans le bus que  nous avons passé une bonne partie de notre journée.


1.0 Lima (7)

1.0 Lima (8)

                                                                                           1.2 Ayacucho (6)  

 

Cependant, pour nous réconforter nous avons eu droit à un paysage magnifique. En fin d´après-midi nous avons posé nos valises dans la petite ville d´Ayacucho. 


 2 Ayacucho et ses alentours (19) 2 Ayacucho et ses alentours (20)

 

Le soir, sans plus attendre, nous leur avons fait découvrir l´alcool traditionnel, le Pisco Sour, généreux comme il faut et dans tous les sens du terme ! On ne vous fait pas un dessin !! Une vraie réussite.


    2 Ayacucho et ses alentours (14)       2 Ayacucho et ses alentours (15)

 

Deuxième jour, tranquille Emile !! Nous avons fait une petite grasse matinée car le voyage en avion n´a pas été de tout repos. La journée s´est résumée à la visite de la ville, de ses marchés, de son mirador, de ses restaurants, sans oublier l´apéro !


 2 Ayacucho et ses alentours (16) 2 Ayacucho et ses alentours (18)

 2 Ayacucho et ses alentours (30) 2 Ayacucho et ses alentours (28)

 

Troisième jour, nous avions organisé une sortie : Visite des ruines de Wari ainsi que du village de Quinoa, connu pour son artisanat. Notre super guide Apollonios nous a fait découvrir le coin chargé d´histoire avec beaucoup d´envie et de passion. Pour être très sincères (Elise & Ben), c´est un des rares guides qui a su nous captiver autant.


     2 Ayacucho et ses alentours (24)        2 Ayacucho et ses alentours (22)


 

      Ruines de Wari


  2 Ayacucho et ses alentours (25) 2 Ayacucho et ses alentours (23)

 

 

L´obélisque 


                 2 Ayacucho et ses alentours (2)              2 Ayacucho et ses alentours (3) 

 

2 Ayacucho et ses alentours (4)


 2 Ayacucho et ses alentours (10) 2 Ayacucho et ses alentours (11)

 


      Repas du midi dans un resto tout à fait charmant !


2 Ayacucho et ses alentours (26) 2 Ayacucho et ses alentours (35)


 

Petit remontant d´eucalyptus pour l´altitude !

 

2 Ayacucho et ses alentours (6)


 

Descente au pied de la cascade !

 

2 Ayacucho et ses alentours (36) 2 Ayacucho et ses alentours (38)


                2 Ayacucho et ses alentours (7)                2 Ayacucho et ses alentours (8)


 2 Ayacucho et ses alentours (9) 2 Ayacucho et ses alentours (5)

 

 

 

Village de Quinoa réputé pour ses céramiques !


     1.4 Ayacucho et ses alentours (6)  1.4 Ayacucho et ses alentours (7)

 


 Quelle belle journée !!!


2 Ayacucho et ses alentours (12)

 


Andahuaylas 11-12.09 


De nouveau, on ne change pas les habitudes, nous avons pris notre bus pour Andahaylas à 8 heures du matin.

 

2 Ayacucho et ses alentours (34)

 

La route était du même registre que la précédente, autrement dit paysage à couper le souffle.


3 Andayhualas (13) 3 Andayhualas (6)

 

Néanmoins quelques péripéties sont venues pimenter notre parcours. La route étant en travaux nous avons eu le droit à quelques arrêts improvisés au beau milieu de nulle part, dans un froid de canard mais avec une vue imprenable !! Machines en panne, éboulement de roches sur la route, barrage de policier… 


 3 Andayhualas (10) 3 Andayhualas (7)

 

Le lendemain nous été visiter le lac Pacucha ainsi que les ruines de Sandor. Nouveauté pour le transport, ce n´est plus le bus ni le taxi mais le colectivo ! 

 

3 Andayhualas (12) 3 Andayhualas (11)

Collé serré, rien de tel pour faire connaissance!


Au programme, nous avions prévu un pique-nique près du lac. Quel bonheur de se poser et de prendre le temps avec à disposition un cadre splendide. 

 

3 Andayhualas (3) 2 Ayacucho et ses alentours (27)

3 Andayhualas (2)


3 Andayhualas (18)

 

Ensuite, le trajet jusqu´aux ruines fut toute une aventure. Après un long moment, c´est un couple Péruvien qui est venu à notre rescousse pour trouver un moyen de transport. Plutôt compliqué car les routes étaient très abimés et à certains endroits nous avons dû passer dans des champs! Mais quelle réconpense lorsque nous sommes arrivés sur le site. 

 

3 Andayhualas (16)

 

3 Andayhualas (13) 3 Andayhualas (17)

3 Andayhualas (14) 3 Andayhualas (15)

2 Ayacucho et ses alentours (32)

 

 

Cuzco, Machu Pichu, Lac Titicaca à suivre au prochain épisode...

 


 

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:07

LAC TITICACA 17.08 - 29.08


DSCN9614


La route qui nous a amené jusqu´au lac était superbe et plutôt étonnante. Nous avons eu la chance de croiser de nombreux défilés aussi colorés les uns que les autres ! On en fini plus avec toutes ces fêtes, défilés... Dans ce pays tout est prétexte pour faire la fiesta!


 DSCN9388 DSCN9396


Le passage du bus sur un radeau en bois fut assez impressionnant mais n´oublions pas que nous sommes en Bolivie donc tout est possible.


     DSCN9415      DSCN9414

 

Le long de la route nous menant à Copacabana nous avons admiré un paysage digne du Sud de la France avec un panel de couleur plutôt captivant. Il ne manquait plus que le bruit des grillons et on s´y croirait presque!

 

 DSCN9683 DSCN9775 

 

L´arrivé à Copacabana fut une réjouissance au niveau papilles gustatives! Nous mettons le poulet riz de côté et s´empressons d´engloutir une bonne truite venue tout droit du lac Titicaca, tout ça pour 18 Bolivianos soit 2.10 euros, s´il vous plaît ! 

 

       DSCN9424     DSCN9420

 

Le passage sur la place principale fut plutôt cocasse. Nous avons dû slalomer entre une ribambelle de voitures déguisées! On trouve de tous, guirlandes de Noël, fleurs, cotillons, chapeaux en plastique... Tout cela pour baptiser les voitures, camionnettes, camions!! Certain ramène même leur vieux tacos qui peine à rouler.

 

DSCN9426

 

Pour cet événement peu commun, il y a plusieurs prêtres qui se relais car les gens se déplacent de loin pour venir fêter ça. Ces derniers arrosent bien sur la totalité de la voiture (extérieur comme intérieur) ainsi que les occupants, le tout sopoudré de tous petits cotillons! Quelle bonne idée, non?! 


 DSCN9458

Vue imprenable sur Copacabana !     

 

                   DSCN9437            DSCN9440

 

 

 


Isla del sol


 DSCN9647


Deux choix s´offrent à nous pour se rendre sur cette petite île : Soit nous partons en direction du Sud pour son ambiance Ibiza soit nous bifurquons au cap Nord de l´île avec un contexte tout à fait opposé ! Notre choix est vite fait, l´ambiance strass et paillettes ne nous intéresse pas vraiment. Nous fonçons donc vers le Nord !!!


 DSCN9662


La réaction ne se fut pas attendre à notre arrivé, tout simplement épatant. Nous avions beaucoup d´attentes en arrivant sur cette île mais quel total dépaysement !DSCN9502 L´accueil qui nous a été réservé par ces occupants a été exceptionnelle. En général c´est les agences de voyages proposant leurs services ou une armada de taxi-man qui se jettent sur nous, ici pas du tout. C´est Mr le cochon et Mme la truie avec tous leurs porcelets accompagnés de leurs potes moutons et ânes qui se chargent de la réception. Les vaches et les poules sont un peu plus discrètes ou timides mais sont également bien de la partie. Ceux-ci se baladent en toute tranquillité dans les rues car sur l´Isla del Sol il n´y a pas de voitures, chose assez rare et très appréciable de nos jours.


 DSCN9497 DSCN9521       

 RSCN9520 DSCN9618

 

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises en trouvant une auberge avec chambre privée et en bonus une vue plutôt pas mal sur le lac Titicaca. Un petit jardin et une cuisine au top sont également à notre disposition. Et tout ça, accrochez-vous, pour une modique somme de 15 bolivianos par personne, soit un peu moins de 2 euros la nuit.

 

 DSCN9532           DSCN9535

 

 

D´ailleurs en découvrant la cuisine nous avons immédiatementDSCN9746 pensé à notre camarade Chloé Julemont (ancienne coloc de Belgique) ! Tout le monde connait l´amour et la passion de la mère Chloé pour les cobayes. Pour le coup elle aurait été aux anges dans ce bled car il y a une panoplie de Cobayes installés et regroupés près du feu ! Par contre, ici ce non sont pas des gentilles bébêtes de compagnie, une fois qu´ils ont atteint une bonne taille ceux–ci passent à la casserole ! Moins rigolo la vie des Cobayes en Bolivie !


     DSCN9747         DSCN9748 


Nous avons été très bien accueillis par Alicia & Alfonso dans ce petit coin de paradis, tout cela dans un cadre familiale et très généreux. De plus, ce qui nous a beaucoup plu, c´est de pouvoir vivre au rythme de leur quotidien. Ce n´est pas parce qu´il y a des touristes qu´ils vont changer leur mode de vie. Il n´y a pas internet, pas de télé, pas de micro-onde, j´en passe et des meilleurs.

 

 DSCN9496 DSCN9676

 

 DSCN9505 

La Bretonne qui parlait à l´oreille des ânes!


La vie est simple et ça fait du bien. Bref, nous avons quelques jours devant nous, ça tombe bien car on ne compte pas y rester qu´une journée comme la plupart des autres personnes !


 DSCN9707


Du coup on se la coule douce ici, c´est la belle vie, on adore !  


 DSCN9577 DSCN9566

 DSCN9578 DSCN9584

 

Difficile à imaginer mais nous sommes bien sur un lac ! Son immensité et surtout ses plages et petites criques ont un air méditerranéen ! Seul petit changement pas du tout négligeable, nous sommes quasiment à 4000 mètres d´altitude et l´eau est glacial. Mais la tentation est bien là, difficile de résister à cette eau turquoise.


DSCN9556

 

C´est donc par étapes que nous rentrons dans l´eau mais arrivé à la partie fatidique, soit au niveau du bassin, dur dur la culture!!! Au fur et à mesure nous y arrivons mais la trempette s´avèrera éphémère. 


              DSCN9730            DSCN9734

 

                                     DSCN9732

 

De retour à Copacabana, nous avons retrouvé Nathalie et Mathias avec qui nous avons passé de bons moments notament à jouer au UNO! Nous avons également fait une virée à vélo, bu des piscos, pique-niqué...


 DSCN9769 DSCN9771

 

Comme dit l´expression toute belle chose a une fin. On aurait vraiment aimé rester plus longtemps mais il est temps pour nous de penser à sortir du territoire. Trois mois de bonheur passés dans ce pays qui nous aura sans doute plus marqué que les deux précédents. On est rentré dans ce pays avec pleins d´interrogations, presque à reculons, au final on y ressort enchantés!

 

 DSCN9764 DSCN9763

 

Nous assistons à un dernier coucher de soleil en Bolivie avant de prendre le cap sur le Pérou. Un bruit de couloir annoncerait l´arrivée de quatre Bretons pur beurre salé du coté de Lima! Tout ça à suivre évidemment de prés...


DSCN9472


Chao Bolivia y que le vaya muy bien!!!


DSCN9751


Toutes les autres photos se trouvent ici...

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 20:10

 

Bienvenue en Amazonie


DSCN9037


 

Rejoindre Rurrenabaque, ville au pied de l’Amazonie, n´aura pas été pas une partie de plaisir. Nous quittons donc Coroico pour atteindre la ville de Caranavie, petite étape qui s´avérera plus compliquée que prévu. En effet, à la sortie de Coroico, c´est un barrage de policiers qui nous coupe le chemin car des travaux important se font sur cette portion de route. Impossibilité donc de passer avant 16h. Il est 10h30, youpi, c´est la mémerde! Seule possibilité, miser la carte de la sympathie et de la naïveté auprès des policiers. La première approche fut l´échec total, nous devons attendre jusqu´à la fin de l´aprem. Par chance, un autre policier plus compréhensible va à l´encontre de son collègue en nous ouvrant le passage, avec comme mot d´ordre : ´´faites très attention car possibilité d´explosion de dynamites ! ´´


      DSCN9006      DSCN8989

 

 

Quelle bonne nouvelle, non pas des dynamites, mais le fait que nous serons seuls sur la route. Effectivement, pas de circulation, c´est le calme absolu, mais arriva le premier passage difficile. Nous comprenons alors les recommandations du policier. A 50 mètres de nous, c´est une avalanche d´énorme blocs de roches qui déboulent et s´écrasent sur la route. On ne va pas tenter le diable en s´avançant plus. C´est un ouvrier au loin qui vient à notre rescousse en faisant signe à son équipe de stopper les travaux. Un peu gênant tout de même, mais cette pause n´a pas l´air de les déranger, bien au contraire ceux-ci nous dégage le chemin avec leurs tractopelles, nous aidant même à pousser les vélos et tout ça dans la bonne humeur !


         DSCN8991        DSCN8993

 

La journée s´enchainera à ce rythme avec trois passages galères et s´achèvera à 16h, l´heure fatale car c´est le lâché de taureaux. Voitures, 4*4 et bus roulent à toute vitesse laissant derrière eux un énorme nuage de poussières, à la limite du respirable. Et à ni rien comprendre, ils roulent tous en sens inverses ceux qui nous aura valu quelques belles frayeurs.


            DSCN8994          DSCN8996

link

Notre place n´est plus sur cette route, l´heure est pour nous de stopper au plus vite cette mésaventure. Chose faite au premier village trouvé ou nous posons sans hésitation notre campement.DSCN9014

 Visiblement dans ce hameau où la misère est bien présente, les villageois ne rencontrent jamais de touristes. Ici tous les regards sont portés sur nous, tous les enfants du village restent à nos cotés, sans rien dire, observant seulement nos faits et gestes. Nous passons la nuit et remballons nos affaires le matin pour atteindre ce coup-ci Caravani. Les journées se suivent et se ressemblent, de nouveau des travaux tout le long de la route. Cependant, nous atteindrons tant bien que mal la ville de Caranavi en début d´après-midi !!!

A la base nous pensions faire une petite halte d´un jour puis filer en direction de Rurrenabaque mais le ventre d´Elise en a décidé autrement. C´est une belle infection intestinale qui a montré le bout de son nez avec deux malaises à la clef. Du coup changement de programme, les vélos restent ici et nous retrouvons les joies du bus.

 

 

Rurrenabaque 30.07


Quelle chaleur !


DSCN9305

 

Croyez-nous que lorsque nous sommes arrivés à destination et que l´on a pu poser pied à terre, ce fut un réel soulagement. Pour ma part (Elise), encore très faible, le bus n´a absolument pas arrangé la chose. De même, ce fut un supplice de marcher pour trouver une auberge de jeunesse. Mais il n´y a rien à faire les efforts payent toujours ! Après des tours et des détours, nous avons atterri dans un très chouette lieu avec vu sur le Béni (Fleuve d´Amazonie) et en bonus un petit déjeuné avec fruit de saison parsemé de chocolat sans oublier les bananes à volonté. Rien de tel pour rebouster les troupes.

 

DSCN9094 DSCN9025 

DSCN9106 DSCN9063 

 

Là-bas, nous avons retrouvé des têtes connues, Estelle & Rémy qui partaient en direction du Pérou ainsi que Justine & Aurélien qui revenaient de leur excursion dans la pampa. Le monde est vraiment petit, non !

Nous improvisons donc une partie de pêche avec Justine et Aurélien mais c´est bredouille que l´on rentrera.


 DSCN9023 DSCN9036

 Rurre 8651 Rurre 8657

 

Rurrenabaque est une petite ville très sympa mais excessivement touristique. Elle se situe prêt du fleuve ´´Béni´´ et est entourée de grandes montagnes verdoyantes. DSCN9081Il fait vraiment bon vivre dans cette bourgade. D´ailleurs, ce qui diffère aussi des autres villes visités auparavant, c’est que les taxis ne sont pas des voitures mais des motos. Encore mieux, il est possible d´en louer. C´est donc ce que nous avons fait en compagnie d´Aurélien & Justine. Après-midi les cheveux dans le vent, juste parfait en vue de la chaleur qu´il faisait. L´idée était de s’éloigner un peu de la ville pour avoir plus de chance d´observer des bêbêtes ! Nous partions plein d´espoir et c´est une fois arrivé dans une petite forêt au feuillage beaucoup plus dense que nous entendons de nombreux cris!! BINGO, il y avait pleins de petits singes. Malheureusement, ils ne sont pas restés taper la discute car ils ont vite repéré notre présence.


   DSCN9074        DSCN9088

 

Tout est captivant dans ce lieu, l´atmosphère, la forme que prend la végétation, le mélange de couleur que produit les nuages de papillons…


 

Mirador!!!


 

 DSCN9328


Nous ne nous en sommes pas arrêtés là avec Aurélien et Justine. Et non ! Nous avons donc enchainé sur une après-midi au Mirador. Lieux plutôt très sympathique avec piscine, terrasse, bar avec ces fameuses Calpérina ainsi qu´une vue imprenable sur Rurrenabaque et ses alentours (la pampa, la jungle à perte de vue).


Rurre 8691


DSCN9337  DSCN9058

 

Nous finissons notre passage à Rurre en fêtant l´anniversaire d´Aurélien. Nous quittons tout ce beau monde pour prendre un bus de nuit direction Trinidad.

 

 

Il était un petit navire... Qui avait nananana navigué sur le Mamoré!!!

 

 

Rurrenabaque reste le point de départ de toutes les agences pour faire des excursions dans la Pampa pour observer tous types d´animaux (crocos, anacondas, dauphins, piranhas…) ou de partir plusieurs jours dans la jungle. Nous avons entendu du bon comme du mauvais pour ce type d´excursion. Nous choisissons donc de faire une boucle un peu plus authentique et pour le coup très peu touristique.


 DSCN9131 DSCN9133


L´idée est de se rendre à Trinidad (500km de Rurre), de là nous prendrons un bateau qui remonte le long fleuve du Mamoré pour atteindre Guayaramerin (ville frontalière avec le Brésil) pour enfin revenir sur nos pas. Nous ne savons pas dans quoi nous nous embarquons mais qui vivra verra !!! Comme dirait Elise un petit peu de folie dans ce monde de brute…


 DSCN9111


Arrivés à Trinidad, c´est ici que les choses sérieuses commencent, à savoir trouver un bateau qui veuillent bien de nous !!!

Comme à  Rurre, tout le monde ici circule en motos. Nous louons donc un Scooter pour se rendre au port et tenter une approche auprès des personnes qui seraient susceptible de nous renseigner. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour rencontrer tout une famille vivant sur un bateau. Le capitaine nous explique que c´est tout à fait faisable. De plus, le bateau juste en face part dans deux jours pour Guayaramerin. Il faut juste attendre le capitaine pour avoir son feu vert.

 

Du coup, pour patienter ceux-ci nous invitent à une partie de pêche qui s´avérera payante et très comique. Après 10 min de pêche un cri venu de nulle part surgit, c´est Elise !!! Elle n´est pas tombée à l´eau mais à seulement un beau poisson au bout de l´ameçon! Tout cela avec une excitation rarement vu . C´est compréhensible car c´est une grande histoire d´amour entre elle et la poiscaille! Pour être franc elle en a une légère peur mais pas de moquerie svp!!! De même, c´est la première fois qu´elle réussit à en sortir un hors de l´eau. Chapeau !!!


  DSCN9123       DSCN9122


Dommage qu´on ne puisse pas partir à bord de leur bateau (ceux-ci ne partent pas avant 3 jours) car cette famille nous a paru vraiment adorable. Cependant, nous garderons tout de même un très bon souvenir de cette après-midi pêche.


 DSCN9128


En fin de journée, nous rencontrons un membre de l´équipage, qui en accord avec le capitaine nous dit qu'il n´y aucun problèmes pour qu´on embarque à bord de leur Navire! Ils nous ont seulement demandé une petite participation de 300 Bolivianos (par personne), soit plus ou moins 30 euros pour cinq jours, ce qui nous a paru complètement dérisoire.

 

C´est donc parti pour de nouvelles péripéties sur le Mamoré à bord du SAN LOUIS !!!


 DSCN9127

 

Après un long combat incessant contre un régiment de moustiques, nous embarquons enfin. Nous rencontrons les membres de l´équipage et découvrons notre suite royale où l´on s´empressera d´installer notre moustiquaire. Le San Louis est opérationnel, en avant moussaillons !!!

 

Avant toute chose petite visite de notre paquebot :


DSCN9215  DSCN9218

                       Salle à Manger                                                    Cuisine du chef


       DSCN9219                       DSCN9221

                       Lieu d´aisance                                                   Accès privé au Mamoré

                                                                                                                           

        DSCN9232                      DSCN9226         

                Séance de remise en forme                                   Aperçu de notre suite royale  

 

 

DSCN9211

Notre super compagnon de route


Après avoir fait connaissance de l´équipe, nous comprenons vite que la communication sera difficile. Ce n´est pas faute d´avoir essayé mais c´est tout simplement leur style de vie car même entre eux ce ne sont pas de grands bavards. C´est vrai qu´au premier abord ceux-ci nous paraissaient un peu sauvage. Nous découvrons alors ce nouveau mode de vie, inconnu alors jusque-là.


DSCN9199


Le premier repas s´avérera assez surprenant. Du fait que nous mangeons juste à côté du moteur faisant un boucan d´enfer! Impossibilité donc de communiquer. De plus, une simple question tel que : ¨ou se trouve la poubelle¨ et la réaction ne se fut pas attendre. C´est un éclat de rire général que nous avons eu car sur le bateau il n´y a pas de poubelles, c´est le fleuve. Bouteilles, papiers, bidons plastiques, tous est balancés sans exception dans le Mamoré.

Assez surprenant car ils passent tous leurs temps sur ce fleuve, se lavent, font leurs lessives, cuisinent et boivent également cette eau brunâtre. Malgré cela, ils n´ont aucun scrupule à jeter tous ces déchets.

 

Nous avons eu droit à quelques dégustations spéciales Mamoré. Vous connaissez évidemment le café expresso, café au lait… Mais sûrement pas le café saveur Mamoré avec ses vertus radicales. En résumé, c´est illico presto aux toilettes (on n’ira pas dans les détails) avec en prime une bonne nausée. Une fois mais pas deux !!!

Cinq jours c´est bien mais plus on pourrait vraiment trouver le temps long. On a du mal à imaginer que ces personnes vivent toute l´année à ce rythme de vie. Mis à part diriger le bateau, il n´y pas grand-chose à faire, du coup ils s´occupent comme ils peuvent… Et à vrai dire ils ne font pas grand choses !


 DSCN9235


De notre côté, nos journées se passent aux rythmes de siestes, lecture, siestes, recherche du crocodile, siestes, petits jeux de cartes, siestes, écriture et dodo !!! Dur dur la vie de Moussaillon…


            DSCN9163         2.1 Trinidad-Guayaramerin (3)-copie-1

 

Sur notre liste d´animaux observés, nous avons : des dauphins roses (sans doute les plus moches de leur espèce), pleins de tortues à la que leu leu, des perroquets, un paresseux et une panoplie de toutes sortes d´oiseaux… Mais à notre grand regret nous n´avons pas vu de crocos et de piranhas !!!


 DSCN9135 DSCN9188

 DSCN9143       images (1)

 

Après cinq jours de navigation nous quittons le San Louis et pour tout vous avouer, nous ne sommes pas mécontents de remettre pieds à terre. Cependant, nous ne regretterons absolument pas d´avoir choisi de faire ce trajet avec ce bateau de chargement. Cela restera une très chouette expérience. La seule petite déception est de pas avoir plus communiqué avec les membres de l´équipage !!!

 

 

Nous posons alors notre baluchon à Guayaramerin, ville en plein cœur de l´Amazonie où nous passerons en coup de vent. En effet, c´est bien la première fois que cela nous arrive de ne pas nous sentir bien dans un endroit.

De cette ville nous retiendrons les supers Touc Touc tunning, mis à part ça…Pas grand-chose à dire ! Aaaah si, nous apprenons que la malaria est bien présente ici, nous n´avons évidemment aucun médocs en autre possession. Et pour clôturer le tout nous tombons nez à nez devant une affiche déclarant un jeune couple Français portés disparus dans cette ville!!! Autant dire que le moral est en chute libre… Nous changeons donc notre programme et prenons un bus pour revenir sur nos pas.

 

 RSCN9260 RSCN9263

 

DSCN9274

 

Apres plus de 15h de bus, c´est le retour à Rurre. Nous y passerons deux jours dont une journée au Mirador où nous avons fait de très sympathiques rencontres, on pense évidemment à Natacha et Xavier.


 DSCN9318 DSCN9312

 

Juste avant notre départ nous rencontrons en coup de vent Mathias et Nathalie que l´on recroisera un peu plus tard sur notre route.

 

C´est un peu à contre cœur que l´on quitte Rurre mais pas d´autre choix. L´heure n´est plus à la glandouille car nous devons rapidement quitter le territoire Bolivien. Cependant, pour clôturer cette palpitante expédition de trois mois sur cette terre Bolivienne, une dernière halte s´impose à nous.

 

Prochains et derniers Episode en Bolivie : le colossale Lac TITICACA !!!


DSCN9044

 


 

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 00:13

Départ de la Paz

 

Après 25 jours passés à la Paz, qui ont été tout sauf à placer dans la catégorie sportive, la reprise à vélo fut bien difficile... L´objectif du jour étant de passer de 3660m (La Paz) à 4700m (La Cumbre) point culminant avant plus de 80 km de descente !


DSCN8861


Entre la montée bien raide, des gamins qui s´accrochent à nos vélos, le manque d´oxygène accumulé à la poussière et aux pots d´échappement, nous avons été gâté pour cette rentrée. Au final, sortir de La Paz à vélo n´a pas été l´idée du siècle.


 DSCN8859 DSCN8862


Arrivé à la Cumbre, déjà bien fatigué et pris de court par la tombée de la nuit, nous continuons tant bien que mal avec nos lampes frontales car rien à l´horizon, DSCN8868ni village, ni d´endroit propice pour planter la tente. De plus, il fait caillant, ça commence à être inquiétant et un peu dangereux cette histoire ! Seule une station-service au loin… Par curiosité nous demandons où se trouve le prochain village et coup de bol, ceux-ci nous proposent un petit local pour passer la nuit! Deuxième bonne nouvelle quand nous apprenons que nous sommes seulement à 2km de la ROUTE DE LA MORT !!!


      DSCN8871    DSCN8870

 

Du coup, nous en profitons pour nous lever de bonne heure dans le but d´éviter le gros du trafic dû à l´influence des tours à VTT. DSCN8878Cette légendaire route, pendant des années considérées comme la plus dangereuse au monde. Elle s´est vue devenir si populaire de par ses vertigineux virages et précipices mais avant tout par ces camions, bus, voitures tombés dans ces gigantesques ravins. La construction d´une nouvelle route beaucoup plus sûr, fait qu´il y a actuellement très peu de circulation. Seuls les vététistes en profitent pour défiler à la queleuleu cette descente devenue l´attraction touristique de la région !!!


        DSCN8881        Route-de-la-mort-Coroico 0520

 

Pour nous l´heure n´est pas de débouler à toute vitesse cette descente mais plus de prendre son temps et d´apprécier ce silence où seul les rapaces se font entendre. Nous sentons déjà un petit côté jungle et un peu de dépaysement au niveau de la faune et de la flore. En tout cas, ce qui est évident c´est qu'il y a de la vie là dedans, ça grouille !!!


 Route-de-la-mort-Coroico 0529 Route-de-la-mort-Coroico 0533

 

De plus, le temps est dégagé, aucuns nuages en vue, on commence à retrouver une chaleur perdue depuis belle lurette. Seul hic, nous voyons au loin la première camionnette avec ses VTT en pôle position. Ni une ni deux ceux-ci nous rattrapent car avec tout notre baluchon impossible de rivaliser! A peine le temps de se retourner que voilà déjà un deuxième groupe, puis un troisième… En effet, à cet instant-là cette petite route étroite se transforme en une autoroute pour deux roues ! Fini la tranquillité, la route n´est plus à nous et bizarrement on se sentirait presque de trop car ils passent à toute vitesse, très souvent sans prévenir !!!


Route-de-la-mort-Coroico 0532 Route-de-la-mort-Coroico 0541


Arrivée au petit village clôturant la route de la mort, toutes les agences remballent et repartent en direction de La Paz. De nouveau seuls, ce coup-ci c´est une monté de la mort qui nous attend avant de rejoindre le village de COROICO perché en haut de sa colline. Changement de note, d´une part ça grimpe fameusement (plus de 700 mètres de dénivelé) et d´autre part ce sentier est parsemé de pavés qui glissent! Résultat on perd l´équilibre en permanence, impossible de rester sur le vélo, résultat on pousse !!! Ici les routes bitumées se font rares.


        Route-de-la-mort-Coroico 0543    Route-de-la-mort-Coroico 0545


Du coup c´est pas moins de 4h de galère qui nous aura fallu pour grimper une dizaine de kilomètres et enfin poser pied à terre dans ce paisible village de Coroico !


Route-de-la-mort-Coroico 0548 DSCN8919

 

            DSCN8901                 DSCN8908


L´arrivé fut assez intrigante, car ici et nul par ailleurs en Bolivie on trouve une population Afro-Bolivienne. Même les femmes noirs se sont imprégnés totalement de la culture Bolivienne en s´habillant en tenue traditionnelle. Croyez-nous c´est assez surprenant !!!


RSCN9017


En se renseignant, nous comprenons rapidement le pourquoi du comment. C´est en 1551 (période d´esclavagisme) que les indiens, jusqu´à présent esclaves, se sont vus officiellement reconnaître une âme par l´église. Du coup ceux-ci n´ont plus été considérés comme une race inhumaine. Ils sont alors retirés des mines. Pour combler le vide laissé par les indiens, les noirs d'Afrique sont alors importés en masse pour trimer et mourir par millier dans ces mines. Seule une minorité d´Africains survivent dans ces galeries de la mort. Ce n´est qu'en 1953 qu´ils sont retirés des mines et obtiennent enfin leurs libertés. Les survivants s´installèrent du côté de Coroico d´où l´explication de voir autant d´Afro-Boliviens dans cette région.


DSCN8923 DSCN8926


Nous avons beaucoup apprécié ce village, on s´y sentait bien, les gens étaient adorables et très avenant. De même, l´accueil que nous avons reçu à l´auberge de jeunesse par Juan et sa maman fut parfaite. Avec un bonnus de taille, une vue imprenable de notre chambre.


        DSCN8894     DSCN8900

 

Ce petit bout de femme nous a fait penser tout de suite à une personne connue de par son attitude et sa taille généreuse ainsi que sa ressemblance assez flagrante avec la mamie de benjamin : la Didi. A vous de juger !! Elle a vraiment été adorable et très protectrice envers nous telle une maman et ça fait du bien…


                DSCN8984         DSCN8985


Au passage nous avons une grande pensée pour notre Didi nationale. Du haut de ses 90 ans et sa pêche légendaire, nous lui attribuons la palme d´or de la supportrice numéro 1 de notre blog. Nous parlons régulièrement du pépé (papi de Benjamin) et de la didi aux personnes que l´on croise sur notre route. En particulier par l´agacement de Didi de ne pas avoir de nouvelles fraîches de nos aventures. Du coup c´est le moment idéal pour leurs faire un petit clin d´œil...  


Les 200 ans (42)-copie-1


Avant de repartir de Coroico nous retrouvons Justine et Aurélien (rencontrés à la Paz), avec qui nous passons une chouette soirée, en mode ´´on veut manger du fromage´´!!! Du coup rien de telle qu´une raclette associée à une fondu de fromage… Oui oui oui nous sommes vraiment en manque et à  la recherche du bon fromage qui pue, ce n´est pas encore ça ici !!!

C´est sur cette belle note que nous repartons de Coroico avec un petit bonus au passage, nous avons ressorti nos maillots de bains…


DSCN8964DSCN8950

RSCN8986


Maintenant nous entrons en territoirre hostile avec sont régiment de petites et grosses bébêtes !!!


Prochain épisode : l´Amazonie!!!


 DSCN8935

Repost 0
Published by Elise et Ben
commenter cet article